Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

VENTE D’AOÛT ARQANA

Institution / Ventes / 17.08.2019

VENTE D’AOÛT ARQANA

VENTE D’AOÛT ARQANA

Un départ volant

Dix yearlings de moins au catalogue de cette première soirée de la vente d’août Arqana, mais un chiffre d’affaires qui passe la barre des 14 millions d’euros, un médian qui s’envole à 230.000 € (en hausse de plus de 35 % par rapport au prix médian de la partie 1 de l’an passé)… C’est parti sur des bases élevées, très élevées !

Par le jeu du catalogue, la partie 1 de 2018 proposait un lot plus fort le dimanche soir, et il faudra donc aussi attendre dimanche soir pour tirer un bilan de cette partie sélectionnée. Quelques chiffres toutefois : huit lots ont été adjugés à 500.000 € ou plus. Ils étaient onze au total de la partie 1 l’an passé. Ces huit yearlings étaient présentés par sept vendeurs différents… et ils ont été achetés par huit acheteurs différents ! C’est un signe de la densité du marché deauvillais, où la demande internationale a trouvé son bonheur au sein d’une offre de plus en plus sélectionnée.

Le top price a été réalisé par le lot 23, un symbole à lui tout seul des efforts et des investissements des éleveurs français ces dernières années. C’est un fils de Galileo, et c’est aussi le premier produit de Steip Amach (Vocalised), une toute bonne jument de course passée sous bannière Étreham après un succès dans les Amethyst Stakes (Gr3), acquis sous les couleurs Bolger. Pour les couleurs du haras normand et l’entraînement de David Smaga, elle n’était pas passée loin de son Gr1 à Deauville, terminant troisième des Prix Rothschild et Jean Romanet en 2016. Le poulain, élevé et présenté par le haras d’Étreham, a été adjugé 800.000 € à Phoenix Thoroughbreds.

Le deuxième top, également par Galileo, est l’œuvre du haras de la Perelle et de la bonne Cladocera (Oasis Dream). Le poulain a été acheté pour 750.000 € par Godolphin.