Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

L’armada Nicolle se remet en route

Autres informations / 04.08.2019

L’armada Nicolle se remet en route

Rencontré samedi à Clairefontaine, François Nicolle nous a donné des nouvelles de quelques-uns de ses pensionnaires, dont De Bon Cœur (Vision d’État), laquelle a fait l’objet d’un article dans notre précédente édition.

Par Anne-Louise Echevin

Bipolaire au top. Bipolaire (Fragrant Mix) est le fer de lance du côté des steeple-chasers de l’écurie Nicolle. Deuxième du ZeTurf Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1), il devrait suivre un programme semblable à celui de l’an dernier : « Bipolaire pète le feu ! Il est magnifique, absolument magnifique. Il a blanchi encore un peu plus et est somptueux. Il va faire une rentrée en haies, peut-être le Prix d’Angers. Puis une préparatoire et le Gr1. »

Roi Mage (Poliglote) s’est quant à lui classé troisième du Grand Steeple : « Roi Mage va très bien. Il est encore chez Luc Gabeur, qui le travaille et le met en route. Il m’a dit que le cheval allait bien, qu’il était beau, magnifique, impeccable. Donc il va sûrement courir la Grande Course de Haies de Nantes, qui fera office de rentrée. Nous allons ensuite essayer de lui trouver une course intermédiaire puis le Prix Georges Courtois (Gr2). Je ne pense pas qu’il ira sur le Prix La Haye-Jousselin, son objectif est le Georges Courtois. Il a aussi des options à Compiègne mais, si nous sommes certains de rentrer à Nantes, nous ne savons pas précisément où il ira entre Nantes et le Georges Courtois. »

Alex de Larredya, un programme en fonction de De Bon Cœur. Alex de Larredya (Crillon) fait partie de ceux qui ne sont toujours pas revenus de vacances. « Alex de Larredya est toujours chez David Powell. David me dit qu’il a un petit peu de mal à reprendre de l’état mais je suis assez impatient de le voir revenir. Il n’a pas de problème. Mais il faudrait qu’il revienne rapidement. Il a eu des vrais combats dans des courses très dures. Il est un peu vieillissant. Je ne sais pas trop pour son programme. Il pourrait courir haies et steeples, cela dépendra de la concurrence en face de lui. S’il y a des De Bon Cœur, il pourrait plutôt aller sur le steeple, si ce sont d’autres chevaux qu’il a l’habitude de rencontrer, il pourrait rester sur les haies. » Dalia Grandchamp (Kapgarde) est elle aussi toujours en sortie d’entraînement : « Xavier Papot ne me l’a pas encore renvoyée. La jument est repartie au haras, pas plus fatiguée que cela. On va viser le Héros XII. Edgeoy (Saddler Maker) va aussi aller sur le Héros XII. C’est un bon cheval, qui va bien vieillir. Il ne faut pas l’oublier. »

Du côté des 4ans. L’Autonomie (Blue Brésil), contrainte de faire l’impasse sur le Prix Alain du Breil (Gr1), n’a pas été revue depuis sa victoire dans le Prix Questarabad (Gr3), où elle devançait Polirico (Cokoriko) et Porto Pollo (Manduro). « L’Autonomie est revenue à la maison il y a une quinzaine de jours. Elle est très belle et elle va suivre normalement la filière classique des femelles. Mais peut-être qu’elle va aussi rencontrer les mâles. Je n’ai pas fait son programme encore, puisqu’elle elle vient de revenir. Nous allons aussi la dresser sur le steeple. Je crois qu’elle a progressé encore. Polirico va très bien. Il est revenu au boulot depuis le 14 juillet. Il a fait un petit break chez Thierry Cyprès et cela lui a fait beaucoup de bien. Il est magnifique d’état. Il y a les courses de haies de 4ans et le steeple de 4ans. Dans ma tête, il a des chances de revenir en steeple. Porto Pollo [alias Popol, ndlr] est extra ! Il est bien, il fait sa petite vie, tout va bien. Je pense qu’il est meilleur en steeple qu’en haies et il va courir les bons steeples de 4ans. »

Invincible Dina va bien. Pour Invincible Dina (Doctor Dino), le programme est écrit et la pouliche devrait suivre la filière des pouliches de 3ans. « Invincible Dina est dans un cas similaire à beaucoup d’autres, ayant repris le travail à la mi-juillet. Elle va bien. Nous allons la dresser sur le steeple même si elle va rester sur les haies cet automne mais, au moins, ce sera fait ! C’est une bonne pouliche même si elle aura face à elle la pouliche de Mickaël Seror [Messagère, ndlr], qui bouge les pattes ! Mais plus elle va vieillir, mieux elle sera. »

Ceux pour Compiègne. François Nicolle a dans ses boxes quelques spécialistes de Compiègne, comme The Stomp (Layman) ou A Mi Manera (Great Pretender), les deux représentants de Jean-Claude Rouget. Poly Grandchamp (Poliglote), barré par les meilleurs à Auteuil, pourrait aussi y aller. « The Stomp et A Mi Manera vont être revus à Compiègne. C’est la dernière année de compétition pour The Stomp, qui devrait partir faire poney à Pau l’année prochaine. Poly Grandchamp est à mon avis un petit peu en-dessous des très bons et va courir dans des courses intermédiaires. Nous allons lui trouver des petits engagements par ici et par là, et peut-être le Grand Steeple-Chase de Compiègne : cela peut lui plaire car il faut sauter souvent. Il ne faut pas le condamner, c’est un bon cheval. »

Srelighonn devrait revenir, Eludy sur la touche. Lauréat du Prix Georges Courtois (Gr2) en 2018 et du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) en 2017, Srelighonn (Martaline) a été victime d’un problème de santé au premier semestre. Nous devrions le revoir cette année, sachant que les terrains lourds de l’automne sont faits pour lui. Eludy (Saddler Maker) donne par contre rendez-vous en 2020. « Srelighonn n’est pas encore revenu. Il est parti chez David Powell avec une petite entorse d’un boulet postérieur. Je suis très impatient qu’il revienne. Je sais qu’il est au marcheur mais il faudrait qu’il revienne car il a besoin de pas mal de boulot pour le remettre bien. Un cheval comme lui a besoin d’une course ou deux pour être au top. Et cela va très vite à l’automne. Eludy est en vacances, elle a eu un petit problème de dos. Nous la reverrons l’année prochaine. »