PRIX DE LA MOTTE SASSY (Inédits) - Femina, de l’énergie à revendre

Courses / 11.08.2019

PRIX DE LA MOTTE SASSY (Inédits) - Femina, de l’énergie à revendre

PRIX DE LA MOTTE SASSY (Inédits)

Femina, de l’énergie à revendre

Engagée sur les 1.500m du Prix des Marettes, Femina (Siyouni) a finalement effectué ses débuts cinq jours plus tard sur les 1.300m de la P.S.F., à l’occasion de ce Prix de la Motte Sassy (Inédits). Dotée du plus beau pedigree du lot, cette élégante pouliche de l’écurie Wertheimer & Frère était la deuxième favorite. C’est Devas Spirit (Bated Breath) qui a animé l’épreuve dès le départ, alors que Femina se montrait un peu allante à mi-peloton. Maxime Guyon a progressivement réussi à détendre la future lauréate. Et elle a signé une belle ligne droite, progressant de manière régulière. À 100m du but, après avoir pris l’avantage, seule la favorite Serkiyna (Charm Spirit) était encore en mesure de venir contester sa supériorité. Mais à la lutte, Femina s’est montrée la plus forte et elle s’impose finalement d’une courte encolure. Serkiyna est proche deuxième. Pomme d’Amour (Toronado) est troisième à deux longueurs.

Une bonne leçon. L’entraîneur de la gagnante, Carlos Laffon-Parias a déclaré : « Elle a de la classe. Femina est issue d’une famille ayant de la tenue et elle sera certainement mieux en étant rallongée. Mais elle est allante et j’ai préféré la débuter sur plus court en espérant avoir une course régulière. Je préférais qu’elle soit éventuellement débordée, plutôt que l’inverse. Elle s’est finalement montrée très sage. C’est une pouliche qui peut vite être sur le gaz. Elle a donc pris une très bonne leçon. » Maxime Guyon, a expliqué, alors qu’il était encore à cheval : « Nous ne sommes pas allés très vite, mais cela s’est bien passé. Elle a un bon changement de vitesse. »

La sœur de Pilote. Élevée par les frères Wertheimer, Femina est une fille de Siyouni (Pivotal). L’étalon des Aga Khan Studs est actuellement tête de liste des pères de gagnants en France. Sa mère est Légèreté (Rahy), lauréate des Prix de Malleret (Gr2) et de Royaumont (Gr3), mais aussi troisième des Prix Marcel Boussac et de l’Opéra (Grs1). Au haras, Légèreté a donné Pilote (Pivotal), gagnant du Prix Matchem (L), mais aussi deuxième des Prix Guillaume d’Ornano et Eugène Adam (Grs2). Elle a aussi donné Esquisse (Dansili), gagnante du Prix de Bagatelle (L).

Sea Hill (Seattle Slew), la deuxième mère, est l’aïeule de douze black types dont le classique Falco (Pivotal), lauréat de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), et Soleil Marin (Kendargent), gagnant des Prix Exbury et Noailles (Grs3).

La troisième mère, Featherhill (Lyphard) est à la mère et l’aïeule d’une longue série de gagnants de Gr1 comme Groom Dancer (Blushing Groom), Plumania (Anabaa), Left Hand (Dubawi), Kinshasa No Kiseki (Fuji Kiseki), Abbey Marie (Redoute's Choice), Absolutely (Redoute's Choice)…

Polar falcon

Pivotal

Fearless Revival

Siyouni

Danehill

Sichilla

Slipstream Queen

FEMINA (F2)

Blushing Groom

Rahy

Glorious Song

Légèreté

Seattle Slew

Sea Hill

Featherhill

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 19’’62

De 1.000m à 600m : 25’’95

De 600m à 400m : 12’’29

De 400m à 200m : 10’’89

De 200m à l’arrivée : 10’’99

Temps total : 1’19’’71