Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Sistercharlie, quand les françaises deviennent Miss Amérique

Courses / 13.08.2019

Sistercharlie, quand les françaises deviennent Miss Amérique

Depuis 1979, date de sa création, la couronne de Best Grass Mare, qui récompense la meilleure femelle sur le gazon aux États-Unis, a été remportée 17 fois par des françaises ou ex-françaises. Toujours en tête au palmarès de la catégorie, elles pourraient même accroître leur avance en cas de victoire de Sistercharlie (Myboycharlie). Les anglaises sont à 10 et les "pures" américaines à 13.

Par Franco Raimondi

Dix des dix-sept couronnes ont été obtenues par des femelles entraînées dans l’Hexagone : Miesque (Nureyev) et Goldikova (Anabaa) en ont remporté deux. Trillion (Hail to Reason), April Run (Run the Gantlet), All Along (Targowice) qui fut aussi Horse of the Year en 1983, Miss Alleged (Alleged), Hatoof (Irish River) et Banks Hill (Danehill) complètent la liste. Concernant les françaises parties faire carrière aux États-Unis, elles sont sept à avoir mérité cette récompense. Et cinq d’entre elles l’ont décrochée depuis 2005. Le secteur économique des courses a profondément changé depuis le titre décroché en 1979 par Trillion, la pensionnaire de Maurice Zilber qui, après avoir remporté le Prix d’Harcourt et le Prix Dollar (Grs2) en neuf sorties françaises, fut envoyée aux États-Unis pour prolonger sa saison. Elle n’a couru qu’à quatre reprises, avec à la clé quatre premiers accessits dans les Grs1. Malgré tout, les juges ont décidé de lui attribuer le titre. Un cas unique pour une championne qui n’a pas décroché de victoires sur place.

La Breeders’ Cup décidera tout. Depuis 1999, année de la première édition du Breeders’ Cup Filly & Mare Turf, c’est cette épreuve qui a décidé du titre à treize reprises. Il faut y ajouter les succès dans le Mile de Goldikova et de Tepin (Bernstein). Cela porte à seize le nombre de lauréates de la Breeders’ Cup sur vingt championnes. Sistercharlie est la grande favorite et obtiendrait une deuxième couronne. Mais elle n’est pas à l’abri d’une surprise. En première lieu, il faut voir quel programme suivra son entraîneur. L’hypothèse d’une tentative dans le Breeders’ Cup Turf est tout à fait fascinante, mais son entraîneur, Chad Brown, préfère une victoire facile à une défaite avec les honneurs… Le choix du Filly & Mare Turf paraît logique. Pour les amateurs de l’ante-post betting, la meilleure cote est de 2,5/1.

Des adversaires même dans son propre camp. Ce n’est pas gagné pour autant, car la Breeders’ Cup, même maintenant avec sa cascade de courses, repose sur le match Europe face aux États-Unis. Le niveau des pouliches de 3ans européennes n’est pas fameux, comme on a pu le vérifier lors des classiques. La meilleure des 4ans et plus sur 2.000m et plus est Magical (Galileo), qui possède un rating de 123, c’est-à-dire six livres de plus par rapport à celui de Sistercharlie fin 2018. Aidan O’Brien n’a pas grand-chose chez les mâles et Magical ira sans doute vers le Breeders’ Cup Turf. Il lui reste Magic Wand (Galileo), qui a beaucoup voyagé. Sistercharlie doit aussi se méfier des autres américaines : la 3ans Concrete Rose (Twirling Candy) continue de progresser. Lors de son succès dans les Saratoga Oaks, elle a affiché un rating proche d’un 111, voire davantage. L’autre Brown-Brant en provenance de France, Homérique ** (Exchange Rate), est encore en phase d’apprentissage, mais elle a montré des moyens. Il reste un point d’interrogation. La Breeders’ Cup cette année fait escale à Santa Anita et Sistercharlie n’a jamais couru sur la Côte Ouest. Mais ce n’est sans doute qu’un détail pour une jument qui aligne neuf victoires et trois deuxièmes places en treize sorties.

Les Américains aiment bien les françaises. Samedi dernier, Sistercharlie s’est offert une journée à la John Henry. Le cheval le plus apprécié par les Américains pendant les années 80 est l’unique double gagnant de l’Arlington Million. Et la jument du cœur de Peter Brant est la seule à avoir remporté à deux reprises les Beverly D. Rien n’interdit d’affirmer qu’il est encore plus difficile de réaliser cela à notre époque, car la rotation est plus fréquente chez les femelles. En trente éditions, quinze femelles en provenance de l’Hexagone ont remporté cette course. Onze de ces succès sont intervenus avec des pouliches vendues par des français. Dans la liste des lauréates des Beverly D. Stakes, on trouve une championne classique comme Stacelita (Monsun), mais aussi Angara (Alzao), qui est montée dans l’avion après un succès dans une course B et affichait une valeur 41, et même Possibly Perfect (Northern Baby), qui avait quitté la France à la fin de ses 2ans sans un seul succès en trois sorties. Les pouliches françaises ont toujours été très estimées par les entraîneurs américains, car comme le disait Bobby Frankel, elles possèdent une vraie pointe de vitesse, s’adaptent mieux au profil des hippodromes américains et sont moins usées que les anglaises.

La loi du marché. Il y a une quinzaine d’années, lorsque le programme pour les femelles sur le Vieux Continent était moins important, plusieurs propriétaires-éleveurs ont bien exploité les opportunités que les États-Unis leur offraient. Les Beverly D. constituaient l’une des plus belles opportunités justement, comme ce fut le cas pour England’s Legend (Lure), revenue ensuite dans la jumenterie du haras du Meautry. Le succès de Royal Highness (Monsun) pour la casaque des Monceaux est plus récent et elle a fait son retour au bercail. Ce ne sera pas le cas de Sistercharlie, car Peter Brant est un propriétaire-éleveur. Une gagnante des Beverly D. rentre dans un marché globalisé une fois sa carrière terminée. Stacelita et Gorella (Grape Tree Road) sont au Japon, Angara (Alzao) est partie pour l’Angleterre pour 3 millions de Guinées (4,34 M€ à l’époque, en 2007). Au contraire, Zagora (Green Tune), best grass mare en 2012 après son succès dans le Breeders’ Cup Filly & Mare Turf, a retrouvé la France suite à l’achat pour 2,5 millions de dollars (1,92 M€) par Al Shaqab. Ainsi est la loi du galop dans troisième millénaire : quand on est vendeur, il ne faut pas avoir de regrets…

FRANÇAISES ET EX-FRANÇAISES BEST GRASS MARES

Année Championne Entraîneur (en France) Propriétaire
2018 Sistercharlie Chad Brown (Henry-Alex Pantall) Peter M. Brant
2012 Zagora Chad Brown (Jean-Claude Rouget) Martin Schwartz
2011 Stacelita Chad Brown (Jean-Claude Rouget) Martin Schwartz
2010 Goldikova Freddy Head Wertheimer & Frère
2009 Goldikova Freddy Head Wertheimer & Frère
2007 Lahudood Kiaran McLaughlin (John Hammond) Shadwell Racing
2005 Intercontinental Bobby Frankel (André Fabre) Khalid Abdullah
2001 Banks Hill André Fabre Khalid Abdullah
1995 Possibly Perfect Bobby Frankel (Antonio Spanu) Blue Vista Inc
1994 Hatoof Criquette Head Maktoum Al Maktoum
1991 Miss Alleged Pascal Bary Fares Farm
1988 Miesque Francois Boutin Stavros Niarchos
1987 Miesque Francois Boutin Stavros Niarchos
1986 Estrapade Charles Whittingham (Maurice Zilber) Allen E. Paulson
1983 All Along Patrick Biancone Daniel Wildenstein
1982 April Run Francois Boutin Diana M. Firestone
1979 Trillion Maurice Zilber Nelson Bunker Hunt

FRANÇAISES ET EX-FRANÇAISES LAURÉATES DES BEVERLY D

Année Propriétaire Gagnante Âge Père Entraîneur en France Exportation Carrière en France Val. Entraîneur États-Unis 
2019 Peter M Brant Sistercharlie 5 Myboycharlie  Henri-Alex Pantall été 3ans Gag.Gr3, placée classique 50,5 Chad Brown
2018 Peter M Brant Sistercharlie 4 Myboycharlie  Henri-Alex Pantall été 3ans Gag.Gr3, placée classique 50,5 Chad Brown
2016 Martin  Schwartz Sea Calisi 4 Youmzain François Doumen début 4ans Gag. Gr2, placée Gr1 50,5 Chad Brown
2011 Martin  Schwartz Stacelita 5 Monsun Jean-Claude Rouget été 5ans Gag classique 54 Chad Brown
2010 Richard L Duchossois Éclair de Lune 4 Marchand de Sable Yves de Nicolaÿ fin 3ans Placée Gr3 48,5 Ronald McAnally
2008 Robert Scarborough Mauralakana 5 Muhtathir Jean-Claude Rouget été 3ans Gag. Gr3 50,5 Christophe Clément
2007 Monceaux Stable Royal Highness 5 Monsun Pascal Bary fin 4ans Gag. Gr2, placée Gr1 49,5 Christophe Clément
2006 Martin  Schwartz Gorella 4 Grape Tree Road Jean de Roüalle été 3ans Gag. Gr2, placée Gr1 52,5 Patrick L Biancone
2005 Martin  Schwartz Angara 4 Alzao Élie Lellouche fin 3ans Gag. course B 41 Patrick L Biancone
2003 Juddmonte Farms  Heat Haze 4 Green Desert André Fabre fin 3ans Gag. L 46,5 Robert Frankel
2001 Baron Edouard de Rothschild England's Legend 4 Lure André Fabre été 3ans Gag. L 46 Christophe Clément
2000 Gary A Tanaka Snow Polina 5 Trempolino Jean-Claude Rouget fin 3ans Gag. L, Pl.Gr3 45,5 Bill Mott
1995 Blue Vista  Possibly Perfect 5 Northern Baby Antonio Soanu fin 2ans maiden Robert Frankel
1994 Maktoum Al Maktoum Hatoof 5 Irish River Christiane Head Gag. classique 55,5 Mme C Head
1989 Port & Wittingham Claire Marine 4 What a Guest Jean de Roualle été 3ans Placée Gr2 Charles Whittingham