PRIX GUILLAUME D’ORNANO - HARAS DU LOGIS SAINT-GERMAIN (GR2) - Et dire que rien ne s’est bien passé pour Headman…

Courses / 15.08.2019

PRIX GUILLAUME D’ORNANO - HARAS DU LOGIS SAINT-GERMAIN (GR2) - Et dire que rien ne s’est bien passé pour Headman…

DEAUVILLE, JEUDI

Headman (Kingman) arrivait sur ce Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain (Gr2) fort de sa démonstration dans le Prix Eugène Adam (Gr2), qu’il avait survolé par trois longueurs. Ce jeudi, le représentant du prince Khalid Abdullah ne s’est imposé "que" d’une tête, mais il n’en a pas été moins impressionnant pour autant… car rien, absolument rien, n’a joué en sa faveur dans cette course.

Au sprint depuis la dernière place. Headman n’aime pas le terrain souple et chaque goutte d’eau tombée lors de ses derniers jours ont dû faire s’arracher les cheveux à son entraîneur Roger Charlton. Une fois les stalles ouvertes, Headman est mal sorti. Il a vite recollé au peloton mais la course n’a pas avancé et Headman, bondissant plus que galopant en dernière position, n’a jamais été à son aise. Dans le tournant final, le rythme était extrêmement ralenti. Cela s’est joué à qui sprinterait le mieux et ce n’est pas un sport évident depuis la dernière place. Headman a eu un vrai passage de classe et a fait un truc peu commun : il a remonté le peloton pour aller placer une tête, au passage du poteau, devant Roman Candle ** (Le Havre). Les 400m  aux 200m ont été parcourus en 11’’06 et Headman n’était pas en tête à ce moment-là : il est allé encore plus vite ! Roman Candle est deuxième après avoir évolué à l’extérieur de l’animateur, Talk or Listen (Alhebayeb), tandis que Flop Shot (New Approach), vu dans le sillage de l’animateur, s’est comporté honorablement pour prendre une proche troisième place, après avoir subi le démarrage.

Peut-être les Irish Champion Stakes. Roger Charlton a entre ses mains un très bon poulain, qui n’a pas fini de faire parler de lui. Headman est une force de la nature : « Il toise 1,72m pour 530 kilos », nous a indiqué Roger Charlton… Et le meilleur est à venir pour lui, si tout se passe bien : physiquement et mentalement, Headman devrait prendre encore de la maturité avec l’âge.

Headman compte deux victoires de Gr2 et, dans deux styles différents, il avait à chaque fois fait quelque chose de peu commun lors de ces deux succès. Roger Charlton nous a dit : « Il n’y a pas eu de rythme du tout. James Watson m’a dit que le poulain avait détesté le terrain. Il a de la classe, c’est tout, et c’est ce qui l’a sauvé aujourd’hui. Il a une très belle accélération et nous avons vu aujourd’hui qu’il était difficile de revenir de l’arrière dans de telles conditions. C’est une belle performance. Il était beaucoup plus détendu aujourd’hui. Il grandit, c’est un bon cheval et, si tout va bien, il ira sur les Irish Champion Stakes. Cela n’aura aucune importance qu’il ne recourt pas cette année, dans le cas où le terrain viendrait à trop s’assouplir. L’an prochain, il sera un très bon poulain. Il est déjà un bon poulain… Mais il sera un cheval de Gr1 l’an prochain. »

Pas d’autres choix que de courir. Roger Charlton avait fait le choix de courir Headman ce jeudi, malgré le terrain souple. Il avait pourtant fait l’impasse sur les King Edward II Stakes (Gr2) à Royal Ascot – au profit du Prix Eugène Adam (Gr2), et tant mieux pour le rating de cette course menacée ! – en raison du terrain souple. Mais l’entraîneur n’avait pas d’autre option que Deauville, comme il nous l’a dit : « Le problème est qu’il n’avait pas d’autre choix que cette course. L’autre option était d’aller directement sur les Irish Champion Stakes et nous devions le courir ici, nous le devions… Il a couru deux fois en terrain souple, il a détesté cela les deux fois. C’est un poulain qui se déplace magnifiquement et il lui faut une course avec beaucoup de rythme. Nous pourrions presque le ramener sur 1.600m si nous souhaitions trouver une course avec beaucoup de rythme. Il a une très grande action et il a été incapable de l’utiliser aujourd’hui, changeant de jambes alors que Jason devait constamment le reprendre. Je crois vraiment que c’était une belle performance. Les temps des 400 derniers mètres doivent être très bons et il a une belle accélération, mais il est difficile de l’utiliser dans de telles circonstances de course. C’est très bien pour son père, Kingman. »

Pas d’excuse pour Roman Candle. Roman Candle n’a pas démérité dans ce Prix Guillaume d’Ornano mais a été battu par plus fort, lui qui a eu un parcours en or dans cette course sans train. Cinquième du Qipco Prix du Jockey Club et quatrième du Juddmonte Grand Prix de Paris (Grs1), il devrait être encore compétitif à l’automne en terrain souple. Représentante en France de Godolphin, Lisa-Jane Graffard nous a dit : « Il court très bien après avoir eu la course parfaite. Mais je pense que le gagnant était supérieur. C'est dommage d'être battu sur le poteau mais le lauréat était au-dessus. » Notons que Roman Candle est un fils de Le Havre (Noverre), l’étalon de Montfort & Préaux, qui est aussi le père de Commes **, bonne troisième de l’Arqana Prix de Lieurey (Gr3) ce jeudi.

Flop Shot pas aidé par le manque de rythme. Flop Shot n’a franchement pas aimé le manque de rythme de ce Prix Guillaume d’Ornano. Un peu tendu, il a ensuite été déboussolé par le brusque démarrage mais s’est bien comporté jusqu’au bout. Le pensionnaire d’André Fabre rassure quelque peu après sa troisième place, à nette distance d’Headman dans le Prix Eugène Adam. Pierre-Yves Bureau, qui manage les intérêts de l’écurie Wertheimer & Frère, nous a dit : « La course n’est pas allée très vite, le cheval a un peu tiré, et c'est vrai qu'on est toujours un peu déçus par des trains comme ça. Le poulain court néanmoins très bien et fournit une super performance. En dernier lieu, il était battu par le gagnant de six longueurs, ce qui prouve bien qu'il avait besoin de courir ; il était très nerveux. Aujourd'hui, il est bien plus près d'Headman que lors du Prix Eugène Adam et je pense que c'est prometteur pour la suite. Ce Prix Guillaume d'Ornano était son objectif de l'été et il est un peu tôt pour savoir ce que nous allons faire avec lui ensuite. »

PEDIGREE WEATHERBYS

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2019/Headman-.pdf

Le neveu de Flintshire. Élevé par Juddmonte, Headman est un fils de leur étalon Kingman (Invincible Spirit) et de Deliberate (King's Best), gagnante de sa course à Deauville sur 2.000m pour André Fabre. C'est le frère de Delivery (Rail Link), deuxième du Prix Chloé (Gr3), et de Projected (Showcasing), trois fois placé de Listed et quatrième de Gr3.

La tenue de Headman lui vient vraisemblablement de sa deuxième mère, Dance Routine (Sadler's Wells), lauréate du Prix de Royaumont (Gr3) avant de conclure deuxième du Prix de Diane (Gr1) une semaine plus tard. Elle avait aussi remporté le Prix de Royallieu (Gr2). Dance Routine a donné Flintshire (Dansili), qui n'aimait que le bon terrain, comme Headman. En compétition, il a gagné sept Groupes et 8,4 millions de dollars de gains. Deux fois deuxième du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe (Gr1), Flintshire a remporté le Grand Prix de Paris, les Woodford Reserve Manhattan Stakes, les Sword Dancer Stakes à deux reprises et le Hong Kong Vase (Grs1).

Apogée (Shirley Heights), la troisième mère, a gagné le Prix de Royaumont (Gr3). Elle est, entre autres, la grand-mère de la championne Enable (Darley Irish Oaks, King George VI & Queen Elizabeth Stakes, Oaks d'Epsom, Yorkshire Oaks, Qatar Prix de l'Arc de Triomphe, deux fois, et Breeders' Cup Turf, Grs1).

 

 

 

Green Desert

 

 

Invincible Spirit

 

 

 

 

Rafha

 

Kingman

 

 

 

 

 

Zamindar

 

 

Zenda

 

 

 

 

Hope

HEADMAN (M3)

 

 

 

 

 

 

Kingmambo

 

 

King’s Best

 

 

 

 

Allegretta

 

Deliberate

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Dance Routine

 

 

 

 

Apogée


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’09’’51

De 1.000m à 600m : 28’’36

De 600m à 400m : 12’’73

De 400m à 200m : 11’’06

De 200m à l’arrivée : 11’’47

Temps total : 2’13’’10