John Gosden fait le papier de l’Arc

Courses / 16.09.2019

John Gosden fait le papier de l’Arc

Quelques minutes après la victoire de Sottsass dans le Qatar Prix Niel – dernier Arc Trial et tremplin européen en vue de l’Arc – et alors que le poulain rentrait tout juste aux écuries, nous sommes allés voir John Gosden pour "faire le papier" de l’Arc 2019… Et prendre les dernières nouvelles de sa championne Enable.

Par Anne-Louise Échevin

Enable entame sa montée en puissance

Les Arc Trials et les différents Grs1 à l’étranger n’y ont rien changé : Enable (Nathaniel) reste plus que jamais la favorite du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). La jument du prince Khalid Abdullah reste sur une désinvolte victoire dans les Darley Yorkshire Oaks (Gr1) et poursuit calmement, à Newmarket, sa préparation, suivant les courses de ses rivaux depuis son box.

L’avis de John Gosden : « Nous sommes très contents d’Enable. Elle a été ralentie après sa victoire dans les Yorkshire Oaks. Tout va bien, nous allons augmenter le travail dans les jours à venir. Enable est très intelligente et sait comment se passe l’entraînement. Frankie Dettori l’a galopée hier [lire samedi, ndlr] et nous allons pouvoir commencer la montée en puissance vers l’Arc. »

Un terrain comme dimanche ? Pas de souci

Dérèglement climatique oblige et alors que Paris, en ce dimanche 15 septembre, a enregistré son 27e jour de suite sans pluie, bien malin sera celui capable de prédire l’état du terrain le jour de l’Arc. Nous ne sommes pas plus à l’abri d’un soudain déluge que d’un long été indien…

John Gosden n’est pas trop inquiet : « Le terrain aujourd’hui [lire dimanche, ndlr] était parfait : en Angleterre, nous l’aurions décrit comme "good side of good to firm" (bon léger tirant vers le bon). C’était vraiment un excellent terrain et s’il venait à rester ainsi, ce ne serait pas un problème pour Enable. Évidemment, elle serait tout aussi heureuse s’il venait à pleuvoir. »

Une cote ridicule… La faute à Frankie !

Enable est proposée entre 8/11 et 4/5 dans l’Arc, alors qu’elle tente un triplé inédit dans l’histoire de la course. John Gosden avait dit, il y a quelques jours, qu’il s’agissait de cotes ridicules et il n’en démord pas. Mais c’est aussi la faute à Frankie, ce diable de jockey qui a fait trembler les bookmakers cette année, notamment à Royal Ascot…

John Gosden analyse : « Je trouve qu’Enable est proposée à une cote ridicule ! Mais elle ne reste que sur des victoires et elle est accompagnée de Frankie Dettori : les bookmakers se méfient de cet homme ! Ils font donc tout pour se couvrir mais les cotes sont ridicules : il y a de l’opposition. »

Impressionné par Sottsass, méfiance avec Waldgeist

Dimanche, alors que John Gosden discutait avec l’entourage de Star Catcher (Sea the Stars) après leur victoire dans le Qatar Prix Vermeille (Gr1), les poulains du Niel sont entrés dans le rond. L’entraîneur a alors demandé à ses interlocuteurs de se rapprocher des chevaux car il voulait voir Sottsass (Siyouni), futur gagnant en deux foulées de ce Niel, non sans avoir quelques sueurs (et suées).

John Gosden a commenté : « J’ai été très impressionné par Sottsass aujourd’hui. Je crois qu’il a vraiment fait quelque chose pour se sortir du piège dans lequel il était enfermé et gagner. Il a montré qu’il tient les 2.400m… et toute sa classe ! Waldgeist adore ce type de terrain. Je crois qu’il est le meilleur cheval d’âge face à Enable. Les enseignements de ce dimanche sont simples : le meilleur cheval d’âge français et le meilleur 3ans français ont brillamment gagné leur préparatoire. »

Plus Japan que Magical

Enable a battu les meilleurs chevaux d’âge évoluant en Europe : Magical (Galileo) l’a approchée mais pas devancée, Waldgeist a toujours été battu par la jument… L’inconnue, ce sont les 3ans et les mâles de 3ans plus précisément : Sottsass donc, mais aussi Japan (Galileo), tombeur de Crystal Ocean (Sea the Stars) dans les Juddmonte International Stakes (Gr1).

John Gosden a analysé : « Magical a très bien couru samedi dans les Irish Champion Stakes. C’est une excellente pouliche mais nous la connaissons bien. Il y a aussi Japan et je crois qu’il sera le choix de Ryan Moore. Il est le meilleur 3ans à l’entraînement en Irlande et mérite le respect. Je crois que nous allons avoir une course intéressante. Il y a peut-être une ou deux pouliches de 3ans qui pourraient venir mais, pour moi, les chevaux à suivre dans l’Arc sont Enable, Waldgeist, Sottsass et Japan. Je crois qu’ils sont au-dessus du reste pour le moment. Enable a battu Waldgeist et Magical… Le challenge devrait donc surtout venir des 3ans. Tous vont arriver sur l’Arc dans une condition parfaite. Et ce sera une très belle course. »