DOHA CUP - PRIX MANGANATE (Gr1 PA) - Akoya dans une course sur mesure

Courses / 10.08.2019

DOHA CUP - PRIX MANGANATE (Gr1 PA) - Akoya dans une course sur mesure

DEAUVILLE, SAMEDI

Les pronostiqueurs ont dû se creuser la tête avant cette Doha Cup - Prix Manganate (Gr1 PA). Il était difficile de détacher un favori net dans cette course, faute de concurrent de premier plan. Et c’est Akoya (Muqatil Al Khalidiah) qui a nettement dominé, et remporté par la même occasion un premier Gr1, profitant notamment d’un déroulement totalement en sa faveur. Il a galopé dans le sillage de l’animateur, Aoun (Mahabb), lequel n’a pas imposé un rythme très sélectif à la course. Dans le tournant, voyant que la course ne se décantait pas, Théo Bachelot a même hésité à placer Akoya en tête. Mais il a finalement attendu l’entrée de la ligne droite, où son partenaire a placé une courte et brutale accélération. Seul Marid (TM Fred Texas), pas loin durant le parcours, a été en mesure d’essayer de le suivre, alors que Khataab (Amer) avait encore beaucoup de retard. Akoya a ensuite fait preuve de dureté, contenant jusqu’au bout la progression de Marid, qui échoue à une encolure. Khataab est troisième à plus d’une longueur.

Un cheval dur et courageux. Théo Bachelot a monté Akoya de manière offensive et il a déclaré : « Je ne me suis pas trop occupé des autres. L’entraîneur m’a dit de le monter pour lui car c’est un dur. Et sa dureté a fait la différence tout à la fin. Il est capable d’aller très vite sur 150m, comme il l’a fait en début de ligne droite et c’est là qu’il a fait la différence. Nous avions fait le trou et cela a suffi pour gagner. Je l’avais déjà monté à Chantilly, où il s’était classé cinquième d’un très bon lot [cinquième du Qatar Derby des Pur-Sang Arabes de 4ans à Chantilly, ndlr]. »

Karin Van den Bos, l’éleveur, propriétaire et entraîneur d’Akoya nous a confié : « C’est un sujet qui peut aller dans tous les terrains. Il réalise une grande performance mais l’amélioration qu’il nous montre est liée au fait qu’il a couru sur trop court précédemment. Le cheval était dans une super condition et il fallait que je lui trouve une course avant Deauville : c’est la raison pour laquelle je l’ai présenté à Ostende sur 1.600m, où il a été battu. Aujourd’hui, la tactique offensive a payé. Il aime courir, à l’entraînement comme en compétition. Je pense que le meilleur cheval de ma carrière est Lightning Bolt (Munjiz) mais Akoya a vraiment le feu sacré. Nous irons sur la Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA), mais avant je voudrais le présenter en Sardaigne dans une course à Chilivani [le 15 septembre, pour une étape de la Sheikh Zayed Bin Sultan Al Nahyan Cup, ndlr]. Sa mère, A l’Ombre del Sol (Tornado de Syrah) ne produit que des chevaux de grande taille comme lui. C’est l’influence du père de mère Tornado de Syrah (Djourman). La jument avait de la qualité mais elle a eu un problème de santé à 3ans qui a perturbé sa carrière sportive. »

Du mieux pour Marid. Meilleur 3ans de sa génération, Marid a ensuite enchaîné plusieurs sorties décevantes. Ce samedi, il s’est encore montré difficile avant la course. Il lui a manqué un peu de dureté pour aller chercher le fuyard Akoya. Son entraîneur, Antoine de Watrigant, a déclaré : « Marid nous rassure après ses dernières mauvaises performances, lesquelles étaient liées aux conséquences de la rhinopneumonie. Toute l’écurie était malade. Nous sommes heureux de le revoir sur le podium d’un Gr1. Il a encore besoin de travail car ses dernières courses ne comptent pas. Il commence tout juste à se mettre en route pour la Qatar Arabian World Cup. Il y a du mieux et Olivier Peslier a l’air content. Les œillères ont vraiment fait leur effet. » Le Montois est aussi l’entraîneur du cinquième, Aoun, et il nous a dit : « Il court très bien face à des chevaux de Gr1. Si son jockey l’avait lancé un peu plus tôt, je pense qu’il aurait terminé troisième. J’espère que ses propriétaires vont me le laisser encore un peu, mais normalement il doit partir aux Émirats. »

Khataab exact au rendez-vous. Lauréat en 2017 puis bon quatrième en 2018, Khataab répond encore une fois présent en se classant troisième. Son entraîneur, Thomas Fourcy, a déclaré : « Khataab fait sa course. Mais le terrain n’était pas assez souple pour lui et il n’y a pas eu assez de rythme. Comme toujours, il a donné tout ce qu’il avait et il devance la plupart des 4ans. Il va aller sur la Qatar Arabian World Cup. »

Issu d’une sœur d’Alibaba del Sol. Akoya a été élevé en France par son entraîneur, Karin Van den Bos. C’est un fils de Muqatil Al Khalidiah (Tiwaiq), lauréat de Gr3 PA en Pologne après une première partie de carrière chez Jean-François Bernard. Il n’a eu que deux partants en France. Akoya présente un étonnant inbreeding en 3x4 sur Dunixi (Flipper). A l’Ombre del Sol (Tornado de Syrah), sa mère, a gagné trois courses en Belgique et aux Pays-Bas. La deuxième mère, A l’Aube del Sol (Dunixi), a donné Alibaba del Sol (Kerbella), troisième des Jumeirah International Stakes (Gr2 PA). Ce cheval – performant de 3 à 8ans un peu partout en Europe – s’est notamment classé deuxième du French Arabian Breeders’ Challenge Classic (aujourd’hui labélisé Groupe).

A la Volée (Djelfor), la troisième mère, a produit trois black types : Athlete del Sol (Dormane), gagnant de la Sheikh Zayed Bin Sultan Al Nahyan Cup (Gr2 PA), Au Vol del Sol (Darike), lauréat de The President of the UAE Challenge Derby (Gr3 PA), et Altis del Sol (Kesberoy), troisième des Jumeirah International Stakes (Gr2 PA). Il s’agit d’une bonne famille de la jumenterie de Pompadour, qui a fait souche chez de nombreux éleveurs, étant notamment à l’origine d’Albany (3e de The Hatta International Stakes, Gr1 PA), Anastasya (French Arabian Breeders’ Cup Mile et Abu Dhabi Int’l Championship, Grs1 PA), Dubai Heros (Coupe de France, Gr1 PA), Malik du Pouy (2e de l’Arabian Breeders’ Cup Classic, Gr1 PA), Antheus de la Varde (2e du Prix Abu Dhabi, Gr1 PA)… 

 

 

 

Hamdani

 

 

Tiwaiq

 

 

 

 

Hamdanieh

 

Muqatil Al Khalidiah

 

 

 

 

 

Dormane

 

 

Ty

 

 

 

 

Gibeciere

AKOYA (M5)

 

 

 

 

 

 

Djourman

 

 

Tornado de Syrah

 

 

 

 

Pom du Berlais

 

A l’Ombre del Sol

 

 

 

 

 

Dunixi

 

 

A l’Aube del Sol

 

 

 

 

A la Volée

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’10”23

1.000m à 600m : 28”83

600m à 400m : 13”21

400m à 200m : 12”09

200m à l’arrivée : 12”72

Temps total : 2’17”08