Compétitivité

Le Mot de la Fin / 04.08.2019

Compétitivité

Trois des quatre belles épreuves de ce dimanche ont échappé aux français, en particulier les deux Groupes du jour. Plus largement, nos chevaux sont en difficulté dans les bonnes épreuves depuis le début de l’année. Il est intéressant de regarder si cette situation est propre à la saison en cours ou si une tendance peut se dégager. À cette date – en France – 58 courses de Groupe se sont courues en plat depuis le début de l’année 2019. L’entraînement français a remporté 40 de ces épreuves de Groupe. Au même moment, en 2018, les chevaux entraînés dans l’Hexagone comptaient 42 succès sur 58. Et, en 2017 et 2016, à date équivalente, ils en avaient gagné 48. Et 46 en 2015. Et du côté de l’élevage ? Il n’est jamais facile de décider qui est français ou non sur ce point-là, mais on remarquera qu’avec 31 "FR" ou assimilés, les éleveurs français font nettement mieux que l’année dernière à la même date. En effet, à la même époque, 25 Groupes étaient revenus à des "FR" ou assimilés en 2018, contre 28 en 2017.