Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

DARLEY PRIX DE POMONE (GR2) - Dame Malliot, une nouvelle drôle de dame deauvillaise

Courses / 18.08.2019

DARLEY PRIX DE POMONE (GR2) - Dame Malliot, une nouvelle drôle de dame deauvillaise

DEAUVILLE, DIMANCHE

Cet été à Deauville, les Anglais nous ont envoyé des pouliches de grande classe et ce fut également à l’occasion du Darley Prix de Pomone (Gr2). En effet, Dame Malliot (Champs Élysées) s’est imposée dans ce Gr2 comme une pouliche de haut niveau. Pourtant, la représentante d’Anthony Oppenheimer n’en était qu’à sa quatrième sortie et découvrait une piste collante qui n’est pas sa tasse de thé. Mais Dame Malliot a réussi à se déjouer des éléments adverses comme le manque d’expérience ou le terrain, et elle a gagné sur sa classe. Rapidement bien placée, elle a été relayée par Peach Tree (Galileo) dans le premier tournant. Patiente jusqu’au tournant final, Dame Malliot est venue sur la ligne de tête en troisième épaisseur, montée en grande confiance par Lanfranco Dettori. À son côté, Love so Deep (Deep Impact) a lancé le sprint de loin. La pensionnaire de Jane Chapple-Hyam a fait longtemps illusion mais après lutte, Dame Malliot est venue la battre sur le poteau. Une excellente pouliche associée à un crack jockey : voilà le résultat !

Un premier Gr2 pour Ed Vaughan. Installé à Newmarket, l’entraîneur de Dame Malliot, Ed Vaughan, a signé son premier succès de Gr2 et sa première victoire de Groupe en France dans ce Prix de Pomone. Auparavant, il avait remporté le Winter Derby (Gr3) avec Robin Hoods Bay (Motivator). Il nous a déclaré : « Je suis très heureux de gagner mon premier Groupe français. Mais surtout, je mesure la chance que j’ai d’avoir une si bonne pouliche. Elle est en plein progrès. Elle a un physique imposant et il fallait lui laisser du temps. Elle était engagée à Deauville [dans le Prix Minerve, ndlr], mais elle avait eu une infection à un sinus et n’avait donc pas couru. Pour la suite, il y a plusieurs options comme le Qatar Prix Vermeille, mais aussi les Qipco British Champions Fillies and Mares Stakes (Grs1) dans lequel le terrain pourrait être trop souple. Elle pourrait rester à l’entraînement à 4ans, d’autant plus qu’elle a besoin de prendre de la force et qu’elle peut encore s’améliorer. » La France réussit toujours aussi bien à Anthony Hoppenheimer, vainqueur de l’Arc avec Golden Horn (Cape Cross). Le propriétaire anglais avait fait le déplacement pour soutenir Dame Malliot et nous a dit : « Lorsqu’elle avait gagné à Newmarket, le terrain était plus rapide et elle avait battu le record de la piste. C’est une très bonne pouliche, mais il fallait lui laisser du temps, comme souvent avec les chevaux. Maintenant, il faudra aller sur les Grs1, mais il ne fallait pas être ambitieux trop tôt. »

Une future recrue de choix pour Denford Stud. Love so Deep a fait galoper Dame Malliot et ne s’est inclinée que sur le poteau. Elle a néanmoins réalisé la meilleure valeur de sa carrière. James Wigan est le manager de Denford Stud, où Love So Deep est amenée à devenir poulinière en 2020. Il nous a expliqué : « Elle a très bien couru. C'est une pouliche très dure. Forcément, c'est frustrant de ne pas la voir gagner. Cette pouliche, qui n'est pas très grande mais dont le courage est immense, sera une recrue de choix pour Denford Stud. Le terrain très souple n'a pas été très problématique pour elle. Rien n'est arrêté concernant son programme d'ici à la fin de la saison. »

Des vacances pour Klassique. Attentiste en cinquième position, Klassique (Galileo) a fait un superbe effort à l’entrée de la ligne droite qu’elle a su bien prolonger jusqu’à la fin. Mais il n’y a pas de regrets à avoir car les deux premières étaient intouchables. Son entraîneur, William Haggas, nous a dit : « Elle court très bien. Je pense qu'elle a eu du mal à refaire du terrain sur une piste assez souple. Elle est fatiguée et nous allons la laisser bien récupérer. Nous ne reviendrons pas avec elle pour le week-end de l'Arc. » Derrière les trois pouliches anglaises, Ligne d’Or (Dansili) termine quatrième et première française. Elle devance Hermaphrodite (Le Havre).

PEDIGREE WEATHERBYS

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2019/Dame-Malliot.pdf

La gloire posthume pour Champs Élysées. Mort en décembre 2018 – lui qui était arrivé dans la cour des étalons d’obstacle de Coolmore pour la saison de monte 2017 – Champs Élysées (Danehill) a quitté le monde du plat au moment même où sa production s’est pleinement épanouie dans cette discipline. Outre Dame Malliot, ces deux dernières années il a pu compter sur la classique Billesdon Brook (1.000 Guinées) mais également sur Harlem (TAB Australian Cup, Gr1, deux fois) en Australie, Way to Paris (Prix Maurice de Nieuil, Gr2) en France ou encore Durance (troisième du Preis der Diana, Gr1) en Allemagne.

Dame Malliot a été conçue lors de la dernière année de Champs Élysées à Banstead Manor Stud. Il était alors proposé à 8.000 £.

Le meilleur élément de sa famille. Dame Malliot est une élève de Hascombe and Valiant Studs, le haras d’Anthony Oppenheimer, qui est voisin du Dalham Hall Stud du cheikh Mohammed, aux portes de Newmarket. Stars in your Eyes (Galileo), la mère de Dame Malliot, a gagné une course sur 2.400m à l’âge de 4ans sur l’hippodrome de Wolverhampton. Elle a déjà donné trois gagnants, dont Banksea (Lawman), lauréat d’un gros handicap sur le mile de Newbury. Apache Star (Arazi), la deuxième mère, est placée de Listed sur 1.600m, et on lui doit trois black types : New Mexican (Dr Fong), gagnant des Tote Bookmakers Silver Tankard Stakes (L, 1.600m), Coordinated Cut (Montjeu), troisième des Dante Stakes (Gr2, 2.100m), et Wild Savannah (Singspiel), deuxième du Wolferton Handicap (L, 2.000m). La troisième mère a produit Duke of Green (Warning), gagnant des Oceanside Stakes (L) et trois fois sur le podium de Groupe à Del Mar et Hollywood Park de 1.600m à 1.800m. 

 

 

 

Danzig

 

 

Danehill

 

 

 

 

Razyana

 

Champs Élysées

 

 

 

 

 

Kahyasi

 

 

Hasili

 

 

 

 

Kerali

DAME MALLIOT (F3)

 

 

 

 

 

 

Salder’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Stars in your Eyes

 

 

 

 

 

Arazi

 

 

Apache Star

 

 

 

 

Wild Pavane

 

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’48’’95

1.000m à 600m : 18’’88

600m à 400m : 12’’79

400m à 200m : 12’’41

200m à l’arrivée : 13’’22

Temps total : 2’46’’23