Pour sauver Maisons-Laffitte, aujourd’hui et demain

Courses / 30.07.2019

Pour sauver Maisons-Laffitte, aujourd’hui et demain

Communiqué

« Via un collectif, les entraîneurs expriment à France Galop leurs inquiétudes, leurs attentes et la fermeté de leur position.

Après les annulations successives des courses de Maisons-Laffitte, les entraîneurs veulent bien croire France Galop, considérant qu’un mauvais concours de circonstances a mis la piste hors d’état de servir.

Cependant, nous n’acceptons plus le manque de concertation de la société-mère envers ses acteurs principaux. De la fermeture du site au report des journées de course, les décisions sont unilatérales. Les socioprofessionnels se sentent totalement exclus alors que nous sommes les mieux placés pour prendre ces décisions, via nos associations.

Les événements récents et les changements d’hippodrome qui en découlent, montrent bien la nécessité de garder en activité le nombre d’hippodromes parisiens actuels. On ne peut se passer de Maisons-Laffitte, ni aujourd’hui ni demain !

Nous sommes unanimes, fermer l’hippodrome revient à se tirer une balle dans le pied. La fermeture va impacter tous les hippodromes de remplacement. Sauver Maisons-Laffitte, c’est sauver l’ensemble des hippodromes parisiens. Le programme classique français ne peut pas vivre avec une seule ligne droite.

De plus, il est manifeste que les enjeux réalisés lors des réunions de Maisons-Laffitte (réunions avec et sans Quinté) sont nettement supérieurs à ceux réalisés sur certains hippodromes prévus en remplacement de Maisons-Laffitte.

Les ressources de la filière provenant du jeu, on ne peut accepter une diminution programmée de notre source de revenus.

Nous demandons que France Galop mette tout en œuvre, dès aujourd’hui, pour assurer le déroulement normal des courses de Maisons-Laffitte au deuxième semestre, et surtout qu’elle donne le "coup de pouce" nécessaire à la mise en place de la nouvelle société des courses de Maisons-Laffitte. Il en va de notre outil de travail et de notre survie à tous et nous saurons le défendre. »

L’Association des entraîneurs de galop & l’Association des entraîneurs-propriétaires