Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX QUINCEY BARRIÈRE (GR3) - Inarrêtable Skalleti !

Courses / 25.08.2019

PRIX QUINCEY BARRIÈRE (GR3) - Inarrêtable Skalleti !

DEAUVILLE, DIMANCHE

Récent vainqueur du Prix Jacques de Brémond (L), Skalleti (Kendargent) était très attendu dans ce Prix Quincey Barrière (Gr3), pour sa première participation à un Groupe. Fort de sept succès en huit sorties avant ce dimanche, le hongre passait un test en ligne droite et affrontait une opposition tout autre que précédemment, mais il a balayé tous les doutes en s’imposant de toute une classe.

Pourtant desservi par le manque de rythme. Le déroulement de la course n’a pas été à l’avantage de l’allant Skalleti, les deux animateurs n’ayant pas imprimé un rythme élevé. Un peu contracté jusqu’à mi-parcours, le représentant de Jean-Claude Séroul a patienté dans un peloton emmené par Buthela (Acclamation) et Tornibush (Dream Ahead). Progressant en dehors à 400m du but, le futur lauréat a placé une belle accélération et a lutté pendant quelque temps avec Stunning Spirit (Invincible Spirit), avant de le dominer d’une longueur. Longtemps en dernière position, Lilly Kaféine (Myboycharlie) a suivi la progression des deux premiers en dehors et a bien terminé pour s’emparer de la troisième place deux longueurs plus loin, une courte encolure devant la rentrante Crown Walk (Dubawi). Favorite de l’épreuve suite à sa quatrième place dans le Prix Rothschild (Gr1), Joplin (Soldier Hollow) n’a jamais pu accélérer à l’issue d’un parcours en retrait et a terminé au dernier rang. La jument a été examinée par un vétérinaire, lequel a décelé une légère boiterie de l'antérieur droit.

Des débuts très tardifs. Skalleti a débuté sa carrière par un succès à Nîmes, au mois d’octobre de ses 3ans. Sa progression, en dix mois, est donc assez impressionnante. Jean-Claude Seroul, propriétaire de Skalleti, a déclaré : « Le cheval poursuit son impressionnante série de victoires. Je ne ressens pas vraiment une grande émotion car je sais qu’un jour, ça va s’arrêter ! Le jour où il a été battu, il avait de vraies excuses. Il a eu des petits problèmes de ferrure qui ont été longs à maîtriser, mais c’est peut-être cela qui lui a laissé le temps de se construire. Jusqu’à présent, il n’a jamais pris dur et devrait pouvoir continuer à bien performer encore un peu. » Skalleti a bouclé le parcours en 1’’35’70, soit le deuxième meilleur temps de cette dernière décennie après les 1’’35’50 de Fractional (Manduro), en 2012.

Un premier Groupe en France pour Jérôme Reynier. À 33ans, Jérôme Reynier remporte un premier Groupe français. Royal Julius (Royal Applause) avait offert au jeune entraîneur marseillais un premier succès de Groupe le 13 mai 2018, dans le Premio Presidente Della Reppublica - GBI Racing (Gr2), en Italie. Jérôme Reynier a aussi remporté l’Irish Thoroughbred Marketing Cup (Gr2 local) à Doha, le 22 février, grâce à Marianafoot (Footstepsinthesand). Actuellement 14e au classement des entraîneurs de plat, il a dix victoires black types à son actif. À la tête d’un effectif de 84 chevaux, Jérôme Reynier est l’un des deux seuls trentenaires présents dans le top 20 des entraîneurs, avec Andrea Marcialis. Au sujet de Skalleti, il nous a expliqué : « C’est un cheval qui s’adapte à tout et le tracé en ligne droite ne me faisait pas peur. Je redoutais davantage le manque de train, car il lui faut des courses rythmées. Malgré le temps final qui est bon, ils ne sont pas allés très vite en début de parcours et le cheval s’est un peu usé sur le mors. Avec plus de rythme, il aurait pu gagner plus facilement. Je craignais aussi le fait que la piste ait séché et le changement de jockey, étant donné que Maxime Guyon est actuellement mis à pied. Pierre-Charles Boudot a su le décaler de bonne heure et le laisser glisser. Cela fait plaisir de remporter un premier Groupe en France, d’autant que nous n’étions pas passés loin de la victoire au printemps dans le Prix Greffulhe (Gr2) avec Pappalino (Makfi), qui avait été battu d’une encolure. Le Qatar Prix Daniel Wildenstein (Gr2) est la suite logique. Il devrait y avoir des anglais au départ, et donc du train. » Skalleti n’a subi qu’un seul échec en neuf sorties : c’était dans le Grand Prix de la Riviera Côte d’Azur - Jacques Bouchara (L), où il avait conclu huitième. Jérôme Reynier nous a expliqué : « Le jour de sa défaite, il avait été percuté avant la course par un cheval en liberté qui s’était échappé. À partir de là, Skalleti s’était énervé, avait ensuite tout cassé dans sa stalle et perdu son influx. Maintenant, il a des bouchons dans les oreilles jusqu’au départ ; ainsi, il est dans sa bulle. Il est très près du sang. »

Stunning Spirit tombe (encore) sur un os. Lauréat du Prix du Ranelagh (L) en fin d’année, Stunning Spirit a décroché ce dimanche une cinquième place sur le podium d’un Groupe. C’est dire s’il aurait mérité de s’imposer ! Le représentant de George Strawbridge restait sur une deuxième place dans le Prix Défi du Galop - Étalon Recorder - Haras de Monfort & Préaux (L), sur l’hippodrome de Clairefontaine-Deauville. Freddy Head, entraîneur du cheval, nous a dit : « C'est très bien. Il répond toujours présent mais n'arrive pas à gagner sa course, il tombe toujours sur un os. Mais c'est un cheval avec un courage exemplaire, très régulier. Il est fantastique. Nous verrons pour la suite : il est taillé pour aller sur 1.400m à 1.600m, mais guère plus. Nous pourrions aller à l'étranger, nous verrons. »

Lilly Kaféine, la bonne acquisition. Achetée 35.005 € suite à sa deuxième place dans un réclamer, le 2 juillet, Lilly Kaféine avait récompensé la confiance de son nouvel entourage en s’imposant un mois plus tard dans un Quinté deauvillais. Ce dimanche, il s’agissait de sa première participation à un Groupe. Elle avait déjà montré des dispositions à bon niveau, se classant notamment deuxième du Prix Saônois et troisième du Prix Satamixa (Ls) à 4ans. Andreas Schutz, entraîneur de la jument, nous a confié : « Nous sommes très satisfaits du résultat. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé au départ, mais ce n'était pas le plan de partir avec du retard. Ronan Thomas a ensuite rétabli la situation et a monté comme prévu. La pouliche était en super forme et nous voulions une place au niveau Groupe avant son entrée au haras, à la fin de l'année. C'est donc une première étape validée. Nous allons essayer de gagner une Listed ou un Groupe plus accessible. Nous allons en parler avec son propriétaire. »

Pedigree weatherbys : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2019/Skalleti.pdf

Un croisement avec Kendargent qui marche du tonnerre. Élevé par Guy Pariente, Skalleti avait trouvé preneur sur le ring d’Arqana. Présenté par le haras de Colleville, il avait été vendu 85.000 € à Alain Decrion, lors de la vente de yearlings d’août 2016. C’est un fils de Kendargent (Kendor), étalon au haras de Colleville, et de Skallet (Muhaymin), gagnante pour ses débuts à Deauville en fin d’année de 2ans, avant de remporter le Prix Occitanie (L). Cette dernière a aussi conclu deuxième du Prix Fille de l’Air et troisième des Prix Pénélope et André Baboin (Grs3). Skalleti est le propre frère de Skalleto, vainqueur à deux reprises à La Teste à 3ans, dont le Prix Pierre Schocron (Classe 1) sur le mile et troisième du Prix du Ranelagh (L), et de Skazino, lauréat de quatre courses à 2ans et à 3ans dont le Prix Nostradamus (Classe 1) sur 2.100m, et quatrième du Prix Frédéric de Lagrange (L). Il a un autre propre frère qui est né cette année.

La deuxième mère, Siran (R B Chesne), a gagné 16 courses de 2ans à 8ans et a conclu deuxième du Vase d’Argent (L) et troisième du Grand Prix Gaston Defferre (L à l’époque). Outre Skallet, elle a donné Faylan (Indian Rocket), troisième du Critérium du Fonds Européen de l’Élevage et du Prix de Pontarmé (Ls). Siran est la sœur de Percent Premium (Johann Quatz), gagnant du Derby du Languedoc (L), mais aussi deuxième du Prix du Cher (L).

 

 

 

Kenmare

 

 

Kendor

 

 

 

 

Belle Mécène

 

Kendargent

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

Pax Bella

 

 

 

 

Palavera

SKALLETI (H4)

 

 

 

 

 

 

A P Indy

 

 

Muhaymin

 

 

 

 

Shadayid

 

Skallet

 

 

 

 

 

R B Chesne

 

 

Siran

 

 

 

 

Surubinha


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 37’’89

De 1.000m à 600m : 23’’19

De 600m à 400m : 11’’72

De 400m à 200m : 11’’23

De 200m à l’arrivée : 11’’69

Temps total : 1’35’’70