Le mot de la fin - Jeunesse

Le Mot de la Fin / 11.08.2019

Le mot de la fin - Jeunesse

Le mot de la fin : Jeunesse

La santé des courses peut se mesurer au nombre de jeunes entraîneurs qui choisissent de s’installer pour exercer un métier de passion, mais ô ! combien compliqué. Anastasia Wattel a choisi Deauville il y un an et demi pour se lancer. Avec un effectif réduit — une dizaine de chevaux —, la jeune femme tire parfaitement son épingle du jeu. Et ce dimanche, sur son hippodrome de prédilection, elle a remporté l’un des plus beaux handicaps de l’année, le Grand Handicap de Deauville, grâce à Infirmier (Distorted Humor), parfaitement monté par son mari Grégory Benoist. C’est ce même cheval, déniché à réclamer, qui lui avait offert un premier succès dans un Quinté. En dix sorties sous son entraînement, le cheval n’est sorti qu’une seule fois de l’argent !