Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

GRAND PRIX DE CLAIREFONTAINE (LI) - Surrey Thunder trouve son jour

Courses / 22.08.2019

GRAND PRIX DE CLAIREFONTAINE (LI) - Surrey Thunder trouve son jour

CLAIREFONTAINE-DEAUVILLE, JEUDI

Auréolé de plusieurs places au niveau black type, Surrey Thunder (Le Havre) méritait plus que quiconque de trouver son jour dans une bonne course. Battu d’un nez dans le Prix François Mathet (L), en début d’année, il avait ensuite conclu troisième du Prix Noailles, puis troisième du Fruhjahrs-Preis (Grs3). Cinquième du Derby allemand (Gr1), le poulain de Surrey Racing restait sur une cinquième place dans les Rose of Lancaster Stakes (Gr3) et a enfin décroché une victoire de prestige dans ce Grand Prix de Clairefontaine (L). Il a longtemps patienté côté corde, à l’arrière-garde d’un peloton emmené par Scarlet Tufty (Siyouni), avant de progresser à l’intérieur de ses rivaux dans le tournant final. Prenant le meilleur à l’entrée de la ligne droite, Surrey Thunder a fait preuve de dureté pour conserver l’avantage jusqu’au bout malgré la bonne attaque d’Eliade (Teofilo), qui a dû s’avouer vaincue d’une longueur et quart. Vainqueur d’une Classe 2 à Vichy en dernier lieu, Styledargent (Style Vendôme) a bien fini en dehors pour s’emparer de la troisième place trois longueurs plus loin.

Une première pour Joe Tuite. Il s’agit de la deuxième victoire black type de Joseph Tuite, l’entraîneur du vainqueur. La première avait eu lieu le 1er septembre 2016 avec Madam Dancealot (Sir Prancealot) dans les Bathwick Tyres Dick Poole Fillies' Stakes (Gr3), à Salisbury. Installé entraîneur depuis 2010, il nous a expliqué : « Nous sommes très heureux, évidemment ! Nous étions venus en France à deux reprises avec lui au printemps. Nous avons ensuite probablement visé un peu haut, et où que nous allions, nous sommes tombés sur du terrain rapide, même en Allemagne. Nous voulions du terrain souple et c'était lourd dans le Derby allemand, mais la course était relevée. Ses propriétaires ont effectué le déplacement aujourd’hui, c’est super. Nous n’avons pas de plan précis avec le poulain, mais nous reviendrons avec lui en France à l’automne. » Alexis Badel, qui connaissait déjà le poulain pour l’avoir monté dans le Prix François Mathet (L), a déclaré : « C’est un cheval qui a du potentiel. Il est un peu brillant en début de parcours, et comme c’était le bout du monde pour lui aujourd’hui et qu’on allait chercher l’extérieur, j’ai pris mon temps en partant. Je voulais l’avoir vraiment détendu, car je savais que j’aurais ensuite la chance d’avancer. Il s’est endurci et a l’air plus sûr de lui. Aujourd’hui, il redescendait un peu de catégorie et a prouvé qu’il était au-dessus du lot. Il a encore des progrès à faire et doit être capable de gagner un Groupe. Je suis ravi de gagner aujourd’hui pour son entourage. »

Le départ volant du haras de Saint-Julien. Tout comme la gagnante des Coronation Stakes (Gr1) Watch Me (Olympic Glory), Surrey Thunder appartient à la première génération élevée au haras de Saint-Julien. Élevé par Patrick Chédeville et Cocheese Bloodstock Anstalt, il a foulé le ring d’Arqana à deux reprises. Présenté par le haras du Petit Tellier, le poulain avait été cédé 25.000 € à Con Marnane lors des ventes de yearlings d’octobre. Il avait ensuite trouvé preneur pour 67.000 € auprès de Stephen Hillen et de Joseph Tuite à la breeze up, alors qu’il était présenté par Bansha House Stables.

Le Havre, la grande année. Surrey Thunder est un fils de Le Havre (Noverre). L’étalon au haras de Montfort & Préaux réalise une grande année avec pas moins de 19 black types sur un total de 55 depuis ses débuts au haras. Il a donné six gagnant de Groupe de l’année – en France, au Japon, aux États-Unis et en Irlande – avec Villa Marina (Prix de Psychè, Gr3), Normandel (Lodge Park EBF Park Express Stakes, Gr3), Platane (Prix Vanteaux, Gr3), Roman Candle (Prix Greffulhe, Gr3), Pourville (Hochi Hai Fillies' Revue, Gr2) et Rymska (Hillsborough Stakes, Gr2)… sans compter les places au niveau Gr1 d’Olendon (deuxième du Coolmore Prix Saint-Alary, Gr1), de Commes (deuxième de l’Emirates Poule d'Essai des Pouliches et du Prix de Diane, Grs1), de Motamarris (troisième du Qipco Prix du Jockey Club, Gr1) et de Rymska (deuxième des Gamely Stakes et des Coolmore Jenny Wiley Stakes, Grs1).

La famille de Zarkava. Surrey Thunder est un fils de Zakania (Indian Ridge), une jument inédite. Cette dernière a donné Sgarzulina (Invincible Spirit), gagnante à 2ans et à 3ans en Italie et deuxième du Premio Vittorio Crespi (L). La deuxième mère, Zarkiya (Catrail), a remporté le Prix de Sandringham (Gr3, à l’époque). Elle a donné Zarkalia (Red Ransom), la mère de la placée du Prix des Lilas (L) Zaridiya (Duke of Marmalade). Zarkiya est une sœur de Zarkasha (Kahyasi), laquelle a donné la championne Zarkava ** (Zamindar), invaincue en sept sorties dont le Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Au haras, cette dernière a donné l’étalon des Aga Khan Studs Zarak ** (Dubawi), vainqueur, entre autres, du Grand Prix de Saint-Cloud et deuxième des Prix du Jockey Club et Ganay (Grs1), ainsi que Zarkamiya ** (Frankel), lauréate du Prix de Thiberville (L) et troisième du Prix Vermeille (Gr1).

 

 

 

Rahy

 

 

Noverre

 

 

 

 

Danseur Fabuleux

 

Le Havre

 

 

 

 

 

Surako

 

 

Marie Rheinberg

 

 

 

 

Marie d’Argonne

SURREY THUNDER (M3)

 

 

 

 

 

 

Ahonoora

 

 

Indian Ridge

 

 

 

 

Hillbrow

 

Zakania

 

 

 

 

 

Catrail

 

 

Zarkiya

 

 

 

 

Zarkana