Palpitator, le prélude d’un beau meeting

Courses / 26.07.2019

Palpitator, le prélude d’un beau meeting

DEAUVILLE, VENDREDI

Le Prix Six Perfections Sky (Gr3), programmé samedi à 14 h 52, devait initialement être la première épreuve black type du meeting de Deauville 2019. Mais le sort et la piste de Maisons-Laffitte en ont décidé autrement. C’est finalement le Prix du Carrousel (L), au cours d’une réunion initialement prévue du côté de la capitale, qui a lancé les hostilités sur la côte normande.

Ce dimanche, le Prix Rothschild (Gr1) pourrait se transformer en match retour du The Gurkha Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1), où Laurens (Siyouni) avait dominé With You (Dansili). La championne de Karl Burke a ensuite remporté quatre autres Grs1… mais elle a été battue lors de son unique sortie à Deauville. La pensionnaire de Freddy Head a ensuite gagné le Prix Rothschild, dont elle est donc la tenante du titre. Laurens comme With You aspirent à prouver qu’elles n’ont rien perdu de leur panache après une première partie de saison 2019 nettement moins fructueuse que l’année dernière. En attendant leur confrontation, la victoire de Palpitator (Motivator), ce jeudi dans le Prix du Carrousel (L), pourrait bien se révéler être le prélude d’une très belle histoire. Christian Bresson, son éleveur, entraîneur et propriétaire, a refusé toutes les offres pour ce cheval qui remporte sa première Listed et s’affirme comme un élément de valeur. L’année dernière, une autre belle histoire avait fait étape par le Prix du Carrousel. L’épreuve avait sacré Holdthasigreen (Hold that Tiger), lequel avait remporté le Darley Prix Kergorlay (Gr2) à l’occasion de sa sortie suivante. Palpitator devrait aller sur le Prix Gladiateur (Gr3).

Les amateurs en selle. Une des particularités de Christian Bresson, c’est qu’il est permis d’entraîner, donc amateur. Mais c’est un amateur qui est capable de jouer avec les professionnels et, d’ailleurs, Palpitator n’est pas son premier black type. En cette fin de semaine sur la côte normande, d’autres amateurs d’exception seront en selle. Élie Hennau est à la tête de la Fegentri et il nous a confié ce vendredi : « La Longines Fegentri Amateur Riders Champion Cup 2019 fait étape à Deauville, pour sa troisième épreuve. Le circuit a débuté à Saint-Moritz en février, là même où la Fegentri a vu le jour en 1955, avant de faire un crochet par Pise. Après la France, il prendra la direction de Baden-Baden puis de Madrid. Ce challenge ne compte que cinq étapes mais il rassemble l’élite des amateurs, dont certains anciens champions du monde, lesquels ne pouvaient plus se présenter au départ du circuit historique. Ces cavaliers, bien qu’amateurs, ont un niveau qui s’approche des professionnels. La Longines Fegentri Amateur Riders Champion Cup est donc un nouveau circuit et il est mixte. C’est la première étape vers une réflexion à mener sur le fait que les autres compétitions pourraient le devenir. Chacune des neuf nations désigne un gentleman et/ou une cavalière pour y prendre part. Pour l’instant c’est l’Italien Alberto Berton qui est en tête, devant l’Autrichienne Hana Jurankova. »

L’AG 2020 de la Fegentri sera organisée en France. Outre ce Prix Royal Barrière - Fegentri World Championship, Deauville accueille aussi ce samedi le 64e Prix Georges Courtois et le Prix des Gentlemen-Riders et Cavalières dimanche. Élie Hennau poursuit : « Le club français organise ces épreuves et c’est formidable que France Galop accorde à l’amateurisme trois courses pour ce week-end d’ouverture d’un si beau meeting. En 2020, la France sera le pays hôte de l’assemblée générale de la Fegentri. Tous les membres du club et les anciens champions y seront conviés. Deauville sera aussi l’occasion de voir certains anciens amateurs se distinguer encore une fois dans les rangs des professionnels, comme les entraîneurs André Fabre, Carlos Laffon-Parias et Alain de Royer Dupré. »