Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

SHADWELL PRIX DU CALVADOS (GR2) - Tropbeau, toujours plus haut

Courses / 17.08.2019

SHADWELL PRIX DU CALVADOS (GR2) - Tropbeau, toujours plus haut

SHADWELL PRIX DU CALVADOS (GR2)

Tropbeau, toujours plus haut

Après son facile succès dans le Prix Six Perfections Sky Sports Racing (Gr3), Tropbeau (Showcasing) était la logique favorite de ce Shadwell Prix du Calvados (Gr2), composé de quatre unités seulement suite au forfait de Boomer (Kingman). L’opposition n’avait rien d’extraordinaire, mais la représentante de Lady Bamford a encore gagné dans le style d’une très bonne pouliche et peut rêver d’un succès au plus haut niveau. S’élançant à l’intérieur de ses rivales, Tropbeau a galopé nez au vent au côté de la britannique Walk in Marrakesh (Siyouni). Prenant l’avantage à 400m du but, la future lauréate a changé de ligne et est repartie de plus belle côté tribunes, s’imposant de deux longueurs et demie devant Marieta (Siyouni). Cette dernière a bien fini à l’intérieur, après s’être montrée assez brillante dans le sillage de Walk in Marrakesh. La protégée de Mark Johnston a dû se contenter de la troisième place une longueur et quart plus loin, précédant d’une encolure Schwesterherz (Areion).

Un espoir pour les Guinées. Avec Tropbeau, Lady Bamford peut rêver… La propriétaire anglaise n’a plus remporté de Gr1 depuis le succès de Star of Seville (Duke of Marmalade) dans le Prix de Diane, en 2015. Avant cela, elle avait gagné les Irish Oaks et les Investec Oaks (Grs1) avec Sariska (Pivotal), en 2009. Hugo Lascelles, racing manager de Lady Bamford, a expliqué : « Tropbeau est vraiment dure et sera encore certainement supérieure en bon terrain. Elle vient d’enchaîner quatre courses très proches dans le temps, sans compter la préparation aux breeze up. Ce samedi, elle court très bien et son entraîneur est très satisfait. Le Prix Marcel Boussac (Gr1) est une possibilité, mais simplement une possibilité, compte tenu du fait qu’elle a déjà eu une saison chargée. André Fabre nous a dit que nous avions peut-être une pouliche pour les Guinées. »

De la vitesse, mais aussi un peu de tenue. Mickaël Barzalona, jockey de la gagnante, a déclaré : « Elle me laisse une bonne impression sur une piste qui ne l’avantage pas. Aujourd’hui, c’est sa classe qui a parlé car elle n’a pas eu un parcours des plus faciles. Elle finit dans une bonne action, en laissant l’impression de pouvoir aller sur plus long, mais elle me montre aussi de plus en plus de vitesse naturelle au fil de ses sorties. Son entourage décidera de la suite. »

Marieta ravit son entourage. Deuxième pour ses débuts sur les 1.100m de Maisons-Laffitte, Marieta avait ensuite ouvert son palmarès par huit longueurs sur l’hippodrome des bords de Seine, en bon terrain et sur 1.200m. Mauricio Delcher Sanchez, entraîneur de la pouliche, nous a dit : « Je suis très content du comportement et de la performance de Marieta. Elle est battue par meilleure. C’est la première fois qu’elle courait sur 1.400m. Elle est partie un peu allante et a trouvé le temps un peu long à la fin, mais elle a été capable de produire un bel effort et pourra mieux faire la distance à l’avenir. Elle a encore de la marge. Pour la suite, il faudra voir car aujourd’hui, elle a donné l’impression que les 1.600m du Marcel Boussac pourraient être un peu longs pour elle. »

Walk in Marrakesh desservie par le terrain ? Gagnante de ses trois dernières courses, Walk in Marrakesh se produisait pour la première fois ce samedi sur notre sol. Elle venait de remporter de bout en bout les British Stallion Studs EBF Star Stakes (L), à Sandown. Son mentor, Mark Johnston, nous a dit : « Je ne pense pas qu’elle ait trouvé le temps trop long pour finir. La dernière fois, après sa victoire à Sandown, Frankie Dettori nous avait dit que les 1.400m étaient peut-être sa distance maximale. C’est pour cela que nous sommes venus à Deauville, sur une piste plate. En regardant la course aujourd’hui, nous nous sommes dit que les 1.400m dans ce terrain étaient vraiment le bout du monde, mais William Buick nous a dit que, selon lui, la distance n’était pas un problème et que la pouliche pourrait même tenir le mile. Il pense cependant qu’elle a besoin d’un terrain rapide. Nous allons réfléchir sur quel type de distance nous allons la courir, même si nous allons certainement la laisser sur 1.400m dans l’immédiat. » Walk in Marraskesh est engagée dans les Shadwell Rockfel Stakes (Gr2) à Newmarket, le 27 septembre.

Un nouvel exemple de la réussite de Willie Browne. Élevée par Lord Margadale, Tropbeau est passée en vente à deux reprises. Achetée 60.000 Gns par Willie Browne aux ventes de yearlings Tattersalls, elle a ensuite été cédée 180.000 € à Charles Gordon-Watson lors de la breeze up Arqana. Le consigner irlandais, sous la bannière Mocklershill, avait déjà présenté de futurs chevaux de Groupe à cette vente, à l’image de My Catch (Camacho), vainqueur du Prix de Cabourg (Gr3), Rockemperor (Holy Roman Emperor), très bon troisième du Belmont Derby (Gr1), Epic Hero (Siyouni), deuxième du Prix de Fontainebleau (Gr3) ou encore King Ottokar (Motivator), troisième des Hampton Court Stakes (Gr3).

Une petite-fille de Frizzante. Tropbeau est une fille de Showcasing (Oasis Dream), étalon à Whitsbury Manor Stud, dont elle est le 19e gagnant de Groupe individuel. Sa production s’épanouit pleinement dans le programme français comme en témoignent les succès de Quiet Reflection (Prix Sigy, Gr3), Soldier’s Call (Prux d’Arenberg, Gr3), Devant (Prix Miesque, Gr3) ou encore Dice Roll (Prix Djebel, Gr3).

Tropbeau est le premier produit de Frangipanni (Dansili), gagnante à deux reprises à 3ans sur 1.200 et 1.400m en Angleterre. Frangipanni a un yearling par Iffraaj (Zafonic) ainsi qu’un foal par Postponed (Dubawi).

La deuxième mère, Frizzante (Efisio), a remporté la July Cup (Gr1) et les Victor Chandler Palace House Stakes (Gr3) et a conclu troisième des King’s Stand Stakes (Gr2, à l’époque). C’est une propre sœur de la double gagnante de Listed Firenze, laquelle a aussi pris la troisième place des Temple Stakes (Gr2) avant de donner Mazzini (Exceed and Excel), troisième du Nad Al Sheba Turf Sprint (Gr3). Frizzante est aussi la sœur de Zidane (Danzero), vainqueur des Abernant Stakes (L) et deuxième des Bengough Memorial Stakes (Gr3).

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/pedigreeTROPBEAU.pdf

Green Desert

Oasis Dream

Hope

Showcasing

Zafonic

Arabesque

Prophecy

TROPBEAU (F2)

Danehill

Dansili

Hasili

Frangipanni

Efisio

Frizzante

Juliet Bravo

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 25’’78

De 1.000m à 600m : 23’’10

De 600m à 400m : 11’’47

De 400m à 200m : 11’’52

De 200m à l’arrivée : 12’’26

Temps total : 1’24’’10