Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

GROSSER PREIS VON BERLIN (GR1) - French King poursuit son incroyable série

International / 11.08.2019

GROSSER PREIS VON BERLIN (GR1) - French King poursuit son incroyable série

GROSSER PREIS VON BERLIN (GR1)

French King poursuit son incroyable série

On ne connaît pas le règlement pour l’élection du Cheval de l’Année en Allemagne, mais French King (French Fifteen) mériterait bien ce titre. Toujours invaincu en trois sorties outre-Rhin, il a décroché le Grosser Preis von Berlin (Gr1) ce dimanche à Hoppegarten. Ce succès de Gr1 international, après celui obtenu dans l’Emir Trophy (Gr1 local) à Doha, a été remporté à l’issue d’une course très tactique, jouée sur un long démarrage. Il n’était pas évident de partir à la poursuite de Communique (Casamento), qui a mené à un train modéré, et Old Persian (Dubawi). Olivier Peslier a attendu les derniers 400m pour solliciter French King, lequel a répondu par une longue et belle pointe de vitesse. Il devance d’une longueur Communique, qui a repoussé d’une courte tête Old Persian.

Une performance proche de 120. Communique, qui venait de remporter les Princess of Wales’s Stakes (Gr2), avait un rating de 118, et Old Persian, lauréat du Dubai Sheema Classic (Gr1), était à 120. Il est bien possible de retrouver le pensionnaire de Henri-Alex Pantall dans le prochain Longines World Best Racehorse Rankings, c’est-à-dire avec un rating de 120. L’élève de Son Altesse le cheikh Abdulla bin Khalifa Al Thani a terminé son parcours en effectuant les 600m en 34’’50, un bon chrono partiel, si l’on considère que le terrain était bon mais pas vraiment rapide.

Un poulain qui progresse… Cette année, French King a progressé d’environ vingt livres. Son entraîneur, Henri-Alex Pantall, est très fier de lui : « Il a beaucoup évolué, il a gagné face à des chevaux de Gr1 et avec la manière. Il est désormais plus facile à monter, alors qu’il était un peu allant à 3ans. Il a placé une belle pointe de vitesse pour battre de chevaux de haut niveau. Je suis heureux d’avoir gagné avec lui un Gr1 en Allemagne. Comme vous le savez, j’aime saisir les opportunités là où elles sont. Et French King est un cheval qui adore les pistes allemandes. »

Et peut rêver l’Arc de Triomphe. Ce succès lui ouvre de nouveaux horizons. L’entraîneur reste toutefois prudent : « Après cette victoire, on a le droit de songer au Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, mais on va prendre le temps d’en discuter. En début de saison, on n’aurait même pas osé y penser… Le Grosser Preis von Baden est aussi une opportunité à saisir, mais je ne veux pas en faire trop, car son objectif à long terme est de courir au Qatar cet hiver. Je préfère donc ne pas le mettre dans le rouge avec trop de courses. »

Un premier Gr1 pour French Fifteen. French King appartient à la première génération de French Fifteen (Turtle Bowl), gagnant du Critérium International en 2011 et deuxième de Camelot (Montjeu) dans les 2.000 Guinées (Grs1). Il offre un premier succès de Gr1 à son père, qui a officié cette année à 6.000 € au haras du Logis Saint-Germain. Il a aussi produit le sprinter Sestilio Jet, lauréat du Prix de Saint-Georges, et trois autres sujets black types sur 71 chevaux de 3ans et plus. La deuxième mère de French King, Marine Bleu (Desert Prince), avait gagné un Gr3 en Allemagne sous la férule de Nicolas Clément. La mère, Marina Piccola (Halling), a remporté le Prix de Thiberville (L) et a donné un autre gagnant.

Marina Piccola a un yearling par French Fifteen, propre frère de French King.