JUDDMONTE INTERNATIONAL STAKES (GR1) - Japan, un nouvel obstacle entre Enable et l’histoire

International / 21.08.2019

JUDDMONTE INTERNATIONAL STAKES (GR1) - Japan, un nouvel obstacle entre Enable et l’histoire

YORK (GB) MERCREDI

L’écart de trente-sept jours sans remporter un Gr1 devenait trop important pour Aidan O’Brien. Japan (Galileo), qui lui avait offert le Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1) le 14 juillet, l’a brisé en remportant les Juddmonte International Stakes (Gr1). C’est le sixième succès du maître de Ballydoyle dans l’épreuve. Il a égalé le record détenu par Sir Michael Stoute, l’entraîneur de Crystal Ocean (Sea the Stars), lequel doit digérer à nouveau une autre courte défaite, encore plus courte (une tête) que celle face à Enable (Nathaniel) dans les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1). Le public a eu droit à une lutte de toute beauté et Japan a confirmé que sur 2.000m et plus, il est bel et bien le meilleur 3ans de Ballydoyle. Et qui plus est un vrai poulain de Gr1 et un cheval pour l’Arc de Triomphe en puissance. Bref, un nouveau rival qui se place entre Enable et l’histoire…

Une nouvelle dimension. Il ne fallait pas attendre York pour l’affirmer, mais cette course place le poulain dans une toute autre dimension. Son succès à ParisLongchamp, très propre, n’avait pas fait l’unanimité. C’est un cheval bien différent que l’on a vu ce mercredi. Facile à gérer dans le parcours, avec une bonne pointe de vitesse et très lutteur, ce qui lui a permis de venir à bout de la résistance de Crystal Ocean, qu’il avait marqué à la culotte dans une épreuve animée par Circus Maximus (Galileo). Le train de course, pas trop élevé, n’a pas joué en faveur de Crystal Ocean mais il fallait un bon 3ans pour le devancer. Japan a gagné pour lui et pour l’honneur des 3ans. Aidan O’Brien a déclaré : « Les 3ans valent mieux que ce que les gens pensent. Les King George, en terrain lourd, ont été catastrophiques pour cette génération, mais cela ne reflétait pas leur vraie valeur. »

Sa cote chute à 5/1 dans l’Arc de Triomphe. Japan sera dirigé vers les Qipco Irish Champion Stakes, dont il est devenu le favori à 2/1, et ensuite vers le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Grs1), dans lequel sa cote est passée de 10 à 5/1. Aidan O’Brien a expliqué : « Sa préparation a été perturbée en début de saison et on ne voulait pas trop le solliciter. On avait plutôt l’idée de faire avec lui une bonne campagne d’automne. On a lui mis un peu de pression pour qu’il fasse une rentrée dans les Dante Stakes (Gr2) et ensuite, il a progressé à chacune de ses sorties. C’est un poulain qui peut aller sur plus long sans aucun problème. Il tient les 2.400m et il l’a démontré. Son succès à ParisLongchamp a été obtenu facilement. » Ces dix dernières années, seuls deux poulains de 3ans ont gagné l’Arc de Triomphe après avoir couru les Juddmonte International : Golden Horn (Cape Cross), battu à York, et Sea the Stars (Cape Cross).

Un rating poussé d’après le Racing Post. Pour le moment, Japan n’est pas au même niveau, malgré le jugement très flatteur du Racing Post qui lui a assigné un rating de 126. Pour le juger, ils ont pris comme repère le bon troisième, Elarqam (Frankel), et ils ont été généreux. En jugeant la course avec un peu moins d’enthousiasme, Japan est autour de 121-122 de rating international. Crystal Ocean, lui, n’a pas fait la valeur (127) affichée à Ascot, ce qui est assez logique compte tenu de la lutte à laquelle qu’il s’est livré avec Enable et dont il n’est pas sorti entièrement indemne. Sir Michael Stoute, qui déteste perdre, n’était pas très heureux après la course… Elarqam a confirmé qu’un jour ou l’autre, il décrochera son Gr1, même s’il aurait préféré un train plus régulier, tout comme King of Comedy (Kingman), beaucoup trop allant en début de parcours lors de son premier essai sur la distance. Le plan de bataille de Coolmore, qui avait très mal fonctionné à Ascot, s’est révélé gagnant cette fois.

Deux gagnants d’Arc dans sa page de catalogue. Dans la page de catalogue de Japan, acheté 1,3 million de Guinées (1,49 M€) chez Tattersalls, vous trouvez les noms de deux lauréats de l’Arc de Triomphe. Il s’agit de Sagamix (Linamix), un demi-frère de la mère, Shastye (Danehill), et de Sagace (Luthier), le père de la deuxième mère, Saganeca, qui avait remporté le Prix de Royallieu (Gr2) et s’était classée deuxième du Gran Premio di Milano (Gr1 à l’époque). Cette dernière, achetée 30.000 $ chez Fasig-Tipton en juillet 1989 par Horse France, était partie aux États-Unis. Elle a fait son retour en France suite à l’achat (165.000 $) par Éric Puerari, agissant pour Jean-Luc Lagardère, chez Keeneland, en janvier 1995. Sagamix était son premier produit et le retour s’est avéré payant puisqu’elle a aussi donné l’autre lauréat de Gr1 Sagacity (Highest Honor) ; de plus,  deux de ses filles, la gagnante du Prix de Malleret (Gr2) Sage et Jolie (Linamix) et Sagalina (Linamix ont donné des lauréats de Gr1 pour la casaque de Son Altesse l’Aga Khan, respectivement Sageburg (Johannesburg) et Sagawara (Shamardal).

Shastye, la mère des millionnaires. Japan a été élevé par Newsells Park, qui avait acheté la mère, Shastye, pour 625.000 Gns (717.000 €) à Tattersalls en décembre 2005. Un joli investissement pour le haras qui effectuait ses premiers pas. La poulinière a aussi donné Secret Gesture (Galileo), gagnante de Gr2 et deuxième des Oaks, Sir Isaac Newton (Galileo), lauréat de Gr3, et l’autre sujet black type Maurus (Medicean). En plus de Japan, trois autres produits de Shastye et Galileo ont affiché plus d’un million de Guinées sur un ring : Sir Isaac Newton (3,6), une pouliche de 4ans inédite (1,35) et le 2ans Mogul (3,4) qui s’est classé deuxième la semaine dernière lors de ses débuts pour l’entraînement d’Aidan O’Brien. Secret Gesture, quant à elle, a été achetée 3,5 millions de dollars par Godolphin comme poulinière. Shastye n’a pas de yearling et elle a donné une foal par Galileo en janvier.