Enable, York et la sagesse du prince

International / 03.08.2019

Enable, York et la sagesse du prince

Enable, York et la sagesse du prince

Cette année, l’Ebor meeting sera le centre du monde le temps d’une course… John Gosden et le prince Khalid Abdullah ont fait leur choix : Enable sera au départ des Yorkshire Oaks (Gr1) en vue de l’Arc. Et cette course restera fort probablement comme sa dernière en Angleterre.

Enable (Nathaniel) avait trois options avant le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) 2019 : aller directement vers ParisLongchamp, être raccourcie pour être au départ des International Stakes (Gr1) – sponsorisés par Juddmonte – ou rester sur 2.400m dans les Darley Yorkshire Oaks, face aux seules femelles. La troisième option a été choisie. Teddy Grimthorpe, racing manager du prince Khalid Abdullah, a expliqué : « J’ai discuté avec le Prince Abdullah et John Gosden. Le plan est d’aller vers les Darley Yorkshire Oaks (Gr1). Elle a gagné cette épreuve avant de remporter son premier Arc. Il y a donc un précédent positif. Et John ne souhaite pas l’aligner sur 2.000m. En considérant que son objectif principal a toujours été l’Arc, nous estimons que c’est la meilleure des routes à suivre. Nous avons toujours voulu faire ce qui était le mieux pour elle et nous avons toujours espéré qu’elle pourrait aller à York. »

Elle a sa place dans les livres d’Histoire. L’entourage d’Enable fait en effet parler la sagesse. Il aurait été tentant de l’aligner dans les Juddmonte International Stakes, une course importante pour Juddmonte et sponsorisée par l’entité d’élevage du prince Abdullah depuis 1989. C’est d’ailleurs à York que Frankel (Galileo) avait, pour la première fois, relevé le défi sur 2.100m. Le crack n’avait plus aucun rival sur le mile mais aurait pu rester dans sa "zone de confort". Et c’est dans ces Juddmonte International Stakes que Frankel avait entamé sa tournée d’adieux. En ce qui le concerne, c’est la distance qui était le dernier de ses grands défis. Pour Enable, l’ultime challenge de sa carrière sera ParisLongchamp. En France, elle va tenter d’entrer encore un peu plus dans l’Histoire en devenant le premier cheval capable de décrocher trois fois le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Et il est fort probable que jamais un cheval n’a été aussi proche de réaliser un tel exploit.