Le Jacques Le Marois et la famille Niarchos, une si longue et si belle histoire

Courses / 10.08.2019

Le Jacques Le Marois et la famille Niarchos, une si longue et si belle histoire

Par Anne-Louise Echevin

C’est une longue et belle histoire entre le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois (Gr1) et la famille Niarchos, qui sponsorise le Gr1 depuis 1986. Certainement le plus ancien des partenariats français. C’est aussi une belle histoire d’amour en piste, avec la légendaire Miesque et sa mère Pasadoble. Alan Cooper, manager des intérêts de la famille Niarchos, nous a parlé de ce mariage.

Jour de Galop. - Le haras de Fresnay-le-Buffard est associé depuis 1986 au Prix Jacques Le Marois. Pourquoi est-ce important, pour la famille Niarchos, d’être lié à cette épreuve ?

Alan Cooper. - Ce dimanche, c’est la 33e édition du Prix Jacques Le Marois sponsorisée par le haras de Fresnay-le-Buffard. C’est l’une des deux courses que nous sponsorisons en France puisque nous sommes aussi associés au Grand Prix du Pin, au mois d’octobre au Pin-au-Haras. Le Prix Jacques Le Marois est parfaitement situé dans le calendrier. C’est la première épreuve en France à faire s’affronter les milers de la génération classique et les milers d’âge. Le parcours des 1.600m de Deauville est exceptionnel. Cela fait très plaisir à la famille Niarchos de continuer ce sponsoring.

L’histoire entre la famille Niarchos et le Prix Jacques Le Marois a très vite bien commencé puisque, en 1987, Miesque décroche son premier succès dans l’épreuve.

Miesque est légendaire dans le monde des courses. C’est la seule pouliche à avoir remporté l’épreuve deux années de suite. Et Spinning World est l’autre cheval à avoir réalisé ce doublé.

L’autre point commun entre Miesque et Spinning World est d’avoir remporté ensuite le Prix du Moulin de Longchamp puis la Breeders’ Cup Mile…

Le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois est récemment devenu une épreuve Win and You’re In pour la Breeders’ Cup Mile, une course dans laquelle la famille Niarchos a en effet eu de la réussite. Le placement dans le calendrier du Jacques Le Marois est vraiment parfait : la seconde partie de saison d’un miler dépend de cette course, avec ensuite le Prix du Moulin de Longchamp et cette option de la Breeders’ Cup. Le mile est la distance classique des Guinées, des Poules d’Essai, et c’est toujours avec beaucoup d’enthousiasme que l’on assiste à cette confrontation entre les 3ans et les chevaux d’âge.

Miesque est double gagnante de l’épreuve et elle est aussi la mère d’East of the Moon, qui a comme elle remporté ce Gr1 avant de devenir la deuxième mère d’Alpha Centauri, lauréate l’an passé. Cela doit être très particulier pour la famille Niarchos que de voir briller la descendance de Miesque dans ce Gr1 ?

Bien sûr, car cela nous rappelle toujours Miesque… Et voir sa descendance briller ajoute encore du prestige. C’est une famille qui est omniprésente dans les stud-books européens ainsi qu’aux États-Unis. Outre-Atlantique, nous avons Karakontie (Bernstein), dont les premiers produits ont 2ans et sont en piste. Miesque est sa troisième mère.

Study of Man (Deep Impact) est aussi un descendant de Miesque ! Il tente un pari ce dimanche. Comment abordez-vous cette course ?

C’est un challenge pour Study of Man et ce n’est pas gagné d’avance. Nous allons voir s’il peut poursuivre la tradition ! Il sera muni d’un leader et aura des œillères, comme lors de sa tentative dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Nous allons avoir une très belle course en perspective, avec plusieurs lauréats de Gr1 au départ.

Parler de Miesque, c’est aussi parler de sa mère, Pasadoble (Prove Out), achetée yearling par Stavros Niarchos. Pasadoble est donc l’aïeule d’East of the Moon et d’Alpha Centauri, mais elle est aussi celle de Six Perfections (Celtic Swing), lauréate du Jacques Le Marois en 2003… C’est également une histoire de succession et de passion au sein de la famille Niarchos, pour qui poursuivre l’œuvre de Stavros Niarchos semble très important ?

Stavros Niarchos a acheté Pasadoble en 1978 alors qu’elle était yearling, et l’histoire se poursuit avec ses descendants. Il a été fabuleux de voir Maria Niarchos et ses frères maintenir l’élevage et l’écurie de course de Stavros Niarchos. De même que nous voyons aujourd’hui Electra Niarchos passionnée aussi. C’est l’une des grandes familles des courses françaises… Et il y a beaucoup de ces grandes familles des courses en France : l’écurie Wertheimer, l’écurie Aga Khan, l’écurie Wildenstein…

Les victoires de la casaque Niarchos dans le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois

Le propriétaire recordman de victoires dans le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois est Marcel Boussac, avec dix succès. Et Marcel Boussac éleva pendant longtemps ses chevaux au haras de Fresnay-le-Buffard ! La famille Niarchos compte quant à elle neuf victoires dans le Gr1, dont cinq chevaux entraînés par François Boutin, entraîneur corecordman de l’épreuve avec André Fabre. 

Année

Lauréat

Entraîneur

1987

Miesque

F. Boutin

1988

Miesque

F. Boutin

1991

Hector Protector

F. Boutin

1992

Exit to Nowhere

F. Boutin

1994

East of the Moon

F. Boutin

1996

Spinning World

J. Pease

1997

Spinning World

J. Pease

2003

Six Perfections

P. Bary

2018

Alpha Centauri

J. Harrington