Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

ARQANA FAITS MARQUANTS

Institution / Ventes / 17.08.2019

ARQANA FAITS MARQUANTS

ARQANA FAITS MARQUANTS

Godolphin n’a eu besoin que d’une enchère

#68 M Galileo & Cladocera, par Oasis Dream 750.000 €

Acheteur : Godolphin SNS

Vendeur : haras de la Perelle

Éleveur : haras de la Perelle

Les hommes de Coolmore pensaient peut-être avoir fait le plus dur, à 700.000 €, pour le lot 68, un beau fils de Galileo issu de la très bonne Cladocera (Oasis Dream). Mais c’était sans compter sur Anthony Stroud, accompagné notamment de Charlie Appleby, qui a posé une enchère à 750.000 €… Une seule enchère, et une enchère gagnante !

Ce yearling est le deuxième produit de Cladocera, laquelle était une très bonne jument de course lorsqu’elle trouvait une piste rapide comme elle les aimait. Cladocera avait battu les Godolphin (et d’autres !) lors du Carnival de Dubaï, où l’ex-pensionnaire d’Alain de Royer Dupré avait remporté les Balanchine Stakes (Gr2) et les Cape Verdi Stakes (Gr2). En France, elle avait gagné le Prix des Lilas (L) et, en Angleterre, elle avait conclu deuxième des Matron Stakes (Gr1) de Legatissimo (Danehill Dancer), laquelle était une drôle de pouliche. Le premier produit de Cladocera, par Dubawi, avait été acheté 520.000 € par Morten Buskop sur le ring d’Arqana en 2018. Cladocera a un foal par Dark Angel. C’est une belle famille. La deuxième mère, Caesarine (Pivotal), a gagné le Prix Volterra (L). Sous la troisième mère, on retrouve Caesarion, lauréat du Prix André Baboin (Gr3, à l’époque), deuxième du Prix Greffulhe (Gr2), du Prix Exbury (Gr3), du Prix des Chênes (Gr3) et du Prix de Condé (Gr3). Anthony Stroud, après avoir signé le bon, a dit : « C’est un très beau yearling, issu d’une belle famille et d’un excellent étalon. Il était très athlétique. »

David Redvers et le cheikh Fahad Al Thani craquent aussi sur Starlet’s Sister

#21 M Fastnet Rock & Starlet’s Sister, par Galileo 700.000 €

Acheteur : David Redvers

Vendeur : écurie des Monceaux

Éleveur : écurie des Monceaux

Ce produit de Starlet’s Sister (Galileo) ne portera pas les couleurs de Peter Brant, contrairement à tous ses frères et sœurs qui sont désormais parés des couleurs de White Birch : Sistercharlie (Myboycharlie), la fiancée de l’Amérique, My Sister Nat (Acclamation), désormais aux États-Unis avec sa grande sœur, Sottsass (Siyouni), héros du Qipco Prix du Jockey Club (Gr1) 2019 et candidat au prochain Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, ou encore le 2ans Radiant Child (Charm Spirit), qui n’a pas encore débuté et a été exporté aux États-Unis. C’est David Redvers, au restaurant, qui a eu le dernier mot sur Kerri Radcliffe et les hommes de Coolmore pour ce fils de Fastnet Rock, à 700.000 €.

David Redvers a dit : « C’était l’un des lots les plus enthousiasmants de la vente. Le cheikh Fahad est très heureux de l’avoir. Il n’a pas pu venir mais il a suivi la vente en live. C’est un magnifique poulain. Je ne sais pas s’il va aller à l’entraînement en France ou en Grande-Bretagne, mais il ira chez un entraîneur qui le mérite. »

Le plus cher des Starlet’s Sister. Côté prix, ce fils du Coolmore Fastnet Rock devient le plus cher des produits de Starlet’s Sister, du moins en vente publique, puisque Peter Brant avait acquis Sistercharlie et My Sister Nat lors d’un deal privé. Sistercharlie avait cependant été achetée 12.000 € à Arqana par Paul Nataf lorsqu’elle était yearling. My Sister Nat avait aussi été achetée par Paul Nataf, pour 20.000 €. Elle n’avait pas bénéficié de l’aura de Sistercharlie, contrairement à Sottsass, acheté 340.000 € par Michel Zerolo pour Peter Brant à Arqana après que Sistercharlie a pris la deuxième place du Prix de Diane et remporté les Belmont Oaks (Grs1). Le 2ans Radiant Child a quant à lui été acquis 400.000 € par Michel Zerolo, toujours pour Peter Brant. Starlet’s Sister est suitée d’une pouliche par Dubawi.

Shawn Dugan sur tous les fronts

#4 F Frankel & Secrète, par Cape Cross 700.000 €

Acheteur : Shawn Dugan

Vendeur : écurie des Monceaux

Éleveur : écurie des Monceaux

#54 F (Olympic Glory & Azafata, Motivator) 400.000 €

Acheteur : Shawn Dugan

Vendeur : haras d’Ombreville

Éleveur : Fernando Bermudez

Le premier lot de la vente présentée par l’écurie des Monceaux a tout de suite déchaîné les convoitises. La page de ce lot 4 est impeccable : fille de Frankel, elle appartient à une très vivante souche de l’écurie Wertheimer & Frère. La mère, Secrète (Cape Cross), est en effet une fille de Featherquest (Cape Cross), mère de Plumania (Anabaa), laquelle a donné Plumatic ** (Dubawi), le bon Maniaco (Galileo) et a un 3ans, Starmaniac (Sea the Stars), qui a pris la troisième place du Prix Greffulhe (Gr2). Featherquest a aussi donné Balladeuse (Singpsiel), lauréate du Prix de Royallieu (Gr2) et du Prix de Royaumont (Gr3), et mère de Left Hand (Dubawi), lauréate du Prix Vermeille (Gr1) et deuxième du Prix de Diane (Gr1). Il s’agit aussi de la famille de Flop Shot (New Approach), troisième ce jeudi 15 août du Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain (Gr2). Une famille donc très vivante. Secrète a déjà donné un black type : Normandy Eagle (New Approach) s’est en effet classé troisième d’un Prix Noailles (Gr3). Secrète est suitée d’un foal par Galileo.

Shawn Dugan a dû batailler pour l’emporter, se tenant au côté de Carlos Laffon-Parias – lequel connaît très bien la famille pour avoir entraîné Bilissie ou encore Left Hand, par exemple. Shawn Dugan a eu le dernier bon à 700.000 € et a été très active dès le début de la vente, achetant quelques minutes plus tard le lot 7 moyennant 240.000 €. Elle a commenté : « Elle est absolument magnifique. J’ai cassé ma tirelire ! Elle vient d’une famille formidable, très vivante, et est par un étalon aux résultats remarquables. Je l’ai achetée pour l’un de mes clients et la pouliche va rester en France. » Lorsqu’on lui demande si elle est destinée à aller chez Carlos Laffon-Parias, Shawn Dugan répond : « Je ne sais pas mais c’est possible. » Et lorsqu’on lui demande si la pouliche a été achetée pour Al Shira’aa Farms, avec qui Shawn Dugan travaille et pour qui Carlos Laffon-Parias entraîne Mutamakina (Nathaniel), deuxième ce samedi du Darley Prix de la Nonette (Gr2), Shawn Dugan répond : « Peut-être ! » Réponse bientôt… Et Shawn Dugan a plusieurs clients potentiels dans son répertoire !

Un Olympic Glory pour 400.000 €... Et un sacré pinhooking. Après avoir acheté un Frankel (Galileo) pour 700.000 €, Shawn Dugan s’est distinguée en signant le bon à 400.000 € pour ce lot 54. Il s’agit du prix le plus élevé dans une vente aux enchères pour un produit d’Olympic Glory (Choisir). L’étalon du haras de Bouquetot a brillé en 2019 grâce à deux pouliches au niveau Gr1 : Watch Me (Coronation Stakes, Gr1) et Grand Glory (troisième du Prix de Diane, Gr1). Shawn Dugan nous a confié : « Elle est magnifique et la famille est très vivante. Sa propriétaire l’aimait beaucoup. Née à la fin du mois d’avril, elle a beaucoup de marge. Je l’ai achetée pour l’un des trois clients avec qui je travaille en ce moment. Elle va rester à l’entraînement en France. » Cette pouliche a fait l’objet d’un pinhooking spectaculaire. Élevée au haras d’Ombreville, elle a en effet été achetée sur ce ring pour 50.000 € en décembre dernier par Hans Wirth. Ce dernier est l’heureux éleveur et propriétaire du 3ans Ashrun (Authorized), lequel a fait forte impression en remportant le Prix de Reux (Gr3).

Azafata (Motivator) fut la meilleure 3ans de sa génération en Espagne. Si le turf ibérique n’est pas très coté à l’international, une championne reste une championne. Et d’ailleurs la deuxième mère de Literato (Champion Stakes) fut elle aussi une championne en Espagne. Au haras, Azafata a déjà donné Fleeting (Zoffanny), lauréate des William Hill May Hill Stakes (Gr2), mais aussi sur le podium des Oaks d’Epsom (Gr1) puis des Oaks d’Irlande (Gr1). Il s’agit d’une très belle famille Wertheimer, celle de Poliglote (Sadler’s Wells), lauréat du Critérium de Saint-Cloud (Gr1), deuxième du Prix du Jockey Club (Gr1) puis tête de liste des pères de gagnants en France.

Une nouvelle Siyouni pour LNJ Foxwood

#49 F Siyouni & Apple Charlotte, par Smart Strike 650.000 €

Acheteur : Solis/Litt

Vendeur : Fairway Consignment

Éleveur : Jack Swain

Le duo Solis/Litt a eu le dernier mot sur les hommes de Godolphin sur le lot 49, une fille de Siyouni et d’Apple Charlotte (Smart Strike), jument ayant couru aux États-Unis où elle a remporté les Red Carpet Stakes (L). Et cette pouliche pourrait bien être amenée à rejoindre les États-Unis puisqu’elle a été achetée pour LNJ Foxwood. Apple Charlotte a déjà donné un produit black type aux États-Unis : Lottie (Arch). Apple Charlotte est désormais en Europe et elle a une pouliche foal par Siyouni en 2019. Charles Brière a expliqué comment cette pouliche yearling est arrivée chez lui : « C’est une pouliche que j’ai récupérée pour la préparation aux ventes. Elle a été élevée chez l’Aga Khan. Georges Rimaud a contacté un client américain, Jack Swain, pour la vendre. Je suis allé voir la pouliche, elle m’a beaucoup plu et elle a fait sa préparation chez moi pendant deux mois. Tout a été facile avec elle. Elle a un très bon papier et elle marche très bien, mais je ne pensais pas qu’elle allait faire autant. Je pensais plutôt qu’elle allait faire autour de 400.000 €, mais c’est très bien qu’elle ait atteint un tel prix ! »

Jason Litt a expliqué : « C’est une reine ! Elle était incroyable à chaque fois qu’elle sortait et elle a toujours tout bien fait. C’est pour cela que beaucoup de gens la voulaient. Je l’ai achetée pour LNJ Foxwood et, pour le moment, nous n’avons pas encore fait de plan pour le futur de la pouliche. » C’est le troisième produit de Siyouni que le duo Solis/Litt achète pour LNJ Foxwood à Arqana. Le premier était Pamplemousse **, achetée yearling pour 250.000 € et représentée à la breeze up Arqana, où elle a été cédée 400.000 € à Charlie Gordon-Watson. Pamplemousse avait gagné le Prix du Pont Neuf (L). Le second est encore plus célèbre, mais pour une raison tout autre. Achetée 200.000 € yearling à Arqana, cette pouliche par Shirley’s Kitten (Kitten’s Joy) n’avait pas pu conserver son nom obtenu en France (Siyounext… quelque chose), le Jockey Club américain se rendant compte d’un problème suite à un splendide buzz sur les réseaux sociaux. Elle s’appelle maintenant Tattletale (son troisième nom, car le deuxième a lui aussi été censuré…).

Justin Casse déniche un nouveau Frankel à Arqana

#52 F Frankel & Ascot Family, par Desert Style 535.000 €

Acheteur : Justin Casse

Vendeur : haras des Capucines

Éleveurs : Éric Puerari, Oceanic Bloodstock Ltd, Scea Haras de Saint-Pair, OTI Management Party Ltd.

Justin Casse avait déjà acheté un yearling de Frankel à Arqana… Et il lui avait porté chance ! Il s’agissait d’un beau gris, présenté par l’écurie des Monceaux, qui sera ensuite nommé Gidu : il a remporté plusieurs bonnes courses aux États-Unis, pris la deuxième place d’un Gr3 et a été jugé digne de tenter l’aventure à Royal Ascot dans la Commonwealth Cup (Gr1). Ce samedi, Justin Casse a eu le dernier mot sur une pouliche par Frankel et la rapide Ascot Family (Desert Style), lauréate du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L) et mère du rapide Family One (Dubai Destination), lauréat du Prix Robert Papin (Gr2) et du Prix du Bois (Gr3), ainsi que de Modern Family (Excellent Art), placée de Listed en Italie. Justin Casse a expliqué : « C’est une très belle pouliche, qui se déplace très bien. Je ne peux pas dire pour qui je l’ai achetée, mais elle va certainement aller aux États-Unis. Frankel m’a déjà porté chance ! »

La pouliche a en effet le pedigree pour aller aux États-Unis car on trouve quelques références américaines dans sa page. Sa deuxième mère, Family at War (Explodent), a donné la bonne Flanders (Common Grounds), lauréate des Scarbrough Stakes (L) et deuxième des King’s Stand Stakes (Gr1). Flanders est la mère de Louvain (Sinndar), qui a commencé sa carrière en France où elle a pris la deuxième place du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L) avant de s’envoler aux États-Unis, où elle a décroché les Miesque Stakes (Gr3). Le meilleur produit de Louvain a été Flotilla, entraînée en France mais lauréate de son premier Gr1 aux États-Unis, dans la Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1) puis lauréate de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Il s’agit de la famille des champions sprinters G Force et Lethal Force.

Peter Brant s’offre la sœur de Lesstalk in Paris

#29 F Le Havre & Top Toss, par Linamix 500.000 €

Acheteur : Oceanic Bloodtock Inc. Pour White Birch Farm

Vendeur : haras de La Louvière

Éleveur : écurie Skymarc Farm

Michel Zerolo a eu le dernier mot sur Angus Gold pour ce lot 29, une fille de Le Havre et de Top Toss (Linamix), lauréate du Prix d’Aumale, du Prix de Psyché (Grs3), ainsi que du Prix Rose de Mai (L). Top Toss a ensuite brillé au haras, donnant Dastarhon (Dansili), passé à une encolure de l’exploit dans la Poule d’Essai des Poulains (Gr1) remportée par Style Vendôme (Anabaa), avec Intello (Galileo) à la troisième place après être parti de la stalle 18. Top Toss a aussi donné Lesstalk in Paris (Cape Cross), disparue brutalement après sa deuxième place dans les Coronation Stakes (Gr1). Lesstalk in Paris avait remporté le Prix d’Aumale (Gr3) et le Prix de la Grotte (Gr3) et aussi pris la deuxième place du Prix Marcel Boussac (Gr1). Elle était entraînée par Jean-Claude Rouget et cette pouliche par Le Havre va suivre le même chemin. Michel Zerolo a commenté : « C’est une pouliche que nous aimions beaucoup. Mais je ne pensais pas qu’elle serait aussi chère ! Elle va aller à l’entraînement chez Jean-Claude Rouget et elle a été achetée pour Peter Brant, qui continue d’investir dans des pouliches bien nées. »

La sœur de Duke of Hazzard pour Francis-Henri Graffard

#35 F Teofilo & With Your Spirit, par Invincible Spirit 400.000 €

Acheteur : BLM Bloodstock

Vendeur : haras d’Étreham

Éleveur : Runnymede Farm Inc.

Bertrand Le Métayer a eu le dernier mot pour le lot 35, une fille de Teofilo présentée par le haras d’Étreham. La pouliche est le deuxième produit de With Your Spirit (Invincible Spirit), laquelle a eu une foal par Siyouni en 2019. With Your Spirit, entraînée par Nicolas Clément puis par Jérôme Reynier, compte deux victoires et dix places en dix-sept sorties. Son premier produit est le tout bon Duke of Hazzard (Lope de Vega), lauréat du Prix Isonomy (L) à 2ans, troisième du Prix de Fontainebleau et cinquième de The Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1) de Persian King (Kingman). Et il a remporté, au début du mois d’août, un Gr3 lors du meeting de Glorious Goodwood. With Your Spirit est par ailleurs la sœur de Palace Episode (Machiavellian), qui avait montré des moyens à 2ans en remportant le Racing Post Trophy (Gr1). Il a aussi enlevé les Acomb Stakes (L) et pris la troisième place des Royal Lodge Stakes (Gr3). Palace Episode est par ailleurs l’oncle de la rapide Laughing Lashes, gagnante des Debutante Stakes (Gr2), deuxième des Moyglare Stud Stakes (Gr1) et troisième des Irish 1.000 Guineas (Gr1).

Contrairement à Duke of Hazzard, cette pouliche est amenée à rester à l’entraînement en France, comme l’a expliqué Bertrand Le Métayer : « C’est une très jolie pouliche et elle va être entraînée par Francis-Henri Graffard. Elle est taillée en pouliche précoce et Teofilo est intéressant. J’aime beaucoup les statistiques et celles de Teofilo sont très bonnes, que ce soit en père ou en père de mère. »

Le Hong Kong Jockey Club croit en Frankel

#18 M Frankel & Souvenir Delondres, par Siyouni 400.000 €

Acheteur : The Hong Kong Jockey Club

Vendeur : Hubert Honoré

Éleveur : Stratford Place Stud

Mick Kinane a signé le bon à 400.000 € pour le Hong Kong Jockey Club pour ce lot 18, un fils de Frankel et de Souvenir Delondres (Siyouni). Il y a peu de produits de Frankel entraînés à Hongkong : trois ont déjà couru et deux sont déclarés à l’entraînement et n’y ont pas débuté. Mais Frankel compte déjà un gagnant de Groupe à Hongkong : Simply Brillant, lequel avait gagné la January Cup (Gr3 Hdc) sous la selle d’Alexis Badel. Le poulain est issu d’une mère qui avait de la vitesse. Souvenir Delondres, entraînée par Jonathan Pease, avait été une bonne pouliche de course, remportant le Prix Eclipse (Gr3) et le Prix de la Vallée d’Auge (L) et se classant aussi troisième du Prix d’Arenberg (Gr3). C’est son deuxième produit. Le premier, Dancin Inthestreet (Muhaarar), est une pouliche déclarée à l’entraînement chez William Haggas et elle n’a pas encore débuté. Souvenir Delondres est une sœur de I’m So Glad (Clodovil), pouliche dure qui a aussi évolué sur le créneau de la vitesse, prenant une troisième place de Listed en Angleterre sur 1.000m.

Le premier produit de Steip Amach pour Phoenix Thoroughbred

#23 M (Galileo & Steip Amach, par Vocalised) 800.000 €

Acheteurs : Phoenix Thoroughbred & Dermot Farrington

Vendeur : haras d’Étreham

Éleveurs : haras d’Étreham, Riviera Equine & Johann Levirg

La lutte a été âpre. Mais à la fin, c’est l’équipe de Phoenix Thoroughbred qui a eu le dernier mot sur le lot 23, présenté par le haras d’Étreham. Dermot Farrington a signé le bon à 800.000 € en compagnie de Tom Ludt, lequel nous a confié : « Nous voulions acheter un bon poulain par Galileo (Sadler’s Wells), et pour être honnête, je pensais qu’il coûterait plus cher. Nous sommes très contents. Aucune décision sur son avenir ne sera prise pour l’instant. Il ira en Angleterre pour son débourrage, comme souvent lorsque nous achetons des yearlings en Europe. »

Phoenix Thoroughbred, quinze jours après son premier Gr1 français. C’est en 2017 qu’Amer Abdulaziz Salman a fondé Phoenix Thoroughbred, une entité qui a fait les gros titres pour ses achats sur les rings européens et américains. Ce syndicat a connu un succès fulgurant, remportant son premier Gr1 en décembre de la même année avec Dream Tree (Uncle Mo) dans les Starlet Stakes (Gr1) à Los Alamitos. Advertise (Showcasing) est à ce jour le seul gagnant de Gr1 européen de Phoenix et il leur a offert des victoires au plus haut niveau en Angleterre, en Irlande et plus récemment en France grâce à ses succès dans la Commonwealth Cup, les Keeneland Phoenix Stakes et le LARC - Prix Maurice de Gheest (Grs1). Il sera donc selon toute probabilité aussi le premier étalon d’Amer Abdulaziz Salman et de ses associés !

Les investissements d’Étreham. Steip Amach (Vocalised), un pur produit de la méthode Bolger, a gagné les Killavullan Stakes (1.400m) et les Amethyst Stakes (Gr3, 1.600m). Son achat correspond à la montée en puissance du haras d’Étreham et de ses associés. Au mois de février, Nicolas de Chambure nous avait d’ailleurs confié : « Steip Amach a été achetée à l’amiable auprès de Jim Bolger. Elle s’est classée troisième des Prix Rothschild et Jean Romanet (Grs1) pour l’entraînement de David Smaga nous apportant de belles émotions. Après Galileo et Dubawi, son terme est un peu tard dans la saison. Nous voulions donc qu’elle soit saillie en France [Elle a été saillie par Almanzor, ndlr]. Il va donner de l’épaisseur à cette grande jument qui manque un peu de substance. C’est un papier très original. On connaissait bien Vocalised (Vindication), car il est issu de la famille de Sefroua (Kingmambo). Jusqu’à présent, nous avions toujours privilégié les familles plutôt que les performances. Afin d’équilibrer un peu notre jumenterie, nous avons voulu racheter ces dernières années quelques bonnes juments de course. Et Steip Amach en faisait partie. »

Un croisement "à la Bolger". En croisant Steip Amach avec Galileo, le haras d’Étreham fait aussi un clin d’œil à Jim Bolger qui fut l’un des premiers à faire confiance à celui qui allait devenir le plus grand étalon de son temps. C’est d’ailleurs cet éleveur et entraîneur qui a sorti ses premiers très bons produits à l’image de Soldier of Fortune (Irish Derby & Juddmonte Coronation Cup, Grs1) et de Teofilo (Dewhurst Stakes & National Stakes, Grs1). En outre, avec la lignée mâle de Galileo, la deuxième mère de ce lot 23 a donné Ceisteach (New Approach), lauréate des Robert G. Dick Memorial Stakes (Gr3) et mère de Quisical (Oasis Dream), lequel a gagné son maiden en faisant forte impression ce samedi en Irlande.

Kingman, l’étalon préféré de King Power

#19 M (Kingman & Spin, par Galileo) 600.000 €

Acheteur : Sackville Donald

Vendeur : La Motteraye Consignment

Éleveur : Al Shaqab Racing

#16 M (Kingman & Sotka, par Dutch Art) 400.000 €

Acheteur : Sackville Donald

Vendeur : écurie des Monceaux

Éleveur : Zalim Bifov

Kingman (Invincible Spirit) est sans aucun conteste le meilleur étalon de sa génération – pourtant riche en jeunes sires prometteurs comme No Nay Never (Scat Daddy) ou encore Australia (Galileo) – et parmi ses meilleurs produits, on trouve un certain Fox Chairman (deuxième des Hampton Court Stakes, Gr3) sous les couleurs de King Power. À la mort de Vichai Srivaddhanaprabha, toute l’Europe des courses a retenu son souffle. Les doutes ont rapidement été dissipés lorsque son fils Aiyawatt a décidé de reprendre les rênes. King Power continue à investir et c’est pour cette casaque qu’Alastair Donald a signé le bon pour les lots 16 et 19. L’homme de Sackville Donald a déclaré : « Je suis très heureux d’avoir pu les acheter. Kingman connaît une réussite remarquable et je n’avais que deux chevaux sur ma liste : ces deux-là ! Le lot 19 était mon lot préféré dans le catalogue. Il ressemble beaucoup à Fox Chairman. La propre sœur a de la qualité. Concernant le lot 16, c’est un poulain tardif mais équilibré et bien fait. La mère a déjà donné deux très bons chevaux. Ces deux lots, très bien nés, vont porter la casaque de King Power» Le lot 19, élevé par Al Shaqab Racing, était présenté par La Motteraye Consignment. Sa mère, Spin (Galileo), deuxième des Blue Wind Stakes (Gr3, 2.000m), a déjà produit Bowled Over (Kingman), invaincue en deux sorties sous les couleurs d’Al Shaqab Racing, et est attendue au niveau black type. La deuxième mère, Pieds de Plume (Seattle Slew), a conclu deuxième lors de son unique sortie dans une course "B" sur le mile clodoaldien. Outre Spin, elle a donné six autres black types : Hearthstead Maison (Peintre Célèbre), vainqueur des Kilternan Stakes (Gr3) sur 2.000m, Rave Reviews (Sadler’s Wells), gagnante des Fillies' Trial Stakes (L) et deuxième du Premio Lydia Tesio (Gr1) et Moth (Galileo), troisième des 1.000 Guinées (Gr1). La troisième mère n’est autre que la célèbre Featherhill (Lyphard), aïeule de nombreux chevaux de Groupe et à qui l’on doit notamment Groom Dancer (Blushing Groom), entre autres.

Le lot 16, sur lequel Godolphin était sous-enchérisseur, est une élève de Zalim Bifov. Élevée par l’écurie des Monceaux, c’est une fille de la précoce Sotka (Dutch Art), deuxième du Prix des Rêves d’Or (L). Cette dernière a donné Silva (Kodiac), lauréate des UAE 1.000 Guineas (L) et Fas (Fastnet Rock), lauréat du Prix Sigy (Gr3) sur 1.200m, à Chantilly. Sotka est une demi-sœur du champion sprinter Sole Power (Kyllachy) qui a gagné deux fois les King’s Stand Stakes et les Nunthorpe Stakes (Grs1). Il a remporté son dernier Gr1, l’Al Quoz Sprint, à l’âge de 8ans, à Meydan.

Hajime Satomi se lance en Europe

#41 F (Invincible Spirit & Albisola, par Montjeu) 310.000 €

Acheteur : Narvick International

Vendeur : Camas Park & Glenvale Studs

Éleveur : Bobby Flay

Emmanuel de Seroux était accompagné d’un groupe d’investisseurs japonais, au restaurant, lorsqu’il a eu le dernier sur ce lot 41. L’homme de Narvick International nous a expliqué : « Au-delà de son pedigree, ce poulain très athlétique présentait un modèle exceptionnel. Il est magnifique comme nous avions déjà pu le constater il y a quelques semaines. À ce jour, il n’y a pas de fils d’Invincible Spirit (Green Desert) au haras au Japon… Peut-être ce poulain sera-t-il le premier ? Il a toutes les chances d’y parvenir en tout cas. Dans un premier temps, il va commencer sa carrière sportive en France. Je l’ai acheté pour Satomi Horse Company, une des casaques les plus titrées du Japon. Monsieur Satomi veut avoir des chevaux de valeur à l’entraînement en France et en Angleterre. Au Japon, sa réussite est exceptionnelle. » Hajime Satomi, selon le classement annuel établi par Forbes, apparaît à la 50e place des hommes les plus riches du Japon. Ses représentants ont un point commun : leurs noms commencent par le préfixe Satono. Hajime Satomi est l’un des plus grands propriétaires du pays. On retrouve trace de sa casaque depuis le début des années 90, mais il a pris un essor particulier ces dernières années. En 2016, il a réalisé une très grande année, grâce à Satono Diamond, mais aussi Satono Crown (Takarazuka Kinen & Hong Kong Vase, Grs1), le champion des 2ans Satono Ares (Futurity Stakes, Gr1), Satono Aladdin (champion miler au Japon) et Satono Diamond (St Leger japonais & Arima Kinen, deuxième Derby, Grs1) qui a couru en Europe. Pour en revenir à ce lot 41, c’est un superbe pinhooking, acquis par Camas Park pour 130.000 Gns en novembre 2018 sur le ring de Tattersalls. Albisola (Montjeu), la mère, a gagné le Prix de Flore (Gr3) et elle a déjà donné Louversey (Arcano), gagnante de trois courses et prise en valeur 47. Il s’agit d’une famille ultra-régulière, celle de l’étalon du haras des Granges Johnny Barnes (deuxième du Critérium International, Gr1), de l’étalon du haras de Bouquetot Ectot (Critérium International & Joe Hirsch Turf Classic Stakes, Grs1) et du sire de Coolmore Most Improved (James’s Palace Stakes, Gr1).

Quand Godolphin achète un élève du China Horse Club

#8 F (Siyouni & Siamsaiocht, par Teofilo) 450.000 €

Acheteur : Godolphin

Vendeur : écurie des Monceaux

Éleveur : China Horse Club

Anthony Stroud était en compagnie de Charly Appleby et John Gosden lorsqu’il a mis l’enchère gagnante sur le lot 8, une pouliche élevée par l’écurie des Monceaux pour le compte du China Horse Club. Michel Zerolo faisait partie des sous-enchérisseurs. Le courtier anglais nous a expliqué : « C’est une très belle pouliche. Elle bouge très bien. Son père est un étalon exceptionnel – j’ai eu de la chance avec lui – et elle a été élevée dans un haras de premier plan. L’ensemble fait qu’elle est très attractive. Elle va porter les couleurs de Godolphin. » Sur ce même ring, Godolphin a acheté Epic Hero **(Siyouni), deuxième du Prix de Fontainebleau (Gr3). Les Monceaux font confiance à Siyouni (Pivotal) de longue date et ce dernier leur a notamment donné Sottsass (Qipco Prix du Jockey Club, Gr1), un des chevaux les plus en vue pour le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) 2019. Il est d’ailleurs issu du même croisement – Siyouni sur Galileo – que ce lot 8. La pouliche en question est le premier produit de Siamsaiocht (Teofilo), lauréate de deux courses en Irlande – sur 1.800m et 2.000m – mais également deuxième des EBF Star Appeal Stakes (L, 1.400m). Cette dernière est la propre sœur de black types Hall of Fame (Teofilo), troisième des EBF Futurity Stakes (Gr2) mais aussi et surtout Parish Hall (Teofilo), lauréat de trois Groupes dont les Dewhurst Stakes (Gr1).

Ghislain Bozo poursuit sa belle histoire avec la famille de Danedream

#78 F (Galileo & Debutante, par Gold Away) 400.000 €

Acheteur : Meridian International

Vendeur : écurie des Monceaux

Éleveurs : écurie des Monceaux, Meridian International & Scuderia Waldeck

Ghislain Bozo, dans le top 5 des acheteurs de cette première journée, a dû batailler pour obtenir le lot 78, une fille de Galileo (Sadler’s Wells) dont il est le co-éleveur. Le marteau est tombé à 400.000 € et l’animateur de Meridian International nous a confié : « Elle n’est pas grande – comme Danedream (Lomitas), la sœur de sa mère – mais elle est extrêmement qualiteuse. Galileo n’est pas qu’un étalon exceptionnel. C’est aussi un superbe père de mère. Sa mère Debutante (Gold Away) est encore jeune. Je suis très attaché à cette famille. J’ai acheté Danedrop (Danehill), sa deuxième mère, avant que Danedream ne sorte et alors qu’elle était pleine de Débutante (Gold Away), génitrice de ce lot 78. Je l’ai achetée pour un nouveau partenariat et je vais garder ma part dans cette pouliche qui va rester à l’entraînement en France. Ce syndicat compte Laurent Dassault et un autre propriétaire déjà actif en France. »

Cette pouliche est le deuxième produit de Débutante, troisième des Prix Tantième et de la Pépinière (L). La deuxième mère, Danedrop, a donné la championne Danedream (Prix de l’Arc de Triomphe, King George VI & Queen Elizabeth Stakes, Grosser Preis von Baden, deux fois et Grosser Preis von Berlin, Grs1). Avec Galileo, Danedrop a produit deux bons chevaux, Venice Beach (Chester Vase, Gr3, troisième du Grand Prix de Paris, Gr1) et Broadway (Cordell Lavarack & Lanwades Stud Fillies Stakes, Gr3). Il s’agit d’une grande famille du haras de Meautry, qui a été façonnée à quelques kilomètres du ring de l’agence Arqana. Lady Berry (Violon d’Ingres) gagnante du Prix Royal Oak était la mère de Vert Amande (Kenmare) qui a remporté le Ganay (Gr1), Indian Rose (General Holme) gagnante d’un Prix Vermeille (Gr1), et Le Nain Jaune (Pharly), lauréat du Grand Prix de Paris (Gr1). Dans la descendance de Lady Berry, on trouve Plumania (Grand Prix de Saint-Cloud, Gr1), Left Hand (Qatar Prix Vermeille, Gr1), Groom Dancer (Prix Lupin, Gr1) ou encore Falco (Poule d’Essai des Poulains, Gr1).

La propre sœur d’Antonia de Vega pour un nouveau grand syndicat européen

#34 F (Lope de Vega & Witches Brew, par Duke of Marmalade) 310.000 €

Acheteur : Meridian International

Vendeur : Ballylinch Stud

Éleveur : Fermoir Ldt

Ghislain Bozo est allé jusqu’à 310.000 € pour ce lot 34, une élève de Fermoir Limited, c’est-à-dire Jenny Howes, la fille des propriétaires Ballylinch Stud jusqu’à son achat par l’Américain John Malone en 2014. L’homme de Meridian International nous a expliqué : « Je l’ai achetée pour Everest Racing, un concept nouveau dans notre univers. Trois haras – et peut-être quatre à l’avenir – s’associent avec un groupe d’investisseurs pour découvrir les courses, au meilleur niveau. Ce projet comprend notamment l’écurie des Monceaux, Tweenhills Stud, le Gestüt Brummerhof et la banque Oddo BHF. Logiquement cette pouliche a un papier qui permet de nourrir certaines ambitions. Elle correspond exactement à ce que nous recherchons : de bonnes femelles avec une belle valeur résiduelle. Ce lot 34 est athlétique et c’est une pouliche grandissante. » Elle a donc grandi à Ballylinch Stud où son père Lope de Vega (Shamardal) fait la monte. John O’Connor est venu féliciter Ghislain Bozo et il nous a dit : « Lope de Vega est pleine réussite et cela va encore être encore mieux à l’avenir ! » Le directeur du haras irlandais peut être fier du lauréat du Prix du Jockey Club (Gr1). Cette année, il a déjà donné pas moins de 24 black types, avec comme fers de lance Zabeel Prince (Prix d’Ispahan, Gr1) et Phoenix of Spain (Irish 2000 Guineas, Gr1). Ce lot 34 est une fille de la black type Witches Brew (Duke of Marmalade) qui a déjà avec le même étalon la lauréate des Prestige Stakes (Gr3), Antonia De Vega (Lope de Vega). La deuxième mère a donné l’étalon du haras de Bouquetot Al Wukair (Dream Ahead), lauréat du Prix Jacques Le Marois (Gr1) et auteur d’une fin de course exceptionnelle dans le Djebel (Gr3). Il n’est pas passé loin de la victoire dans les 2.000 Guineas Stakes (Gr1) où il a buté sur la tactique mise en place par Ballydoyle ! La troisième mère n’est autre que Caerlina (Caerlina), notamment lauréate du Prix de Diane (Gr1).