Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LE TOUR DES HARAS - HARAS DE BEAUVOIR - Philippe Michenot : « Un vilain petit canard peut devenir un excellent cheval de course »

Élevage / 13.08.2019

LE TOUR DES HARAS - HARAS DE BEAUVOIR - Philippe Michenot : « Un vilain petit canard peut devenir un excellent cheval de course »

TOUR DES HARAS

Philippe Michenot : « Un vilain petit canard peut devenir un excellent cheval de course »

Comme chaque année, les journalistes de JDG visitent les haras qui présenteront des yearlings en août chez Arqana. L’occasion d’un questionnaire sur leurs lots 2019. Vingt-quatrième épisode : Philippe Michenot du haras de Beauvoir.  

HARAS DE BEAUVOIR

85120 LOGE-FOUGEREUSE

Jour de Galop. – Comment jugez-vous votre lot pour ces ventes d’août ?

Philippe Michenot. – Je le trouve bon. Il a été sélectionné sans concession, comme d’habitude. J’ai d’autres poulains qui sont très bons, mais qui sont nés trop tard et qui passeront à Arqana en octobre. Comme ce sont les premières ventes de yearlings du marché européen, un poulain né fin avril ou début mai n’a pas la maturité nécessaire pour passer en vente au mois d’août. 

Avez-vous un coup de cœur ? 

Oui, une très jolie pouliche grise nommée Surabaya (Gutaifan) qui passera en vente lundi. Il s’agit du deuxième produit d’une mère gagnante et deuxième de Listed à 2ans, Sign your Name (Aerion). C’est une pouliche qualiteuse et sûrement très précoce.

Comment jugez-vous l’état du marché des yearlings actuellement ? 

Il fonctionne bien aux États-Unis, mais nous n’avons pas de base européenne car nous allons être les premiers à vendre les yearlings … Je pense que celui qui dit que le marché va être bon, il a une belle boule de cristal !

Quelles sont, pour vous, les particularités de la vente d’août ? 

Les ventes d’août sont des ventes mythiques et de grande qualité qui drainent les milliardaires américains et les émirs du Golfe dans une ambiance de vacances, grâce à la magnifique station balnéaire de Deauville.

Comment décririez-vous le yearling idéal pour la partie sélectionnée ? 

Il doit avoir pour père un étalon en tête de liste du classement, une mère gagnante de Gr1 et un modèle irréprochable !

Quelle famille maternelle vous fait particulièrement rêver ? 

La famille Juddmonte d’Hasili (Kahyasi), par exemple. Mais de manière plus générale, les grandes et belles familles de Son Altesse l’Aga Khan ou encore de la famille Wildenstein, comme celle d’Allez France (Sea Bird), me font rêver également.

Quel est le jeune étalon en qui vous croyez le plus ? 

Il s’agit de Belardo (Lope de Vega). Nous avons une très belle yearling de lui au haras, ainsi qu’une foal. Je l’ai soutenu en lui envoyant deux juments cette année. Il est gagnant de Gr1 à 2ans et à 4ans et il est issu d’une belle famille Wertheimer en laquelle je crois. Je crois à la précocité et l’étalon est magnifique.

Parmi les chevaux qui ont été préparés par vos soins, lequel vous a le plus marqué et pourquoi ?

Ils sont tous uniques et spéciaux et nous les aimons tous. J’ai, en revanche, une anecdote à raconter : je présente cette année un yearling par Siyouni (Pivotal) qui ne sera peut-être pas considéré comme le yearling idéal. Il est un peu leggy, haut sur jambes, mais très "course". L’an dernier, j’ai présenté son frère par Dark Angel (Acclamation) qui était lui aussi leggy, un peu plat, et qui a été très critiqué. Il a été acheté par Mark Johnston. Finalement, celui qui faisait figure de vilain petit canard s’est avéré un excellent cheval de course, puisqu’il s’agit de Visinari. Il a gagné son maiden de trois longueurs en débutant, à Newmarket, avant de conclure troisième des July Stakes (Gr2). Dernièrement, il a terminé quatrième des Vintage Stakes (Gr2) de Pinatubo (Shamardal), qui n’est autre que le meilleur 2ans anglais. Si l’histoire est la même avec son frère, je signe tout de suite !

Quel est votre secret pour gérer la pression à la veille de ce rendez-vous majeur ? 

Moi qui ne monte pas à cheval le reste de l’année, quand je suis à Deauville, et cela depuis vingt-cinq ans, je monte tous les matins deux lots. Je suis très bien accueilli par mes amis Georges Doleuze et Claire Stephenson. Monter à cheval me permet d’évacuer la pression.

En cette année électorale, quelle est selon vous la mesure la plus urgente à prendre pour la bonne santé des courses françaises ?

Il faut favoriser l’accueil et les services sur les hippodromes parisiens. Les services du nouveau Longchamp m’ont vraiment déçu, et il n’y a qu’à lire les articles dans les journaux anglais le lendemain du dernier Qatar Prix de l’Arc de Triomphe pour constater que nous étions plusieurs milliers dans ce cas… L’absence de toilettes masculines dans les loges à l’étage, par exemple, laissait fortement à désirer. Quand il y a des centaines de loges, quatre toilettes mixtes et rien d’autre, cela entraîne forcément un gros souci…

LES YEARLINGS DE LA VENTE D’AOÛT
Lot Sexe Père Mère
273 M. Dark Angel Serious Dowth
180 F. Gutaifan Sign your Name
205 M. Siyouni Visinada
LES YEARLINGS DE LA VENTE D’AOÛT V.2
Lot Sexe Père Mère
354 F. Territories Tantivy
443 F. The Last Lion Licorne Bleue