Trois questions à Éric Poli, créateur de la marque Champs de Courses

Courses / 28.08.2019

Trois questions à Éric Poli, créateur de la marque Champs de Courses

Homme de cheval accompli et polyvalent, Éric Poli a voulu créer une marque française dédiée au sport hippique : Champs de Courses. Et il nous a expliqué pourquoi.

Jour de Galop. – Comment est née Champs de Courses ?

Éric Poli. – En parcourant les hippodromes depuis 25 ans, et conscient du développement des produits de luxe, j’ai eu un déclic il y a deux ans : il n’existait aucune marque à laquelle les passionnés de courses, les entraîneurs, propriétaires, éleveurs, jockeys, cavaliers d’entraînement… pouvaient s’identifier. On connaît Lacoste pour le tennis, Nike pour le football… mais rien pour les courses hippiques si ce n'est Longines et le Qatar. C’est sans doute parce que j’ai fait une école de commerce que ce constat m’est venu. Ensuite, j’ai toujours eu un attrait pour le cuir, et plus jeune, je confectionnais même des bottes et des chaps pour financer mes études. J’ai donc décidé de créer la marque Champs de Courses, avec l’idée qu’elle pouvait devenir un vecteur de promotion des courses, par le biais de beaux objets, de produits de luxe.

Que proposez-vous ?

Notre gamme se compose d’articles de sellerie, comme des licols de présentation, des surfaix, des selles d’entraînement. Tout est 100 % français, aussi bien dans le choix des cuirs que dans la réalisation. Grâce à des contacts dans le monde du sport, j’ai aussi réalisé un couvre-rein dans un tissu innovant, le Windtex, souvent utilisé dans le monde du cyclisme. C’est une matière très résistante, qui garde le corps à température naturelle, qui est imperméable et ne vole pas au vent. Cela évite d’avoir à le remonter avant tout galop. Et j’ai pu le faire imprimer en coloris Newmarket, pour garder ce côté traditionnel auquel nous sommes tous très attachés. Je suis aussi en train de développer des brechees 100 % français. J’ai également voulu proposer des objets pour les personnes n’ayant pas la chance de monter à cheval, mais qui veulent montrer leur attachement à notre monde. Nous proposons une gamme de parapluies haut de gamme, de foulards en soie de haute qualité, des parfums… Tous ces articles sont dès à présent disponibles sur notre boutique internet, à l’adresse http://www.champsdecourses.eu. Je projette d’ouvrir une boutique physique dans la couronne parisienne, et de développer une gamme de mode féminine et masculine.

Quels ont été les éléments de votre parcours qui vont ont amené à fonder Champs de Courses ?

Je suis né sur un cheval ! Ma mère était monitrice, cavalière de concours complet. Nous étions dans les chevaux de sport, avant de bifurquer vers les courses quand elle a rencontré son compagnon, Sergio Raffaello, propriétaire éleveur du haras du Paon. Actuellement, nous élevons des anglo-arabes, des pur-sang arabes et des AQPS au haras de la Cère, près d’Aurillac. Je m’occupe moi-même du préentraînement de nos élèves, ce qui permet de tester en grandeur nature les produits que je développe !  Ce que j’aime avant tout, c’est entreprendre, et l'amour du travail bien fait et de haute qualité…