Tour des haras - Alban Chevalier du Fau : « Je présente la dernière génération de yearlings de la marquise »

Élevage / 07.08.2019

Tour des haras - Alban Chevalier du Fau : « Je présente la dernière génération de yearlings de la marquise »

THE CHANNEL CONSIGNMENT

49070 Saint-Lambert-la-Potherie

Alban Chevalier du Fau : « Je présente la dernière génération de yearlings de la marquise »

Comme chaque année, les journalistes de JDG visitent les haras qui présenteront des yearlings en août chez Arqana. L’occasion d’un questionnaire sur leurs lots 2019. Treizième épisode : Alban Chevalier du Fau de Channel Consignment.

Jour de Galop. - Comment jugez-vous votre lot pour ces ventes d’août ?

Alban Chevalier du Fau. - C’est surtout le marché qui va le juger ! En ce qui me concerne, je le trouve très bien et nous sommes fiers avec mon équipe des quatre chevaux que nous allons présenter. Ils sont tous nés et élevés à la maison. C’est toujours un événement de les mettre sur le marché et de voir comment les acheteurs vont les accueillir. Les quatre poulains sont issus de l’élevage de la marquise de Moratalla ; c’est donc la dernière génération de yearlings de cette propriétaire à laquelle je suis très attaché, et il y a un peu d’émotion…

Avez-vous un coup de cœur ?

J’aime particulièrement le lot 367, un mâle par Bated Breath (Dansili) et Wilside (Verglas). Sa mère a gagné le Prix Chloé (Gr3) et a donné un gagnant black type avec Sarigan (Teofilo), qui a remporté le Prix Thiberville (L). Nous avons toujours beaucoup aimé ce poulain depuis sa naissance et je suis content de voir que Bated Breath fait une très bonne année et qu’il devient de plus en plus populaire.

Comment jugez-vous l’état du marché des yearlings actuellement ?

C’est difficile à dire, car cela va être la première vente européenne, mais je pense qu’il va ressembler aux années précédentes. Le haut du panier est toujours une valeur sûre. L’état du marché est très sain et il est extrêmement international. Lorsqu’une force se réduit ou disparaît, il y en a toujours une autre qui prend le relais. La nature a horreur du vide, comme on dit ! Là est la différence avec le marché de l’obstacle ou celui des pur-sang arabes, lesquels dépendent d’une seule force. Cela me rend plutôt positif vis-à-vis du marché.

Quelles sont, pour vous, les particularités de la vente d’août ?

Pour moi, il y en a deux. La première, c’est qu’elle a lieu tôt dans l’année. La plupart des poulains n’ont pas encore 18 mois et il faut y amener des chevaux qui ont suffisamment de maturité pour se mettre en valeur de la bonne manière. La seconde réside dans l’atmosphère et le cadre exceptionnel que propose Arqana.

Comment décririez-vous le yearling idéal pour la partie sélectionnée ?

C’est le yearling qui se vend bien ! Afin d’arriver à ce résultat, il faut qu’il allie tous les critères : physique, locomotion, pedigree et maturité.

Quelle famille maternelle vous fait particulièrement rêver ?

J’adore les familles d’Urban Sea (Miswaki) et de Fall Aspen (Pretense). Les bonnes familles sont celles qui reviennent toujours. Urban Sea, c’est la classe à l’état pur ! Sa descendance regorge de champions. La jument était entraînée par Jean Lesbordes et j’ai toujours une pensée pour son fils, Clément, qui s’occupait d’elle et qui nous a quittés prématurément. Il ne doit pas en croire ses yeux de là-haut, de voir une telle réussite ! La famille de Trêve (Motivator) à travers Triptych (Riverman), qui était l’une de mes juments de cœur quand j’étais enfant, me fait également rêver.

Quel est le jeune étalon en qui vous croyez le plus ?

Il s’agit de Mehmas (Acclamation), à qui j’ai envoyé des juments. Je me souviens de lui quand il était passé aux breeze up de Newmarket, il m’avait tapé dans l’œil en le voyant se déplacer. Il a une merveilleuse locomotion et devrait donner de la vitesse à ses produits. Les premiers que j’ai vus sont athlétiques et possèdent les caractéristiques d’Acclamation (Royal Applause). Mehmas est issu du même croisement que Dark Angel (Acclamation) avec le remarquable Machiavellian (Mr Prospector) en père de mère. J’aime également Shalaa (Invincible Spirit), qui était impressionnant en course et qui est un très beau cheval. Il a tous les atouts pour devenir un étalon de premier plan. Je lui ai fait confiance et ce serait sympa pour la France qu’un autre bon étalon de chez nous puisse éclore !

Parmi les chevaux qui ont été préparés par vos soins, lequel vous a le plus marqué et pourquoi ?

Comme vous avez pu le remarquer, j’aime les chevaux qui bougent bien. L’année dernière, nous avons vendu 240.000 € une fille de Le Havre (Noverre) et de Vadariya (Sea the Stars). Elle m’a marqué, car elle n’avait pas fait deux pas en sortant du box qu’elle inspirait déjà beaucoup de classe. Elle avait un "swing" terrible ! Je pense que le premier coup d’œil est le bon. Que ce soit dans son champ, à l’état de foal ou en préparation pour les ventes, elle me donnait le sourire à chaque fois ! Elle est à l’entraînement chez Roger Varian et il en est très heureux. Cette année, je présente d’ailleurs sa sœur utérine par Siyouni (Pivotal).

Quel est votre secret pour gérer la pression à la veille de ce rendez-vous majeur ?

Comme je suis quelqu’un de généreux, je partage la pression ! Plus sérieusement, j’ai à la tête de mon équipe Pierre-Hugues Henry et Janine Gandy. Ils sont responsables du haras et des ventes et sont très impliqués. Cela me rassure beaucoup d’être certain que le travail est, grâce à leurs qualités et à leur savoir-faire, parfaitement fait. Je n’oublie pas mon épouse qui me soutient quotidiennement.

En cette année électorale, quelle est selon vous la mesure la plus urgente à prendre pour la bonne santé des courses françaises ?

Je pense qu’il faut concentrer nos efforts sur l’image des courses. Pour moi, il y a deux priorités : le jeu et le propriétariat. Ce sont nos deux moyens de financement, et les deux vont mal, notamment à cause d’un déficit en termes d’image. J’ai la chance de faire partie de Génération Galop, où nous sommes tous unis. Il faut faire preuve de cohésion et il me semble important que tout le monde y mette du sien, tout en voyant l’intérêt général.

LES YEARLINGS DE LA VENTE D’AOÛT

Lot Sexe Père Mère

90 M. Dark Angel Graciously

202 F. Siyouni Vadariya

LES YEARLINGS DE VENTE D’AOÛT V.2

Lot Sexe Père Mère

367 M. Bated Breath Wilside

468 F. Dawn Approach Natty