PRIX DÉFI DU GALOP - 15 AOÛT - SAN SEBASTIAN - PRIX DE TOLLEVILLE (CLASSE 2) - Simeen, toujours aussi plaisante

Courses / 09.08.2019

PRIX DÉFI DU GALOP - 15 AOÛT - SAN SEBASTIAN - PRIX DE TOLLEVILLE (CLASSE 2) - Simeen, toujours aussi plaisante

DEAUVILLE-CLAIREFONTAINE, VENDREDI

Simeen (Lope de Vega) avait laissé une jolie impression lors de ses débuts victorieux à Saint-Cloud dans le Prix Allée d’Amour (Inédites), au mois de juin. Elle avait montré une belle accélération ce jour-là et elle a confirmé ce vendredi dans le Prix de Tolleville (Classe 2). L’impression visuelle est un peu moins impressionnante mais la piste n’était pas non plus propice aux grandes démonstrations. Simeen, après avoir attendu, a bien accéléré pour s’imposer de deux longueurs. Elle devance Lilly Bird (Literato) tandis que Volynka (Sepoy) est troisième à deux longueurs et demie.

Peut-être le Prix d’Aumale. Jean-Claude Rouget nous a dit : « Elle avait déjà bien accéléré lors de ses débuts. C’est une pouliche facile, avec un très bon caractère. » Simeen est une pouliche maniable et, comme lors de ses débuts, Christophe Soumillon n’a eu qu’à appuyer sur le bouton pour que la représentante de Son Altesse l’Aga Khan enclenche et accélère. Jean-Claude Rouget a dit : « Il n’y a peut-être pas eu l’impression de vitesse mais il y a déjà eu plusieurs réunions sur la piste. De toute façon, on ne cherche pas la vitesse mais à dominer les autres, à donner les bons parcours. Nous allons voir si nous pouvons monter de catégorie désormais, peut-être en essayant une course comme le Prix d’Aumale (Gr3). »

Une nièce de Sarafina. Élevée par Son Altesse l’Aga Khan, Simeen est une fille de Lope de Vega, étalon à Ballylinch, et de Samadrisa (Oasis Dream). Entraînée par Alain de Royer Dupré, Samadrisa a couru à cinq reprises et s’est imposée une fois, dans le Prix de la Fosse aux Biches (F, à l’époque), sur 2.000m. Simeen est son premier produit et elle a une yearling par Teofilo. La deuxième mère, Sanariya (Darshaan), n’a pas réussi à gagner sa course mais a brillé au haras. Elle a donné la championne Sarafina (Refuse to Bend), lauréate du Prix Saint-Alary (Gr1) pour sa deuxième sortie, puis du Prix de Diane (Gr1). À l’automne, elle a pris la troisième place du Qatar Prix Vermeille (Gr1) avant de se classer troisième du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) en étant bien bousculée. Pour sa rentrée, à 4ans, elle se classe deuxième de Planteur (Danehill Dancer) dans le Prix Ganay (Gr1), remporte le Prix Corrida (Gr2) avant d’enlever le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1). Deuxième du Prix Foy (Gr2) à l’automne, elle a conclu septième de l’Arc puis quatrième de la Breeders’ Cup Turf (Gr1). Poulinière au Japon, elle a donné Géniale (Deep Impact), lauréate du Prix Messidor (Gr3), et Plus (Victoire Pisa), gagnante de Listed au Japon. Sa 2ans Savarin (Deep Impact) a remporté l’Arqana Prix des Marettes (Inédites) ce jeudi à Deauville.

Samadrisa est aussi une sœur de Sanaya (Elusive City), lauréate du Prix Casimir Delamarre (L) et des Cape Verdi Stakes (L, à l’époque), et deuxième du Saint-Alary, de Sandagiyr (Dr Fong), lauréat des Dubai Firebreak Stakes (Gr3) et du Prix de Pontarmé (L), ainsi que de Sanjida (Polish Precedent), multiple placée de Grs3 et de Listeds.

 

 

 

Giant’s Causeway

 

 

Shamardal

 

 

 

 

Helsinki

 

Lope de Vega

 

 

 

 

 

Vettori

 

 

Lady Vettori

 

 

 

 

Lady Golconda

SIMEEN (F2)

 

 

 

 

 

 

Green Desert

 

 

Oasis Dream

 

 

 

 

Hope

 

Samadrisa

 

 

 

 

 

Darshaan

 

 

Sanariya

 

 

 

 

Sanamia