Le petit exploit d’Étoile de Prétot

Courses / 13.08.2019

Le petit exploit d’Étoile de Prétot

Par Christopher Galmiche

La performance qu’a réussie la jument de Philippe Chemin et Christophe Herpin Étoile de Prétot (Maresca Sorrento) mérite un petit éclairage... En l’espace d’un peu plus de trois semaines, les 22, 29 juillet et 12 août, elle a remporté trois cross sur l’hippodrome de Bréhal. Elle est ainsi restée invaincue dans la discipline. Le cross est une discipline exigeante et il faut généralement plusieurs semaines entre deux sorties. Peu importe le niveau des lots. D’autant plus qu’Étoile de Prétot n’a que 5ans et tout l’avenir devant elle. Élevée par la famille Chemin, d’où son suffixe "Prétot", elle est bien née, étant la sœur de César de Prétot (Kap Rock), troisième du Grand Cross de Vittel, et la nièce de Qozak (Apple Tree), vainqueur du Prix des Buveurs d’Air et troisième du Prix de Craon (Gr1 AQPS).

Une future jument de Grand Cross. Son coentraîneur Philippe Chemin nous a raconté au sujet de la jument qu’il a fait naître : « Étoile de Prétot va très bien. Dans l’immédiat, elle devrait rester dans les cross de 5ans et 6ans. Nous allons lui laisser un break de trois à quatre semaines et elle courra peut-être à Ploërmel avant de revenir l’année prochaine. Dans le futur, elle pourra faire une jument de Grand Cross. Ce qu’elle a fait, ce n’est pas évident, même si c’est Bréhal ! J’ai eu des gagnants sur cette piste qui sont ensuite allés remporter des grands cross dans l’ouest. C’est un parcours où il faut sauter et quand j’entends que l’on est bientôt à la veille de nous supprimer les cross de Bréhal, cela me met hors de moi ! Étoile de Prétot est une jument que l’on a débutée en plat. Elle était très allante. Nous l’avons dirigée vers le cross et, pour sa première sortie dans la discipline, à Bréhal, elle a gagné, puis elle a répété en devançant Don Juan du Mou (Gris de Gris) qu’elle a encore battu lors de sa troisième sortie en cross, lundi dernier, toujours à Bréhal. D’ailleurs, elle l’a laissé à plusieurs longueurs, signe qu’elle a bien progressé. Dernièrement, elle m’a fait bonne impression. Il va falloir maintenant qu’elle s’assagisse mais je pense que, lorsqu’elle découvrira un parcours qu’elle ne connaît pas, nous pourrons la monter plus sagement et elle devrait se poser un peu plus. » Lors de son succès le 12 août, Étoile de Prétot a précédé Capello de Prétot (Martaline), qui n’est autre que son cousin puisque leurs deux mères respectives, Nesaboudka (Lights Out) et Kobila (Dom Alco), sont sœurs. « La grand-mère [Good Girl, ndlr] est une bonne poulinière. Tous ceux que j’ai eus de cette famille ont quasiment tous gagné en plat en débutant. J’ai acheté toute la souche à un éleveur. C’est une famille qui galope. »