Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Vente d’été Arqana : de la Gold Cup de Cheltenham aux Queen Anne Stakes

Institution / Ventes / 01.07.2019

Vente d’été Arqana : de la Gold Cup de Cheltenham aux Queen Anne Stakes

La vente d’été Arqana a débuté ce lundi avec les canters des 2ans et des stores de 3ans. La vente en elle-même aura lieu mardi et mercredi, avec une première journée consacrée aux 2ans de plat et aux stores, et une seconde journée dédiée aux chevaux à l’entraînement, aux pouliches sortant de l’entraînement et aux juments pleines. C’est de cette vente dont sont issus les deux premiers de la Gold Cup de Cheltenham et le gagnant des Queen Anne Stakes. C’est dire la diversité du catalogue !

Par Adrien Cugnasse

La vente d’été Arqana est une vente mixte par excellence : on y trouve des 2ans à vocation plat, des jeunes chevaux inédits destinés à l’obstacle, des chevaux à l’entraînement pour les deux spécialités, et également des poulinières. Cette section d’élevage a été inaugurée l’an dernier. Éric Hoyeau, président directeur général d’Arqana, détaille chaque segment de l’offre.

Les chevaux à l’entraînement. « Lord Glitters (Whipper), récent lauréat des Queen Anne Stakes (Gr1), offre donc une belle exposition pour les chevaux à l’entraînement achetés à la vente d’été. Cette section s’adresse aussi bien au plat qu’à l’obstacle, avec chaque année plus ou moins 200 sujets proposés à la vente dans le cadre des rotations d’effectifs. Le marché des sauteurs à l’entraînement est très concurrentiel. Même si l’offre est fluctuante, au gré des opportunités, nous avons réussi à réunir des sujets intéressants pour la vente d’été. Le système des wild cards a été très utile dans ce sens, avec des chevaux venant de gagner qui rejoignent le catalogue. Pour le plat, avec des objectifs en France comme à l’étranger, la vente d’été présente de sérieuses références. On y trouve des chevaux capables de progresser. Les acheteurs, étrangers notamment, ne s’y trompent pas. »

Les 2ans pour le plat. « Pour les 2ans à vocation plat, cette vente constitue une breeze up complémentaire à celle de mai. C’est une session de rattrapage qui propose de belles opportunités. Mister Nino (Magician), lequel vient de remporter le Prix Tornado (Classe 1), a été acquis los de cette vente l’an dernier. Il est attendu au niveau black type. Tous les consignataires importants sont représentés, avec des produits d’étalons confirmés, à l’image de Dark Angel, Distorted Humor, Dream Ahead, Dutch Art, Holy Roman Emperor, Kendargent, Lawman, Le Havre, Lope de Vega, Myboycharlie, Showcasing, Siyouni, Zoffany…»

Une spécificité française. « Chez les stores de 2ans et 3ans du catalogue 2019, les meilleurs étalons de la spécialité sont représentés tels qu’Al Namix, Authorized, Buck's Boum, Blue Brésil, Coastal Path, Cokoriko, Diamond Boy, Doctor Dino, Great Pretender, Irish Wells, Kapgarde, Martaline, Network, Not Risk at All, Saint des Saints, Turgeon, Walk in the Park... Seront présentés le frère ou la sœur de nombreux bons chevaux comme Sprinter Sacré, Vieux Lion Rouge, Uxizandre, Tir au But, Virak, Lord Prestige, Alpha Speed, Bapaume, Musica Bella, Jamal Malik, Gemix

Le catalogue des stores de 2ans est très fort. Il y a des pedigrees et des physiques de toute première qualité. Ce lot est excellent, car les vendeurs ont compris qu’il s’agissait d’une très bonne période d’exposition pour les 2ans à vocation obstacle. Après le printemps, ils se présentent avec un développement suffisant. La clientèle anglo-saxonne et française répond présent, en sachant qu’il s’agit d’une spécificité de notre pays que de présenter des stores à l’âge de 2ans. En Irlande et en Angleterre, ils sont vendus à l’âge de 3ans. Dès lors, à Deauville, on trouve des utilisateurs finaux, mais aussi des spéculateurs qui viennent de vendre leurs 3ans. »

Les sauteurs français réussissent en piste et sur les rings. « Les chevaux nés en France ont la cote outre-Manche grâce à leur taux de réussite qui est très impressionnant, à Cheltenham par exemple. Cette réussite a un effet très fort sur le marché français. Surtout que la vente d’été a fourni Al Boum Photo (Buck’s Boum) et Anibale Fly (Assessor), premier et deuxième de la Gold Cup de Cheltenham (Gr1) 2019. C’est aussi le cas d’Optimus Prime (Deportivo), meilleur steeple-chaser des États-Unis. En France, la vente d’été brille grâce à des chevaux comme Crystal Beach (Network), lauréat du Prix Murat (Gr2), ou Aterisk (No Risk at All), gagnante du Prix d’Iéna (L). Il y a beaucoup de bons 3ans issus de l’édition 2018. Ils font parler d’eux cette année et leur avenir se situe dans les belles épreuves sur les obstacles. Sur les deux dernières années, les stores de 2ans ont généré près de 3 millions d’euros de volume à cette vente d’été. Il était possible de nourrir quelques inquiétudes concernant ce marché un peu plus tôt dans la saison. Mais on se rend compte que la demande est toujours-là, avec un marché qui se tient vraiment. Les stores de 3ans se sont bien vendus outre-Manche et c’est positif car cela incite les acheteurs à réinvestir dans les 2ans. Sur plus de 500 sujets, la moyenne de la Land Rover Sale a progressé de plus de 6 %. Et cette tendance s’est confirmée à la Derby Sale, où les indicateurs sont proches de l’édition précédente, avec une moyenne à 50.000 €. »

Des juments pleines de certains des étalons français les plus en vue. « Le deuxième jour, la vente accueillera à nouveau une section élevage introduite l’année dernière, sur demande des vendeurs et qui avaient enregistré de très bons résultats, dont la suite de la cessation d’activité de l’élevage Moratalla et du haras de Manneville. Pas moins de 86 pouliches et juments seront présentées. Elles sont pleines d’Al Wukair, Almanzor, Caravagio, Dariyan, Kendargent, Le Havre, Zarak, Zoustar et New Bay pour le plat ; de Doctor Dino, Kapgarde, Martaline, Montmartre ou Saint des Saints pour l’obstacle. La section des poulinières et pouliches offre de réelles opportunités. C’est l’occasion, pour des éleveurs des deux hémisphères de trouver des femelles bien nées. »

La grande forme des graduates Arqana

Éric Hoyeau rappelle : « Ces dernières semaines ont été très fructueuses pour les chevaux issus des ventes Arqana, toutes vacations confondues. Entre le 18 et le 21 juin, ils ont remporté pas moins de cinq Grs1, dont trois épreuves classiques ! Sottsass (Siyouni), le gagnant du Qipco Prix du Jockey Club (Gr1), a été vendu en août 2017 à Deauville. C’est aussi le cas de Watch Me (Olympic Glory), présentée en août et vendue in utero en décembre, qui a triomphé dans les Coronation Stakes (Gr1). Channel (Nathaniel), la lauréate du Prix de Diane Longines (Gr1), provient de la breeze up 2018, tout comme War of Will (War Front), le gagnant des Preakness Stakes (Gr1). Les chevaux passés par le ring d’Arqana représentaient moins d’un partant sur 10 à Royal Ascot. Ils ont pourtant réussi l’exploit de remporter une course sur quatre. Arizona (No Nay Never) et Guildsman (Wootton Bassett), respectivement premier et troisième des Coventry Stakes (Gr2), mais aussi Master of Reality (Frankel), troisième de la Gold Cup d’Ascot (Gr1), sont issus des ventes Arqana. Toujours à Royal Ascot, en remportant les Queen Anne Stakes (Gr1), Lord Glitters a confirmé qu’il faisait partie des meilleurs chevaux d’âge en Europe. Déniché à la vacation d’octobre, il a ensuite été revendu trois plus ans plus tard, à la vente d’été, pour dix fois son prix d’achat en tant que yearling. Nous pouvons aussi compter sur plusieurs jeunes chevaux pleins d’avenir, à l’image de l’invaincue Summer Romance (Kingman) qui vient de remporter une Listed de six longueurs à Newmarket. Ces performances en plat font écho aux belles campagnes réalisées des deux côtés de la Manche par les sauteurs issus des différentes ventes Arqana. »

Mardi 2 juillet : vente de 2ans et stores à 11 h

Mercredi 3 juillet : vente de poulinières, pouliches et chevaux à l’entraînement à 11 h