PRIX NUREYEV (L) - Alwaab confirme les promesses du matin

Courses / 11.08.2019

PRIX NUREYEV (L) - Alwaab confirme les promesses du matin

PRIX NUREYEV (L)

Alwaab confirme les promesses du matin

Deuxième du Prix Pelléas (L), pour son premier essai sur 2.000m, Alwaad (Toronado) se présentait avec des références au départ de ce Prix Nureyev (L). Le représentant d’Al Shaqab Racing a montré, malgré son inexpérience, qu’il avait un bel avenir sur cette distance, en s’imposant à l’issue d’une jolie accélération. La course a été rythmée sous l’impulsion de Volskha (Le Havre), laquelle affrontait les mâles pour la première fois. Cette dernière a mené avec plusieurs longueurs d’avance sur le britannique, Star Safari (Sea the Stars), tandis que le futur vainqueur galopait en troisième position côté corde. Progressant à l’extérieur de l’animatrice dans la phase finale, Alwaab a pris facilement le meilleur dans une très belle action et a résisté à la bonne fin de course de Flambeur (Mizzen Mast) en dehors, le devançant d’une encolure. Volskha a conservé la troisième place une courte encolure plus loin, in extremis devant Goya Senora (Anodin) qui a fini fort. Quant au favori, Zarkallani (Invincible Spirit), il n’a jamais pu faire illusion et a terminé huitième et dernier, après avoir cherché à se dérober sur sa gauche en début de parcours.

Il est vert, mais il progresse. Auteur de débuts victorieux sur le mile de Chantilly, le 24 avril, Alwaab avait ensuite conclu quatrième du Prix des Vignes (Classe 1) avant de tenter sa chance sur 2.000m. Il suait beaucoup avant le départ, ce qui n’est pas vraiment bon signe, mais il a prouvé une fois en piste qu’il était capable de gérer la pression. Rupert Pritchard-Gordon, représentant d’Al Shaqab Racing, nous a expliqué : « Il a pas mal sué, car il est encore un peu immature dans sa tête, et il a besoin d’apprendre. Ce qui est important, c’est qu’il ne prend pas de course dure et qu’il récupère bien à chaque fois. Nous espérons qu’il va continuer à progresser. Cette victoire de Listed à Deauville est importante aussi pour son père, Toronado (High Chaparral). M. Fabre décidera de la suite du programme du poulain, c’est lui qui le voit tous les matins. Je pense qu’il est très bien sur 2.000m, mais c’est lui qui nous dira ce qu’il veut faire avec lui. En tout cas, nous ne sommes pas pressés et nous sommes prêts à laisser à Alwaad tout le temps qu’il faut. »

Un poulain estimé par son jockey depuis toujours. Vincent Cheminaud, jockey d’Alwaab, a quant à lui déclaré : « J’ai pris mon mal en patience. C’est un bon poulain, je l’ai toujours aimé. Le matin, il m’a toujours montré de bonnes choses qu’il n’arrivait pas forcément à reproduire l’après-midi. J’ai l’impression que ça va dans le bon sens et j’espère qu’il ne va pas me faire mentir. On a eu une super course, ça a été fluide et il n’a pas tiré. C’est vrai qu’il a bien accéléré. Par contre, une fois devant, il s’est bien repris et on sent qu’il y a un petit peu de marge. Il est très vert. Je pense qu’il a la capacité d’un cheval de Groupe. »

Flambeur est proche de sa Listed. Troisième du Prix Maurice Caillault (L) en début d’année, Flambeur prouve une nouvelle fois qu’il est dans sa catégorie. En neuf sorties, le poulain a toujours fait l’arrivée et il devrait voir sa régularité récompensée un jour ou l’autre. Son entraîneur, Carlos Laffon-Parias, nous a dit : « Il faisait partie des chevaux qui avaient une chance et il est deuxième. Il est polyvalent, va dans tous les terrains, et ne devrait pas tarder à gagner sa Listed. »

Volskha, de retour à un bon niveau. Gagnante du Prix du Haras des Granges – Prix Caravelle (L), en début d’année, Volskha avait ensuite pris la troisième place du Prix Cléopâtre (Gr3) avant de décevoir dans l’Arqana Prix Chloé (Gr3), ne pouvant faire mieux que sixième. Son entraîneur, Simone Brogi, nous a déclaré : « Elle court bien, signant une bonne valeur. Nous sommes satisfaits. Elle nous remontre son véritable niveau. Par la force des choses, elle s’est retrouvée devant, même si ce n’était pas notre objectif de courir dans cette position. À présent, nous allons lui chercher un Gr3 quelque part en Europe. »

La famille de Qemah. Alwaab a été élevé par le haras du Cadran, Enrico Ciampi, l’écurie la Boétie et Sas I.E.I. Présenté par le haras du Cadran, il avait été acheté 70.000 € par Al Shaqab Racing aux ventes de yearlings d’octobre Arqana. C’est un fils de l’étalon du haras de Bouquetot Toronado (High Chaparral), à qui il offre une troisième victoire black type après le succès de Taos dans le Derby du Midi (L) et celui de Stone Tornado dans le Prix La Sorellina (L).

Sa mère, Lady Gorgeous (Compton Place), a gagné au mois de juillet de ses 2ans et a conclu troisième des Surrey Stakes (L) à Epsom. Ses deux premiers produits vus en compétition n’ont pas gagné. Elle a une yearling par Lawman (Invincible Spirit).

Cayman Sunset (Night Shift), la deuxième mère, a enlevé les Dahlia Stakes (L) à Newmarket avant de finir troisième des Canadian Stakes (Gr2) à Woodbine. Elle a donné Kartica (Rainbow Quest), troisième du Prix Fille de l’Air (Gr3) et mère de Qemah (Coronation Stakes, Gr1, Prix Rothschild, Gr1, Duke of Cambridge Stakes, Gr2, Prix de la Grotte, Gr3).

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

High Chaparral

 

 

 

 

Kasora

 

Toronado

 

 

 

 

 

Grand Slam

 

 

Wana Doo

 

 

 

 

Wedding Gift

ALWAAB (M3)

 

 

 

 

 

 

Indian Ridge

 

 

Compton Place

 

 

 

 

Nosey

 

Lady Gorgeous

 

 

 

 

 

Night Shift

 

 

Cayman Sunset

 

 

 

 

Robinia

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’06’’40

1.000m à 600m : 26’’85

600m à 400m : 12’’11

400m à 200m : 11’’04

200m à l’arrivée : 11’’34

Temps total : 2’07’’72