PRIX MINERVE (Gr3) - Tamniah, la belle surprise

Courses / 11.08.2019

PRIX MINERVE (Gr3) - Tamniah, la belle surprise

PRIX MINERVE (Gr3)

Tamniah, la belle surprise

Tamniah (Nathaniel) avait effectué des débuts discrets, se classant sixième lors de ses débuts au mois d’octobre de ses 2ans à Maisons-Laffitte.

Mais c’est aussi le cas de deux des trois lauréates de Gr1 de l’étalon de son père Nathaniel (Galileo) – Channel et God Given qui n’avaient pas fait de bruit lors de leurs premiers pas. La suite est une histoire de marge de progression. Et celle de Tamniah a été remarquable.

Un train peu sélectif. Lauréate d’un maiden relativement modeste à Deauville l’année dernière, quatrième pour sa rentrée dans une Classe 2, en étant respectée, la représentante du prince Faisal ne présentait pas le profil le plus attractif de ce Prix Minerve (Gr3). Elle était d’ailleurs la candidate la moins soutenue par les parieurs à 16/1. Dans l’une des éditions parmi les plus lentes de la décennie (02’46’’94), Tamniah a galopé en troisième puis en deuxième position, alors que l’épreuve était animée par Villa d’Amore (Mastercraftsman). Détendue, en épaisseur, elle a ensuite abordé la ligne droite sur la ligne des premières. Tout s’est alors joué sur un déboulé. Rapidement, Tamniah s’est retrouvée en tête. Mickael Barzalona l’a alors énergiquement sollicitée et elle a conservé un avantage minime jusqu’au bout. Star Terms (Sea the Stars) est deuxième à une courte encolure. Une tête la sépare de la troisième Palomba (Lope de Vega).

Vers le Prix de Royallieu. Ted Voute, le racing manager du prince Faisal, nous a expliqué : « Elle a dû être arrêtée au printemps et André Fabre a ralenti son entraînement. Tamniah mérite qu’on lui offre sa chance au niveau supérieur. Je n’ai pas encore eu le temps de vraiment en parler avec son propriétaire et son entraîneur, mais j’imagine que la pouliche pourrait aller vers le nouveau Gr1 réservé aux femelles de tenue, le Prix de Royallieu, sur cette même distance. » Le prince Faisal connaît une belle réussite en France, malgré des effectifs relativement réduits : Tamniah est actuellement son unique cheval à l’entraînement dans l’Hexagone. Six de ses sept derniers succès black types ont pourtant été remportés dans notre pays grâce à Tamniah, Invincible Dragon (Prix de Saint-Patrick, L), Orbaan (Prix de Saint-Patrick, L), Last Kingdom (Prix Daphnis, Gr3), et Make Believe (Qatar Prix de la Forêt &Poule d’Essai des Poulains, Grs1). Ce dernier a ses premiers 2ans en piste cette année. Au sujet de l’étalon de Ballylionch Stud – qui a sept gagnants à ce jour –, Ted Voute précise : « Nous en avons quatre à l’entraînement et nous avons de bonnes raisons de croire que son premier black type sera sous les couleurs du prince Faisal» Cette casaque a notamment été celle de Rafha (Prix de Diane, Gr1) et de son fils le top-étalon Invincible Spirit (Sprint Cup, Gr1).

Star Terms pense au Vermeille. Will Eadmides est le racing manager des propriétaires de Star Terms, récente lauréate du Prix de Thiberville (L). Il nous a dit : « Elle a couru une très belle course : il y a eu du rythme au début et c’était parfait, puis le leader a tout repris et James s’est retrouvé bloqué à la corde, comme pris au piège. À l’entrée de la ligne droite, je ne pensais pas qu’elle pourrait le faire et nous sommes battus de peu. Nous pourrions revenir en France pour le Prix Vermeille : c’est un Gr1 qui devrait avoir du rythme et elle a montré aimer ParisLonchamp en y décrochant sa victoire black type. »

Palomba desservie par le manque de rythme. Carlos Laffon-Parias, l’entraîneur de la troisième, Palomba, nous a dit : « Ce fut une course tactique, qui n’est pas allée vite. Ma pensionnaire a mis beaucoup de temps à démarrer et malgré le fait que la pouliche possède une bonne pointe de vitesse, les autres n’ont pas craqué. Si la course s’était prolongée, elle aurait sans doute pu espérer gagner, mais la ligne droite n’est pas assez longue pour refaire son retard après une course peu rythmée. Nous avions décidé de la faire monter comme ça et nous en sommes contents. Nous allons essayer de lui faire gagner sa Listed. »

Une formule qui fonctionne. Lors de l’édition 2018 de la breeze up Arqana, le catalogue comptait trois produits de Nathaniel (Galileo) et deux sont lauréats de Groupe ! Bertrand Le Métayer a déniché Channel (Nathaniel) pour 70.000 € et elle a gagné le Prix de Diane (Gr1). Pour 5.000 € de plus, Ted Voute a signé le bon pour Tamniah. La pouliche était présentée par l’écurie La Frênée dont elle est le premier gagnant de Groupe. Jennifer Pardanaud nous a confié : « Elle montrait déjà beaucoup de qualité lors de sa préparation, mais il fallait l’attendre. Cette breeze up 2018 restera marquante pour nous, car c’est aussi l’édition où nous avions vendu un produit de Frankel (Galileo) pour 770.000 €. » Au sujet de cet achat, Ted Voute précisait : « Elle n’était pas la plus rapide mais j’aimais le style de son breeze. Elle semblait vraiment avoir une bonne tête. »

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/Tamniah.pdf

La famille et le croisement de Red Rocks. Élevée par Mitaab Bin Abdullah au haras du Mezeray, Tamniah est le premier produit d’Ezdehar (Rock of Gibraltar), laquelle avait couru trois fois – et sans succès – en France, sous l’entraînement d’André Fabre. Elle s’est néanmoins classée proche deuxième d’Evaporation (Red Ransom), dix fois placée de Groupe par la suite, pour leurs premiers pas communs au mois de juin de leurs 2ans.

Son yearling par Wootton Bassett (Iffraaj) portera le lot 260 de la vente d’août où il sera présenté par le haras du Mézeray. Mitaab Bin Abdullah a placé Reet Petite (Kendargent) – la sœur de Tamniah – à l’entraînement chez Ludovic Gadbin.

La deuxième mère, Pharmacist (Machiavellian), a gagné les Rochestown Stakes (Listed, 1.200m, 2ans) à Leopardstown. Au haras, elle a donné quatre black types, dont Red Rocks (Galileo). Deuxième du Grand Prix de Paris et troisième du St Leger (Gr1), ce dernier a mieux réussi aux États-Unis où il a remporté la Breeders' Cup Turf et les Man O’War Stakes (Grs1). La troisième mère, Pharaoh’s Delight (Fairy King), a gagné les Phoenix Stakes (Gr1). Elle était aussi montée sur le podium des Moyglare Stud Stakes, du Prix de l’Abbaye de Longchamp, des Nunthorpe Stakes et de la Sprint Cup (Grs1).

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Nathaniel

Silver Hawk

Magnificient Style

Mia Karina

TAMNIAH (F3)

Danehill

Rock of Gibraltar

Offshore Boom

Ezdehar

Machiavellian

Pharmacist

Pharaoh's Delight

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’44’’74

1.000m à 600m : 27’’97

600m à 400m : 12’’33

400m à 200m : 10’’73

200m à l’arrivée : 11’’20

Temps total : 2’46’’94