PRIX DES ORFÈVRES (CLASSE 1) - Rudimental ne se laisse pas surprendre

Courses / 26.07.2019

PRIX DES ORFÈVRES (CLASSE 1) - Rudimental ne se laisse pas surprendre

DEAUVILLE, JEUDI

Rudimental (Mastercraftsman) n’avait plus franchi le poteau en tête depuis ses débuts victorieux à Saint-Cloud, le 30 mars. Pressenti pour le Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1) après cette première sortie convaincante, il n’avait pas réellement confirmé par la suite, faisant malgré tout l’arrivée à deux reprises dans des Classes 2. Ce jeudi, il a montré qu’il n’avait rien perdu de ses moyens en renouant avec le succès de bout en bout dans le Prix des Orfèvres, pour sa quatrième tentative. Le poulain du haras du Cadran, de Patrick Klein et de Carlos et Yann Lerner avait hérité de l’as dans les boîtes et s’est élancé en tête, Visage (Galileo) galopant à son extérieur. Décontracté tout au long du parcours, Rudimental a accéléré sèchement à 400m du but et n’a laissé la chance à personne de venir à sa hauteur, en s’imposant de deux longueurs. Visage s’est montrée courageuse pour conserver la deuxième place, une demi-longueur devant Ramssio (Whipper).

Le Grand Prix de Clairefontaine, une option à étudier. Yann Lerner, copropriétaire et coentraîneur de Rudimental, a déclaré : « C’est un cheval qu’on aime bien. Il a encore besoin d’évoluer, il est un petit peu immature. Nous ne l’avons pas forcé à 2ans ; nous avions vu qu’il avait du potentiel mais, avec le physique qu’il avait, cela n’aurait servi à rien de le débuter trop tôt. Nous avons pris notre temps et il a très bien débuté à Saint-Cloud, dans un lot qui tenait la route. Cela faisait deux fois que cela ne se passait pas vraiment comme nous le voulions et c’est très bien de gagner une Classe 1 aujourd’hui. Nous n’avons pas forcément besoin d’aller tout de suite sur les longues distances ; nous avons un petit programme en tête. Nous allons voir comment évolue le terrain, mais le Grand Prix de Clairefontaine (L) peut être une option pour Rudimental. Cela laisse un mois entre les deux courses. S’il a de la tenue, il y a quelques courses sympathiques pour lui à l’automne. Il a de la marge et ne demande qu’à vieillir. »

Un frère d’Estève. Élevé par le haras du Cadran, Jean-Louis Burgat et Patrick Klein, Rudimental a été vendu 60.000 € à Carlos et Yann Lerner lors de la vente de yearlings d’octobre Arqana, alors qu’il était présenté par Pierre Talvard. C’est un fils de Mastercraftsman (Danehill Dancer), étalon à Coolmore, et de Russiana (Red Ransom), gagnante pour ses débuts à 2ans sur le mile de Longchamp et deuxième des Prix Liancourt, Casimir Delamarre et Charles Laffitte (Ls). Les cinq produits vus en compétition de cette jument sont tous vainqueurs, le meilleur d’entre eux étant à ce jour le vainqueur du Derby du Languedoc (L) Estève (Mastercraftsman). Russiana a un yearling par Harzand (Sea the Stars), qui passera en vente à Arqana au mois d’août.

La deuxième mère, Trumbaka (In the Wings), a gagné les Prix de Flore et Corrida (Grs3) et a conclu deuxième du Prix de Royallieu (Gr2). C’est une sœur d’Arctic Hunt (Bering), lauréate du Prix Casimir Delamarre (L), du placé des Newmarket Stakes (L) Centurius (New Approach) et de Spirit of Dubai (Cape Cross), gagnante des Princess Royal Stakes (L). Cette dernière a donné Emaraaty Ana (Shamardal), vainqueur des Gimcrack Stakes (Gr2). 

 

 

 

Danehill

 

 

Danehill Dancer

 

 

 

 

Mira Adonde

 

Mastercraftsman

 

 

 

 

 

Black Tie Affair

 

 

Starlight Dreams

 

 

 

 

Rêves Célestes

RUDIMENTAL (M3)

 

 

 

 

 

 

Roberto

 

 

Red Ransom

 

 

 

 

Arabia

 

Russiana

 

 

 

 

 

In the Wings

 

 

Trumbaka

 

 

 

 

Questina