Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LUCIEN BARRIÈRE GRAND PRIX DE DEAUVILLE (GR2) - Ziyad, Deauville et des voyages à venir…

Courses / 25.08.2019

LUCIEN BARRIÈRE GRAND PRIX DE DEAUVILLE (GR2) - Ziyad, Deauville et des voyages à venir…

DIMANCHE, À DEAUVILLE

Ziyad (Rock of Gibraltar) ne s’est pas ouvert les portes du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) en remportant avec autorité le Lucien Barrière Grand Prix de Deauville (Gr2). Ces portes-là lui sont fermées depuis la fin de son année de 2ans, après ses débuts manqués dans le Prix As d’Atout (Inédits) puisqu’il a été castré peu après… Mais cette victoire dans le Grand Prix de Deauville confirme sa deuxième place dans le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1), derrière la magnifique Coronet (Dubawi)… Et confirme qu’il a sa place dans les Grs1. La cité balnéaire de Deauville ouvre les portes de l’international à Ziyad.

En contrôle. Ziyad a tout de suite été vu en bonne position, dans le sillage de Premier Lion (Zanzibari), le leader de Nagano Gold (Sixties Icon), qui a mené à un rythme régulier. Décalé à l’extérieur du leader à la sortie du tournant final, Ziyad a placé une belle et longue accélération, prenant une, puis deux longueurs au peloton. Mais il fallait garder un œil sur Soft Light ** (Authorized) qui, comme à son habitude, a musardé à l’arrière avant de bien finir. Soft Light échoue à une demi-longueur de Ziyad, sans vraiment l’inquiéter, Olivier Peslier contrôlant sereinement. Nagano Gold, venu le long de la corde dans le tournant final, n’a pas été aussi percutant qu’à Royal Ascot, concluant deuxième à deux longueurs.

Pierre-Yves Bureau, qui manage les intérêts de l’écurie Wertheimer & Frère, a commenté : « Ce fut une très belle course. J’étais content de le voir en bonne position, derrière le leader. C’est un cheval qui a une action splendide et Olivier Peslier a contrôlé toute la ligne droite… J’avoue avoir été un peu inquiet car on finissait vite avec Soft Light, mais Olivier a dit qu’il n’avait pas été inquiété, qu’il avait contrôlé. Nous étions assez confiants car il venait de se classer deuxième du Grand Prix de Saint-Cloud. Nous nous attendions à ce que Ziyad coure bien. C’était un objectif aujourd’hui, nous souhaitions lui faire gagner son Groupe. »

Un programme à l’étranger. Pour un cheval hongre sur 2.400m, il y a des options, à conditions d’aimer prendre l’avion. Des possibilités en Asie (Japan Cup en novembre ou Hong Kong Vase en décembre) ou en Amérique du Nord avec, en point d’orgue, le Breeders’ Cup Turf (Gr1). L’Amérique du Nord est une destination appréciée des Européens – et l’écurie Wertheimer & Frère a vécu de grands moments lors de la Breeders’ Cup ! – et Ziyad pourrait suivre cette voie, même si les options restent ouvertes. Pierre-Yves Bureau nous a dit : « Il est hongre, donc certaines portes lui sont fermées… Nous n’avons pas de regret sur le fait de l’avoir castré car il ne serait pas là aujourd’hui sans cela. Il a été castré jeune, c’était un poulain très compliqué. Et il y a de belles courses à l’étranger pour les hongres, tout un programme qui s’ouvre à lui. On peut penser à la Breeders’ Cup, par exemple, et pourquoi pas, auparavant, au Canada, avec les Pattinson Canadian International Stakes qui tombent bien à la mi-octobre. Il a déjà pas mal couru cette année, donc nous allons réfléchir ensemble à tout cela, sachant qu’on peut aussi envisager d’aller à Dubaï avec lui, par exemple. »

De baby stayer en 2018 à cheval de 2.400m, en passant par un coup de mou. Au second semestre 2018, Ziyad avait évolué dans les courses pour bébés stayers et il s’y était bien comporté : lauréat désinvolte du Prix Michel Houyvet (L), il avait ensuite conclu deuxième du Prix de Lutèce (Gr3), puis quatrième du Prix Chaudenay (Gr2). Mais son entourage a fait le choix de le faire revenir sur 2.400m cette saison : un choix qui n’a pas semblé payant en début d’année, où Ziyad a mal couru après une bonne rentrée, mais Carlos Laffon-Parias et l’écurie Wertheimer & Frère ont poursuivi dans cette voie. Et les résultats de cet été leur donnent amplement raison. Pierre-Yves Bureau nous a dit : « Ziyad peut certainement tenir les 3.000m. Mais Carlos Laffon-Parias avait envie de le voir sur 2.400m : il pensait que c’était une distance qui lui conviendrait car le cheval a une belle action et surtout une belle accélération. En début d’année, il avait eu quelques performances décevantes. Je crois qu’il y avait une corrélation entre ces performances et l’état des pistes, assez lourdes. Avec sa belle action, il a besoin de bon terrain. Il avait aussi le droit d’avoir un coup de mou, peut-être ! Carlos Laffon-Parias nous disait que Ziyad ferait de grandes choses cette année et il a eu raison ! »

Soft Light refait surface. Soft Light nous avait laissés sur notre faim dans le Juddmonte Grand Prix de Paris, dont il avait conclu cinquième sans montrer sa belle accélération. Ce dimanche, nous avons revu le Soft Light du Prix Hocquart (Gr2), capable de fins de course tranchantes. Soft Light finit bien… Mais trop tard, c’est son principal défaut. Le pensionnaire de Jean-Claude Rouget a en tout cas un Groupe dans les jambes et, avec l’automne, il pourrait trouver des terrains plus assouplis, comme il les aime.

Jean-Claude Rouget nous a dit : « C'est une grosse performance. Je ne le pensais pas capable de battre Nagano Gold et Ziyad. Je le voyais au mieux troisième, et il a failli s'imposer. C'est très fort ce qu'il a fait. Il a gagné en terrain lourd, mais il avait quand même déjà bien performé en bon terrain. Aujourd'hui, il doit faire à peu près 52 de valeur. Il continue à progresser, et c'est intéressant. Nous allons le garder à 4ans. Il va courir encore une fois cette année ; je pense que nous allons viser le Prix du Conseil de Paris et le garder frais pour cette course-là. Il aura mérité un bon hiver. »

Pas assez de rythme pour Nagano Gold. Nagano Gold était passé près de l’exploit dans les Hardwicke Stakes (Gr2), à Royal Ascot, où il avait trouvé une course très rythmée. Le rythme est l’une des clés pour ce beau cheval, doté d’une grosse accélération. Son entraîneur, Vaclav Luka, avait mis toutes les chances de son côté en munissant Nagano Gold d’un leader. Mais Premier Lion n’est probablement pas allé assez vite : un bon leader doit aussi être un très bon cheval. Premier Lion est un cheval utile mais certainement un peu juste pour le job qui lui était confié ce dimanche.

Vaclav Luka nous a dit : « Dans la première partie du parcours, Nagano Gold aurait préféré un train plus sélectif. Et il a tiré. Heureusement, dans un deuxième temps, la course s'est déroulée dans un train plus à sa convenance. Pour sa semi-rentrée – après 64 jours d'absence – cette troisième place est satisfaisante. Le cheval court bien. Le terrain ne l'a pas dérangé, il s'adapte à tout. »

Pedigree Weatherbys : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2019/Ziyad.pdf

Un neveu d’Aquarelliste. Élevé par ses propriétaires, Ziyad est un fils de Rock of Gibraltar, étalon de Coolmore, et d’Arme Ancienne (Sillery). Gagnante d’une B à ParisLongchamp, cette dernière s’était ensuite classée troisième du Prix Mélisande (L) avant de donner plusieurs vainqueurs au haras, parmi lesquels Machiavélique (Street Cry), deuxième des Independence Day Stakes (L). Arme Ancienne a également produit Antebellum (Anabaa), laquelle a donné à son tour Victory Bond (Medicean), multiple placé de Listed en Grande-Bretagne. Ziyad est son dernier produit référencé en France, la jument ayant été vendue à la vente d’élevage 2015 et exportée.

La deuxième mère, Agathe (Manila), a remporté le Prix de Psyché (Gr3) et s’est classée deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches et troisième du Prix de Diane (Grs1). Elle a produit la championne Aquarelliste (Danehill), gagnante des Prix de Diane, Vermeille, Ganay (Grs1), entre autres, mais aussi Artiste Royal (Danehill), double lauréat de Gr1 aux États-Unis, et Annenkov (Danehill), gagnant de Listed en Australie et deuxième de la Coupe (Gr3).

 

 

 

Danzig

 

 

Danehill

 

 

 

 

Razyana

 

Rock of Gibraltar

 

 

 

 

 

Be my Guest

 

 

Offshore Boom

 

 

 

 

Push a Button

ZIYAD (H4)

 

 

 

 

 

 

Blushing Groom

 

 

Sillery

 

 

 

 

Silvermine

 

Arme Ancienne

 

 

 

 

 

Manila

 

 

Agathe

 

 

 

 

Albertine

 

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’37’’90

De 1.000m à 600m : 24’’13

De 600m à 400m : 12’’29

De 400m à 200m : 11’’63

De 200m à l’arrivée : 12’’28

Temps total : 2’38’’20