Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

SHADWELL PRIX DE LA NONETTE (GR2) - Terebellum, un éclair de classe

Courses / 17.08.2019

SHADWELL PRIX DE LA NONETTE (GR2) - Terebellum, un éclair de classe

SHADWELL PRIX DE LA NONETTE (GR2)

Terebellum, un éclair de classe

Brillante lauréate pour ses débuts à Goodwood, le 23 mai, Terebellum (Sea the Stars) avait ensuite pris la troisième place des Abingdon Stakes (L) à Newbury. Ce samedi, elle effectuait sa première sortie sur notre sol et a fait forte impression en s’imposant dans un excellent style devant des concurrentes confirmées, étant visiblement à son aise en terrain souple. Assez brillante durant le parcours, la pouliche de la princesse Haya de Jordanie a patienté en cinquième position au cœur d’un peloton emmené par Divine Image (Scat Daddy), avant de progresser en dehors à l’entrée de la dernière ligne droite. Prenant facilement le meilleur à 300m du but, Terebellum a placé une accélération remarquable, se mettant hors de portée de ses rivales en quelques foulées. Elle a laissé Mutamakina (Nathaniel) à une longueur trois quarts, tandis que Cartiem (Cape Cross) a complété le podium une demi-longueur plus loin. Lauréate de l’Arqana Prix Chloé (Gr3), Suphala (Frankel) a un peu déçu en ne pouvant faire mieux que quatrième devant Platane (Le Havre).

Direction le Prix de l’Opéra. Lorsqu’on y regarde de plus près, les lignes de Terebellum en Angleterre étaient assez bonnes. Lors de ses débuts, elle devançait Maamora (Dubawi), Promissory (Dubawi) et Chartered (Frankel), trois pouliches qui se sont imposées peu de temps après. Dans les Abingdon Stakes, où elle avait mené, elle avait été battue par Antonia de Vega (Lope de Vega), qui a remporté les Prestige Stakes (Gr3) à 2ans, et par Star Terms (Sea the Stars), gagnante depuis du Prix de Thiberville (L) et deuxième du Prix Minerve (Gr3). Son entraîneur, John Gosden, a dit : « Je ne suis pas surpris ; elle est très bonne. C’est une pouliche qui a été achetée il y a deux ans ici, à Arqana. Lorsqu’elle a gagné son maiden, Frankie Dettori ne tarissait pas d’éloges sur elle. Elle s’est ensuite embourbée dans le terrain lourd, mais vraiment lourd, à Newbury. C’est une pouliche de classe, que nous aimons beaucoup. Je n’ai pas pour habitude de courir dans un Gr2 après deux courses seulement : nous en pensons le plus grand bien. Elle a une magnifique accélération et nous lui avons laissé le temps de venir. Elle devrait aller sur le Prix de l’Opéra (Gr1). » Les couleurs de la princesse Haya de Jordanie n’avaient plus franchi le poteau en tête au niveau Groupe depuis le succès de Pomology (Arch) dans les Lancashire Oaks (Gr2), le 5 juillet 2014. Elle a pourtant eu de très bons chevaux par le passé à l’image de Debussy (Diesis), New Approach (Galileo), Raven’s Pass (Elusive Quality), Proclamation (King’s Best)...

Mutamakina justifie la confiance de son entourage. Carlos Laffon-Parias déléguait deux concurrentes dans l’épreuve, Mutamakina et Platane. La première citée a confirmé sa récente victoire dans le Prix Madame Jean Couturié (L) à Vichy, tandis que Platane a montré du mieux après ses deux contre-performances dans les Prix Saint-Alary et de Diane (Grs1). L’entraîneur cantilien nous a confié : « Mutamakina court très bien. Elle nous avait déjà montré un bon niveau à chacune de ses courses. L’autre jour, elle a gagné avec la manière à Vichy, même si ce n’était pas un bon lot. Aujourd’hui, j’étais très confiant. Nous irons peut-être sur le Prix Vermeille (Gr1) avec elle. Quant à Platane, les 2.000m sont peut-être le bout du monde pour elle et nous allons songer à la raccourcir. Elle court cependant pas mal, puisqu’elle finit juste devant Étoile. »

Cartiem se réhabilite, Étoile manquait d’une course. Jean-Claude Rouget présentait lui aussi deux pouliches dans ce Shadwell Prix de la Nonette. Gagnante du Prix Pénélope (Gr3), Cartiem n’avait pas confirmé ensuite ni dans le Prix de Diane (Gr1) ni dans le Prix de Psyché (Gr3). Ce samedi, elle s’est réhabilitée en prenant la troisième place à l’issue d’une belle fin de course tout en dehors, après avoir galopé à l’arrière-garde. Quant à Étoile, elle n’avait plus été revue depuis sa quatrième place dans le Prix de Diane et a trouvé le temps long pour finir. Jean-Claude Rouget nous a dit : « Cartiem manquait d’une course la dernière fois, et Étoile a manqué d’une course aujourd’hui. Donc si on veut faire un parallèle, Cartiem avait l’avantage d’avoir couru une fois depuis le Diane, contrairement à sa compagne d’entraînement. Dans le parcours, je me suis dit qu’Étoile allait gagner car elle a eu une bonne course. Mais à mi-ligne droite, il lui a manqué quelque chose. Cartiem a été enterrée par certains et elle montre qu’elle est de retour. Ces deux pouliches vont aller sur l’Opéra (Gr1), il n’y a pas beaucoup d’alternatives en France. »

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2019/Terebellum.pdf

Une famille avec de la vitesse. Élevée par Alan O’Flynn, Terebellum était présentée par Brendan Holland (Grove Stud) lors de la vente d’août 2017. Sur le ring d’Arqana, Godolphin l’a achetée pour 400.000 €. C’est une fille de Sea the Stars (Cape Cross) dont elle le 34e gagnant de Groupe. Sa mère, Marvada (Elusive City) a gagné cinq courses – de 1.400m à 1.600m –, dont les Brownstown Stakes (Gr3, 1.400m) en terrain lourd. La jument a donné un autre gagnant, Mount Wellington (Invincible Spirit) qui a gagné une course sur 1.200m. Theory of Law (Generous), la deuxième mère, est aussi celle de l’italienne Sound of Freedom (Duke of Marmalade), lauréate de cinq courses en Italie dont le Premio Lydia Tesio (Gr1) et le Premio Regina Elena (Gr3). La troisième mère a produit l’étalon – malheureusement subfertile – Chargé d’Affaires (Kendor), lauréat du Prix Morny (Gr1) – devant Xaar (Zafonic) – et de trois autres Groupes.

Green Desert

Cape Cross

Park Appeal

Sea the Stars

Miswaki

Urban Sea

Allegretta

TEREBELLUM (F3)

Elusive Quality

Elusive City

Star of Paris

Marvada

Generous

Theory of Law

Lettre de Cachet

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’08’’36

De 1.000m à 600m : 26’’64

De 600m à 400m : 12’’39

De 400m à 200m : 11’’31

De 200m à l’arrivée : 11’’82

Temps total : 2’10’’49