Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LE BILAN DES 3ANS EN 2019 - Sottsass, des bons milers et des sprinters

Magazine / 05.08.2019

LE BILAN DES 3ANS EN 2019 - Sottsass, des bons milers et des sprinters

Ce dimanche, l’Allemagne a organisé le dernier classique – hors St Leger – de la saison 2019 en Europe avec son Preis der Diana (Gr1). La victoire du 3ans Advertise dans le Larc Prix Maurice de Gheest (Gr1) semble apporter du crédit à la valeur cette génération née en 2015. À quelques jours du Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois (Gr1) – où les 3ans auront fort à faire – nous avons passé au peigne fin les résultats et les ratings des confrontations intergénérationnelles 2019 en Europe.

Par Franco Raimondi

Les gagnants des seize classiques au programme en France, Angleterre, Irlande et Allemagne affichent un rating moyen de 114,5, alors qu’en 2018 cet indicateur était de 114,9. La photo de classe est donc à peu près la même que l’année dernière.

En revanche, si l’on veut bien creuser un peu, on trouve des détails dignes d’intérêt. La première chose, c’est que le meilleur gagnant de Derby en Europe est bien le français Sottsass (Siyouni). Avec son 120, il devance le lauréat d’Epsom, Anthony Van Dyck (Galileo), et celui du Curragh, Sovereign (Galileo), tous deux à 118. L’allemand Laccario (Scalo), lui, est à 115. Sept courses classiques ont un lauréat dont le rating est meilleur que le vainqueur de l’an passé. Parmi ces épreuves, on retrouve le Qipco Prix du Jockey Club et les deux Poules françaises.

Sept 3ans à plus de 120 en 2018. Les valeurs affichées dans nos tableaux sont celles enregistrées dans les classiques. On peut le lire dans les deux sens. Alpha Centauri (Mastercraftsman) avait gagné les Irish 1.000 Guinées (Gr1) en 116 avant de terminer sa campagne avec un rating de 124. La regrettée Sea of Class (Sea the Stars) est passée de 115 dans les Irish Oaks à 122, et Laurens (Siyouni), peu soutenue par les handicapeurs, a progressé de 113 à 117. Dans le Longines World’s Best Racehorse Rankings de fin 2018, on trouve sept européens de 3ans avec 120 de rating ou plus. Roaring Lion (Kitten’s Joy) – avec 127 – était le meilleur d’entre eux. Il n’avait pourtant pas décroché de victoire classique.

Cette année, dans le classement daté du 7 juillet, on trouve cinq poulains, dont Sottsass, et le lauréat des Irish 2.000 Guineas (Gr1), Phoenix of Spain (Lope de Vega). Too Darn Hot (Dubawi), après son début de saison difficile, est arrivé à 121 après son succès dans le Qatar Prix Jean Prat (Gr1). C’est-à-dire après la publications des ratings.

Ils sont (déjà) quatre en 2019. Un 3ans viendra certainement s’ajouter à cette liste. Il s’agit du sprinter Ten Sovereigns (No Nay Never), lauréat de la July Cup (Gr1), d’où le 122 décerné par le handicapeur anglais Stewart Copeland. Ce rating est déjà enregistré par ses confrères de Horse Racing Ireland. Adverstise (Showcasing) est à une livre de ce cap avec son 119. Il faudra attendre jeudi, lorsque sera publié le nouveau classement, pour savoir si son succès dans le Larc Prix Maurice de Gheest (Gr1) lui permettra de le dépasser. Circus Maximus (Galileo) n’est pas loin, mais il faudra voir si, au moment de juger les Sussex Stakes (Gr1), son rating sera mesuré par rapport au gagnant Too Darn Hot ou par rapport aux placés I Can Fly (Fastnet Rock) et Happy Power (Dark Angel).

Les milers et les sprinter se portent bien. Une fois mis de côté les résultats des classiques, il est temps de s’attarder sur les confrontations de ces 3ans avec les chevaux d’âge. On peut noter deux tendances bien différentes. Les 3ans ont frappé fort sur le mile, avec le jumelé Too Darn Hot - Circus Maximus dans les Sussex. Ils ont aussi fait fort sur le sprint avec un quinté de chevaux de cette génération à l’arrivée de la July Cup et le succès d’Advertise. Chez les femelles, l’histoire a été bien différente car, dans les Falmouth, Veracious (Frankel) a terminé en tête d’un tiercé composé par les 4ans et plus. Dans le Prix Rothschild, Laurens a battu l’autre 4ans With You (Dansili). Ce n’est pas le fruit du hasard. Un bon miler ou sprinter part au haras après sa saison de 3ans et laisse la voie libre aux jeunes. À l’inverse, la tentation de garder à l’entraînement les femelles est plus forte. Elles ont un bon programme, peuvent faire plaisir à leurs propriétaires et, surtout, ne garantissent pas les revenus d’un étalon. Chez les milers et avant l’arrivée en piste des 3ans, on a assisté à la domination des hongres : Mustashry (Tamayuz), le "FR" Lord Glitters (Whipper) et Zabeel Prince (Lope de Vega) ont décroché leur premier Gr1 à 6ans.

C’est mission impossible sur 2.000m et plus. Les confrontations sur 2.000m et plus n’ont pas été favorables aux 3ans. La grande Enable (Nathaniel) a dicté sa loi dans les Eclipse Stakes et dans les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Grs1). Sur les 2.000m de Sandown, la championne a affiché un rating de 123. Il n’y avait qu’un seul 3ans au départ, Telecaster (New Approach). Un rating de 116 lui aurait garanti une quatrième place, mais il a terminé septième, à huit longueurs de la lauréate. Sur les 2.400m d’Ascot, il fallait un stratège de génie pour tenter de mettre à mal la domination d’Enable. Et Aidan O’Brien a certainement fait appel au général Carl von Clausewitz – l’auteur du célèbre De la guerre – pour élaborer son plan de bataille… Mais cela n’a pas été suffisant. En effet, Enable a gagné. Avec à la clé un rating de 126. Du côté de l’armée irlandaise, une valeur similaire à celle réalisée à Epsom (118) aurait permis à Anthony Van Dick de décrocher la quatrième place, loin du français Waldgeist (Galileo), lequel a décroché le meilleur rating de sa carrière (124). Mais le lauréat classique termine dixième lors de sa première confrontation face à ses aînés. Chez les femelles sur 2.000m et plus, la 3ans Iridessa (Ruler of the World) a battu Magic Wand (Galileo) dans les Juddmonte Pretty Polly Stakes. Mais la course du Curragh est très particulière car elle se dispute avant les Irish Oaks (Grs1). Et Magical (Galileo), deuxième meilleure femelle de 4ans et plus, a fait l’impasse pour aller à Sandown. Jeudi dernier, dans les Nassau Stakes (Gr1), la japonaise Deidre (Harbinger) a nettement dominé la 3ans Mehdaayih (Frankel). La gagnante est une jument sérieuse qui vaut 113 et même 115 à l’issue d’un parcours de rêve. Mâles ou femelles, les grandes confrontations de la deuxième partie de saison s’annoncent très difficiles pour les 3ans : la concurrence est très rude.

Le test des allemands. La forme du Derby allemand a déjà passé deux tests. Dans le Grosser Dallmayr Preis (Gr1), le quatrième du classique d’Hambourg, Quest the Moon (Sea the Moon), s’est classé troisième avec à la clé un rating de 109. Même le gagnant, Laccario (Scalo), aurait dû lutter pour battre le "FR" Danceteria (Redoute’s Choice), qui affiche le même rating de 115. Ce dimanche, dans un Gr3, on a revu le troisième, Accon (Camelot), qui a trouvé sur son chemin le hongre de 3ans Bristano (Dansili), mais a battu un 5ans correct comme Oriental Eagle (Campanologist). Il a amélioré son rating à 113.

En Italie, le retour de Dormello Olgiata. Dans le tableau des gagnants classiques, vous ne trouvez pas les ratings des italiens, qui sont publiés quand ils vont courir à l’étranger. Les Botti ont remporté trois des quatre classiques et les gagnants du Derby Italiano (Gr2), Keep on Fly (Rip Van Winkle), et du Premio Parioli, la Poule des Poulains, Out of Time (Sakhee’s Secret), ont déjà affronté les chevaux d’âge. Le premier a affiché un rating proche de 105 lors de sa troisième place dans le Gran Premio di Milano (Gr2). Le miler, lui, est une ou deux livres plus bas. Chez les femelles, Lamaire (Casamento) a offert une couronne classique à la Razza Dormello Olgiata en remportant les Oaks d’Italia (Gr2), où il y avait au départ trois pouliches entraînées à l’étranger. En prenant comme référence l’allemande Apadanah (Holy Roman Emperor), quatrième, elle a affiché 104. Le succès de Lamaire est un résultat qui va bien au-delà d’un rating : c’est le retour dans les classiques de la casaque fer de lance du galop italien.

COMPARATIF ENTRE LES GAGNANTS CLASSIQUES 2019 ET 2018 

Classique

Gagnant(e)

Père

Propriétaire

Entraîneur

Rating

Gagnant 18

Rating

Premio Parioli

Out of Time

Sakhee's Secret

Scuderia del Giglio Sardo

Alduino Botti

Wait Forever

Premio Regina Elena

Fullness of Life

Holy Roman Emperor

Scuderia New Age

Alduino Botti

Act of War

2.000 Guineas

Magna Grecia

Invincible Spirit

Coolmore et Flaxman Stables

Aidan O'Brien

118

Saxon Warrior

120

1.000 Guineas

Hermosa

Galileo

Coolmore

Aidan O'Brien

112

Billesdon Brook

115

Poule d'Essai des Poulains

Persian King

Kingman

Godolphin et Ballymore Th.

André Fabre

116

Olmedo

115

Poule d'Essai des Pouliches

Castle Lady

Shamardal

Godolphin

Henri-Alex Pantall

112

Teppal

110

Derby Italiano

Keep on Fly

Rip Van Winkle

Dioscuri

Alduino Botti

Summer Festival

Mehl Mulhens Rennen

Fox Champion

Kodiac

King Power

Richard Hannon

110

Ancient Spirit

115

Irish 2.000 Guineas

Phoenix of Spain

Lope de Vega

Tony Wechsler et Ann Plummer

Charles Hills

120

Romanised

119

Irish 1.000 Guineas

Hermosa

Galileo

Coolmore

Aidan O'Brien

118

Alpha Centauri

116

German 1.000 Guineas

Main Edition

Zoffany

Saif Ali

Mark Johnston

107

Nyaleti

109

Oaks

Anapurna

Frankel

Helena Springfield

John Gosden

113

Forever Together

117

Derby

Anthony Van Dyck

Galileo

Coolmore

Aidan O'Brien

118

Masar

121

Prix du Jockey Club

Sottsass

Siyouni

White Birch Farm

Jean-Claude Rouget

120

Study of Man

115

Prix de Diane

Channel

Nathaniel

Samuel de Barros

Francis-Henri Graffard

112

Laurens

113

Oaks d'Italia

Lamaire

Casamento

Razza Dormello Olgiata

Riccardo Santini

Sand Zabeel

106

Irish Derby

Sovereign

Galileo

Coolmore

Aidan O'Brien

118

Latrobe

115

Deutsches Derby

Laccario

Scalo

Gestut Ittlingen

Andreas Wohler

115

Weltstar

115

Irish Oaks

Star Catcher

Sea The Stars

Anthony Oppenheimer

John Gosden

113

Sea of Class

115

Preis der Diana

Diamanta

Maxios

Gestut Brummerhof

Markus Klug

110

Well Timed

109