ARQANA PRIX DE MONTAIGU (INÉDITS) - Écrivain **, une belle entrée en matière

Courses / 20.08.2019

ARQANA PRIX DE MONTAIGU (INÉDITS) - Écrivain **, une belle entrée en matière

DEAUVILLE, MARDI

Écrivain ** (Lope de Vega) s’est montré le plus véloce parmi les treize inédits de cet Arqana Prix de Montaigu, malgré un parcours assez défavorable. Le représentant de Wertheimer & Frère, qui avait hérité de l’as dans les stalles, n’est pas bien parti et a été immédiatement accompagné aux bras par son partenaire, Maxime Guyon, afin de rester au contact du peloton. Se retrouvant en dernière position, Écrivain a semblé pris de vitesse jusqu’au tournant final, où il a commencé à gagner quelques rangs à l’intérieur. Progressant le long de la corde à 400m du but, le bel alezan s’est retrouvé isolé pendant son effort, ce qui ne l’a pas empêché de placer une belle accélération et de venir s’imposer d’une tête. Doté d’un physique puissant, Écrivain a laissé une belle impression et nous lui décernons une JDG Rising Star. La deuxième place est revenue à Légende d’Art (Kingman), une tête devant Shoal of Time (Lope de Vega).

Desservi par son numéro de corde. Carlos Laffon-Parias, entraîneur du poulain, a déclaré : « J’ai horreur de l’as dans les boîtes avec les inédits. Le poulain a dû rester longtemps dans sa stalle et il s’est un peu endormi. Une fois qu’il s’est retrouvé derrière, il était un peu perdu, mais dès que Maxime Guyon l’a mis dans les chevaux, il était de l’avant. Il a bien accéléré dans la mauvaise portion de terrain, mais il n’avait pas le choix là où il était. C’est un beau fils de Lope de Vega (Shamardal), il a pris tous les bons côtés de son père. Ce qu’il a fait aujourd’hui, c’est encourageant pour l’avenir. » Maxime Guyon, jockey d’Écrivain, a quant à lui expliqué : « Malheureusement, avec son numéro, le poulain a dû entrer en premier dans les boîtes et il est resté longtemps dans sa stalle à cause de grand nombre de partants. On a un peu subi le démarrage et il est resté en retrait, mais il a en revanche très bien accéléré par la suite. Je pense qu’il a vraiment une marge de progression. Il est beau, bien qu’encore un peu rond. Il est plutôt bien dans sa tête et tous les feux sont au vert pour qu’il ait une belle carrière. »

Sa mère a été achetée à Newmarket. Pierre-Yves Bureau, représentant de Wertheimer & Frère, nous a confié : « Nous avions acheté la mère d’Écrivain à Newmarket. Ses deux premiers produits sont devenus des chevaux plutôt utiles. Le troisième, Starifique (Sea the Stars), a gagné l’autre jour son maiden sur 2.100m à ParisLongchamp, et nous pensons qu’elle pourrait décrocher son black type un peu plus tard dans la saison. Écrivain a toujours été un assez joli poulain. Aujourd’hui, il a eu un parcours un peu compliqué, mais il a placé une très belle accélération. C’est de bon augure pour la suite ! Sa mère a un très beau yearling issu d’Intello ** (Galileo). Nous l’avons envoyée à la saillie aux États-Unis cette année et elle est pleine d’Empire Maker (Unbridled). »

Un croisement qui a fait ses preuves. Élevé par ses propriétaires, Écrivain est un fils de l’étalon de Ballylinch Stud Lope de Vega (Shamardal) et de Sapphire Pendant (Danehill Dancer), gagnante à 3ans pour ses débuts sur le mile de Cork et deuxième des 1.000 Guineas Trial (Gr3) à Leopardstown. Le croisement de Lope de Vega sur Danehill a fait ses preuves avec l’étalon Belardo, vainqueur des Dewhurst Stakes et des Lockinge Stakes (Grs1) ou encore Very Special, triple gagnante de Gr2 à Meydan sur le mile et deuxième des Falmouth Stakes (Gr1). Les trois autres produits de Sapphire Pendant vus en compétition se sont tous imposés à 3ans. La poulinière avait été cédée 480.000 Gns aux frères Wertheimer lors des ventes de décembre Tattersalls, en 2012.

La famille de Peeping Fawn. La deuxième mère, Butterfly Blue (Sadler’s Wells), a gagné à 3ans sur les 1.700m de Gowran Park. Outre Sapphire Pendant, elle a donné King George River (Danehill Dancer), gagnant pour ses débuts à 2ans et deuxième des Feilden Stakes (L) derrière Intello, et Lacadena (Fasliyev), lauréate au Canada et deuxième des Victoria Stakes (L). Cette dernière a produit America (A. P. Indy), gagnante du Turnback The Alarm Handicap (Gr3) et troisième du Delaware Handicap et des Mother Goose Stakes (Grs1).

La troisième mère, Blush with Pride (Blushing Groom), a remporté les Kentucky Oaks et les Santa Susana Stakes (Grs1). Elle a donné quatre black types dont Smolensk (Danzig), lauréate du Prix d’Astarté (Gr2), et Maryinsky (Sadler’s Wells), deuxième du Fillies’ Mile (Gr1). Cette dernière est la mère de la championne Peeping Fawn (Danehill), gagnante des Irish Oaks, des Yorkshire Oaks, des Nassau Stakes et des Pretty Polly Stakes (Grs1). C’est la famille de Rags to Riches (A. P. Indy), quadruple lauréate de Gr1 outre-Atlantique.

 

 

 

Giant’s Causeway

 

 

Shamardal

 

 

 

 

Helsinki

 

Lope de Vega

 

 

 

 

 

Vettori

 

 

Lady Vettori

 

 

 

 

Lady Golconda

ÉCRIVAIN ** (M2)

 

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Danehill Dancer

 

 

 

 

Mira Adonde

 

Sapphire Pendant

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Butterfly Blue

 

 

 

 

Blush With Pride


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 41’’23

De 1.000m à 600m : 26’’36

De 600m à 400m : 13’’23

De 400m à 200m : 12’’12

De 200m à l’arrivée : 12’’66

Temps total : 1’45’’53