DARLEY YORKSHIRE OAKS (Gr1) - Simply the best !

International / 22.08.2019

DARLEY YORKSHIRE OAKS (Gr1) - Simply the best !

YORK (GB), JEUDI

Pour ses adieux au public, la championne australienne Winx (Street Cry) avait fait son tour d’honneur avec, en fond sonore, la chanson The Best de Tina Turner. Quoi qu’il se passe lors du premier dimanche d’octobre à ParisLongchamp, Enable (Nathaniel) mériterait aussi cette chanson – sans comparaison aucune, entre elle et Winx. "You’re simply the best, better than all the rest"… Oui, Enable est simplement la meilleure (actuellement), meilleure que tout le reste !

Sur le papier, Enable n’avait qu’à faire un canter pour gagner ces Darley Yorkshire Oaks. Sa principale rivale, Magical (Galileo), ne l’avait jamais battue et elle effectuait une rentrée. Elle n’avait que trois adversaires, dont Magical, et les deux autres, Lah Ti Dar (Dubawi) et South Sea Pearl (Galileo), ne jouent pas dans la même cour. Reste qu’il y avait un aspect piège dans ces Yorkshire Oaks : parce que personne n’allait se dévouer à la cause de Queen Enable pour imprimer du rythme, et parce que la représentante du prince Khalid Abdullah avait tout de même eu une vraie course dans les King George VI and Queen Elizabeth II Stakes (Gr1) face à Crystal Ocean (Sea the Stars)… Crystal Ocean, grand favori des Juddmonte International Stakes ce mercredi, et pourtant battu.

Pour voir la course :

https://youtu.be/npX3CdhAbzo

L’inquiétude et la délivrance. Enable a été assez inquiétante en se rendant au pré-rond de York pour être sellée. Il y a une petite trotte entre les boxes et le pré-rond et la jument est arrivée en eau. Elle a été longuement marchée pour être séchée et, peu à peu, elle s’est détendue. Avant la course, John Gosden ne se disait pas du tout inquiet. Et lorsqu’il lui a été demandé s’il était stressé, la réponse a été « Non ! » Il avait bien raison. Au niveau des stalles, Enable – bien que cajolée par Frankie Dettori – s’est un peu retendue, ayant l’encolure mouillée. Mais une fois les stalles ouvertes, elle a joyeusement bondi, pris la tête de la course et a paru fort contente de pouvoir galoper à son aise, seule devant ! Lorsque Magical est venue l’attaquer, elle a bien répondu aux sollicitations de Frankie Dettori et est repartie pour s’imposer de deux longueurs trois quarts. Lah Ti Dar (Dubawi) pointe à dix longueurs.

Le baromètre Magical. C’est la quatrième fois qu’Enable et Magical s’affrontent et Magical est donc un baromètre intéressant. La première ne compte pas vraiment, Magical ayant été malheureuse dans l’Arc 2018 où elle pointait à cinq longueurs un quart d’Enable. La deuxième fois, c’était dans le Breeders’ Cup Turf (Gr1), où Magical terminait à trois quarts de longueur d’Enable. La troisième a eu lieu dans les Eclipse Stakes (Gr1), où Magical a conclu de nouveau à trois quarts de longueur d’Enable. Ces deux longueurs un quart sont donc un écart conséquent et on peut voir le verre à moitié vide ou à moitié plein : Enable est sur la montante en vue de l’Arc… Ou Magical, dont Aidan O’Brien a dit qu’elle avait bénéficié d’un break après Sandown, n’était pas à 100 %. Ou un mélange des deux.

Plus que jamais la favorite de l’Arc. Enable, avec cette victoire, s’affirme comme la grande favorite au prochain Qatar Prix de l’Arc de Triomphe où elle va tenter de réaliser un exploit inédit : être le premier cheval à remporter pour la troisième fois l’Arc. John Gosden reste prudent et il a raison : Enable est bien la meilleure du côté des chevaux d’âge… Mais il faut prendre en compte les 3ans, leur marge de progression et leur avantage au poids lors du premier dimanche d’octobre. L’entraîneur anglais a déclaré : « C’est une excellente préparation pour elle, une très belle course et nous ne pourrions pas être plus heureux. C’est une bonne préparation en vue de l’Arc mais je me méfie beaucoup des 3ans. Nous en avons vu un bon mercredi avec Japan et Jean-Claude Rouget en a un très bon avec Sottsass (Siyouni), qui a gagné le Prix du Jockey Club – je l’ai trouvé exceptionnel. Enable aura donc de l’opposition du côté des mâles de 3ans et une pouliche de 3ans se révélera, j’en suis certain. Si Enable court au niveau de son année de 3ans, ce qu’elle a semblé faire aujourd’hui, elle sera dure à battre. Mais je maintiens qu’il faut garder un œil sur les 3ans. » John Gosden a bien raison…

Mieux que Japan. Les ratings du Racing Post ne sont pas les ratings officiels, mais ils donnent toujours des indications intéressantes. Le Racing Post a attribué un rating de 127 à Enable dans ces Yorkshire Oaks, Magical étant en 123. C’est un très beau 127, notamment dans une course réservée aux femelles – même si Enable, comme Magical, sont confirmées face aux mâles. En comparaison, les échellistes du quotidien britannique ont estimé la performance de Japan, mercredi, dans les International Stakes, à 126, avec un Crystal Ocean en 125.

Enable, avec son RPR 127, fait la même valeur que dans les King George. Japan, quant à lui, avait été jugé à 113 dans le Grand Prix de Paris et, avant cela, le Racing Post l’avait crédité d’un 120 dans les King Edward II Stakes (Gr2). Japan est sur la montante, comme il vient de le prouver pour sa première course face aux chevaux d’âge. Encore une fois, ce sera une question de talent – et Enable en a certainement bien plus que les autres… – mais aussi une question de marge… Marge qui est encore une grande inconnue du côté des 3ans. Rendez-vous le premier dimanche d’octobre à ParisLongchamp !

La famille de Flintshire et d’Headman. Enable est fruit d’un inbreed très rapproché (3x2) sur Sadler’s Wells (Northern Dancer).  Sa mère, Concentric (Sadler’s Wells), a remporté le Prix Charles Laffitte (L) et a terminé deuxième dans le Prix de Flore (Gr3). Elle a déjà produit la placée de Gr2 Contribution (Champs Élysées). Toute cette souche Juddmonte progresse avec l’âge et a acquis les meilleurs résultats sur 2.400m. Apogée (Shirley Heights), la deuxième mère, a gagné le Prix de Royaumont (Gr3). Parmi la vingtaine de black types dont elle est l’aïeule, Apogée est, entre autres – mais pas que –, la grand-mère de Flintshire (Dansili). En compétition, il a gagné sept Groupes et 8,4 millions de dollars de gains. Deux fois deuxième du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), Flintshire a remporté le Grand Prix de Paris, les Woodford Reserve Manhattan Stakes, les Sword Dancer Stakes à deux reprises et le Hong Kong Vase (Grs1). Apogée est aussi la troisième mère du tout bon Headman (Kingman), remarquable lauréat des Prix Guillaume d'Ornano-Logis Saint-Germain et Eugène Adam (Grs2).

 4e · 16h35 > Darley Yorkshire Oaks

Gr1 - Plat - Femelles - 475.125 € - 2.370m

Pour juments de 3ans et plus

1re       ENABLE (60) F5 (2/10)

            (Nathaniel & Concentric, par Sadler's Wells)

            Pr/K. Abdullah - El/Juddmonte Farms Inc.

            Ent/John Gosden - J/L. Dettori

2e        MAGICAL (60) F4 (7/2)

            (Galileo & Halfway To Heaven, par Pivotal)

            Pr/D. Smith&Mme Magnier&M.Tabor - El/Orpendale

            Ent/A.-P. O'Brien - J/Ryan Moore

3e        LAH TI DAR (60) F4 (10/1)

            (Dubawi & Dar Re Mi, par Singspiel)

            Pr/Lord A. Lloyd-Webber - El/Watership Down Stud

            Ent/John Gosden - J/William Buick

Autre(s) partant(s) dans l'ordre d'arrivée : South Sea Pearl.

Tous couru (4).

 (Turf) Bon souple. 2'29"90. Écarts : 2 - 9 1/2 - 1 1/2.