Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

EN RÉGIONS - Granville : investir pour exister

Courses / 14.08.2019

EN RÉGIONS - Granville : investir pour exister

Par Guillaume Boutillon

C’est entre les deux grands rendez-vous de sa saison, le Grand Cross, couru le 4 août, et le Grand Steeple, qui aura lieu ce jeudi 15 août, que nous avons interrogé Patrick Letteneur, le président de la Société des courses de Granville.

Après avoir failli disparaître au milieu des années 2000, la Société des courses de Granville a retrouvé un certain équilibre financier et a multiplié les projets. Fort désormais de six réunions organisées dans l’année, l’hippodrome accueille aussi bien des trotteurs que des galopeurs. Patrick Letteneur, qui entame son deuxième mandat en tant que président, explique : « Nous avons connu des moments très durs. Et cela nous a appris que notre pire ennemi est l’immobilisme. » 

40.000 € de travaux engagés. Celui dont le père était déjà bénévole de la Société poursuit : « Cela fait plusieurs années que nous investissons pour améliorer notre environnement, toujours avec l’idée que si nous ne bougeons pas, nous risquons de mettre à nouveau la société en périlC’est pourquoi pendant l’intersaison, de nombreux travaux ont été entrepris. » Ce sont environ 40.000 €, financés en majeure partie par la Fédération des courses, la région Normandie et la Communauté de communes Granville terre et mer, le reste étant à la charge de la Société, qui ont été investis. Patrick Letteneur nous dresse la liste de ce qui a été fait : « Nous avons procédé à la rénovation des boxes vétérinaires et de la piste suiveuse pour les commissaires. Nous avons créé des stalles et une aire de dégagement dans la ligne droite pour les trotteurs et poursuivi le programme de rénovation de l’arrosage. Une partie de cette somme a également été dédiée pour améliorer notre capacité d’accueil. »

Un premier bilan positif. Ces travaux ont déjà porté leurs fruits. Pour l’instant, quatre des six réunions ont eu lieu et Patrick Letteneur est satisfait de la manière dont elles se sont déroulées. Ce propriétaire de trotteurs précise : « Rappelons déjà que la Société des courses fonctionne grâce à une cinquantaine de bénévoles et notre ambition reste raisonnable. Les professionnels ont été très heureux des conditions qu’ils ont trouvées ici, notamment de la qualité de la piste. Nous aurions quand même aimé avoir un peu plus de partants du côté des galopeurs. En termes de fréquentation et d’enjeux, cela est globalement positif. À l’occasion de nos grands rendez-vous, nous accueillons environ 800 personnes (entrées payantes), mais en raison des festivités du 75e anniversaire du débarquement, nous avons eu un peu de monde pour le Grand CrossPour le 15 août, nous avons renouvelé toutes les animations que nous avions mises en place en dernier, à savoir une structure gonflable et des promenades de poneys pour les enfants, des musiciens et un important point de restauration, qui à lui seul déplace le public. »

Les autres projets. La dernière réunion à Granville aura lieu fin août, mais Patrick Letteneur se projette déjà sur l’année prochaine. Il nous a déclaré : « Nous voulons terminer la rénovation du système d’arrosage. À l’heure actuelle, pour la piste d’obstacle, seuls les deux tiers du parcours sont couverts. La situation financière étant très saine, nous allons donc poursuivre ces travaux. Si l’on veut améliorer la fréquentation, il nous faudra également renforcer l’accueil. Nous avons déjà amélioré l’accès pour les personnes à mobilité réduite. Nous devons aussi renforcer nos liens avec nos partenaires. Ils sont un peu plus d’une centaine à l’heure actuelle. Et l’un de nos investissements a été de rénover le salon V.I.P. » L’une des forces de l’hippodrome de Granville est sa situation géographique, comme il nous explique : « Le cadre est vraiment atypique car le champ de courses se situe à peine à 100m du bord de mer. C’est un vrai atout pour faire venir le public, notamment les familles. En ce sens, le programme des animations doit être maintenu, voire amélioré. »