ARLINGTON MILLION (Gr1) - Les doutes d’Aidan, les certitudes de Chad

International / 09.08.2019

ARLINGTON MILLION (Gr1) - Les doutes d’Aidan, les certitudes de Chad

ARLINGTON PARK (US), SAMEDI

Ce vendredi après-midi, c’est-à-dire 36 heures avant les courses, Aidan O’Brien avait encore laissé sa pouliche Magic Wand (Galileo) partante dans deux Grs1 : l’Arlington Million face aux mâles et les Beverly D. Stakes pour les femelles. Elle est associée à Wayne Lordan dans les deux épreuves et ce samedi on découvrira si elle croisera le chemin de Bricks and Mortar (Giant’s Causeway) ou s’amusera dans la cour des femelles face à Sistercharlie (Myboycharlie). Sa tâche n’est pas facile et les bookmakers la proposent à 5/1 dans les Beverly D. et à 10/1 dans l’Arlington Million.

Chad Brown, quant à lui, n’a pas de doutes. Il peut compter sur les deux favoris de ces courses et il possède aussi les concurrents les plus en vue dans le troisième Gr1 de l’après-midi, les Secretariat Stakes (Gr1), ainsi que dans celui à l’affiche à Saratoga, le Fourstardave Handicap. Si tout se passe bien, il se couchera samedi soir avec 12 Grs1 dans l’année, c’est-à-dire trois de plus qu’Aidan O’Brien, et visera le record américain des 25, qui appartient à son maître, Bobby Frankel.

Bricks and Mortar, invaincu cette année. Bricks and Mortar est invaincu cette année et, en fin de saison, il prendra le chemin du Japon, où il sera étalon chez Shadai. Après avoir connu un gros problème de santé qui avait donné des doutes sur sa carrière et qui l’a contraint à quinze moins d’absence, le pensionnaire de Chad Brown a dominé son sujet à chaque reprise. Il attend et il place sa pointe de vitesse : simple, propre et surtout gagnant. Son copropriétaire, Bill Lawrence, a dit : « C’est une course difficile à gagner, Bricks and Mortar possède une toute première chance mais avant tout il faudra battre l’autre cheval de Chad Brown. »

Robert Bruce en mode John Henry. Cet autre cheval est le tenant du titre, le chilien Robert Bruce (Fast Company), et Bricks and Mortar l’a déjà battu, sans excuses, en dernier lieu dans les Manhattan Stakes (Gr1). Il faut souligner en plus qu’un seul cheval a gagné à deux reprises l’Arlington Million : le légendaire John Henry (Ole Bob Bowers), en 1981 et 1984. Deux autres chevaux élevés en Amérique du Sud sont au départ. The Great Day (Harlan’s Holiday) est le gagnant des Estrellas Classic (Gr1) sur le dirt et il est en train de s’adapter aux courses américaines sous la férule du Français Arnaud Delacour. Le vétéran Catcho en Dye (Catcher in the Rye), troisième l’année dernière, est un gros outsider, il est associé à Sophie Doyle, la sœur de James, qui exerce sa profession aux États-Unis.

Intellogent, deux atouts en plus. La France est bien représentée par Intellogent (Intello). Les tricolores ont gagné l’Arlington Million à trois reprises, la dernière fois en 2008 avec Spirit One (Anabaa Blue). Intellogent possède trois livres de moins au rating que Spirit One mais il est gagnant de Gr1 et, pour défendre au mieux ses chances, son entraîneur le présentera pour la première fois muni d’œillères et avec le Lasix. Son numéro 9 dans les boîtes, qui sont placées de façon assez drôle dans le tournant mais en diagonale, n’est pas idéal mais Florent Geroux était le patron d’Arlington…

Hunting Horn pour son compte. Si Aidan O’Brien fait le choix d’aligner Magic Wand dans les Beverly D., son représentant sera Hunting Horn (Camelot), qui n’a pas gagné depuis juin 2018. Lors de ses douze sorties suivantes, il a fait le tour du monde, un peu en jouant le leader et parfois aussi le rôle de casseur, comme dans les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1). L’autre européen au départ est Pivoine (Redoute’s Choice), qui vient de remporter un gros handicap à York et sera lui aussi au départ avec le Lasix.