AUJOURD’HUI AUX COURSES - COMPIÈGNE

Courses / 11.09.2019

AUJOURD’HUI AUX COURSES - COMPIÈGNE

12 H 05 • COMPIÈGNE • PRIX NUAGE

Haies - 3ans - Poulains - 3.400m

Une nouvelle marche pour le frère de De Bon Cœur**

Le Prix Nuage s’annonce particulièrement intéressant avec la présence de trois poulains qui seront très durs à devancer. Dans l’ordre du programme, il s’agit de Wajdam (Saint des Saints), Gai Luron (Samum) et Romako (Saint des Saints). Wajdam a débuté victorieusement à Dax. Dans une épreuve décousue, il a longuement patienté parmi les derniers. Encore loin dans le tournant final, il est venu s’imposer avec beaucoup de marge sur le plat, son jockey lui donnant une simple claque pour qu’il vienne l’emporter. Bien né et doué, il sera un candidat à la victoire face à la ligne dieppoise. Gai Luron et Romako ont fini dans cet ordre dans le Prix Choute. Frère de la championne De Bon Cœur ** (Vision d'État), Gai Luron s’est montré vert, mais il a réussi à gagner nettement. Il a de la marge lui aussi, tout comme le poulain de Jean-Claude Rouget. Romako a mis du temps à trouver son action avant de terminer en trombe. C’était la note de la course. Il peut lui aussi viser la victoire.

12 H 35 • COMPIÈGNE • STEEPLE-CHASE DE DÉBUT

Steeple-chase - 3ans - 3.450m

Arbarok** et Pitlochry se retrouvent

Le Steeple-Chase de Début 2019 est très excitant, avec deux poulains prometteurs en lice : Arbarok ** (Masked Marvel), acheté pour moitié par Édouard de Rothschild, et Pitlochry (Saint des Saints). Ces deux poulains se connaissent bien car ils se sont affrontés durant l’été à Clairefontaine. Le 1er juillet, Arbarok a gagné plaisamment devant Pitlochry, quatrième et bon finisseur dans le Prix du Douet. Le 3 août, le pensionnaire d’Arnaud Chaillé-Chaillé a précédé celui de Guillaume Macaire dans le Prix de l’Orbiquet. Il en recevait un kilo et avait fini fort. Pitlochry a repris un peu de fraîcheur depuis, alors qu’Arbarok a gagné en roue libre, de bout en bout, le Prix de la Risle. Arbarok a un modèle de steeple-chaser, Pitlochry est, lui, capable de finir très vite. Le match sera très instructif. Garibal (Masked Marvel) n’a plus été revu depuis sa troisième place sur les haies de Bordeaux en mars. Malgré une faute sur l’avant-dernière haie, il s’était bien relancé. Il va arriver face à des poulains en forme, de qualité et endurcis, mais il faudra le suivre pour le futur. Haevens Story (Slickly) a prouvé son aptitude à Compiègne et lui aussi est capable de tranchantes fins de courses. Vu son cadre, il devrait aimer le steeple. Il peut se mêler à l’emballage final. Rikoboy (Enrique) a fait des choses prometteuses à Auteuil. Quant à Koskia Line (Martaline), elle doit encore progresser pour avoir le niveau de ses rivaux.

13 H 05 • COMPIÈGNE • PRIX ROMAN OAK

Haies - 3ans - Pouliches - 3.400m

Gardahia ** pour oublier sa mauvaise expérience d’Auteuil

Déclaré forfait très rapidement par le starter, dans le Prix Pelat (L), à Auteuil, Gardahia ** (Cokoriko) devait effectuer ses débuts sur la butte Mortemart et pour Sean Mulryan. Elle était favorite et son entourage n’avait pas hésité à l’envoyer sur une Listed d’emblée. Dans le Prix Roman Oak, si elle prend le départ, elle doit montrer de quoi elle est capable. Gomeraland (Lord du Sud) s’est frottée aux meilleures, concluant cinquième du Haras d’Étreham Prix d’Iéna (L). Elle rendra du poids à toutes ses rivales, mais elle a de l’avenir. François Nicolle présentera Polidayana Laujac (Poliglote), troisième à Clairefontaine, et surtout Gergovie Allen (Great Pretender), sœur de Concerto d’Allen (Coastal Path), lauréate du Prix Roger Saint (L). Hell Dream (Dream Well) a couru en progrès au printemps et il faudra la suivre pour d’autres engagements. Golden Béré (Hurricane Cat) vaut certainement mieux que sa dernière sortie au cours de laquelle elle a été arrêtée à Compiègne.

13 H 35 • COMPIÈGNE • PRIX JIM CROW

L - Steeple-chase - 5ans et plus - 3.800m

La "maison" Rouget attaque en force

Première étape vers le Grand Steeple-Chase de Compiègne (Gr2), le Prix Jim Crow, promu Listed cette année, a attiré les deux spécialistes des lieux, défendant les couleurs Rouget, The Stomp (Layman) et A Mi Manera (Great Pretender). The Stomp a gagné les Prix Romati (Gr3) 2017 et 2018. C’est un redoutable finisseur et pour ses derniers mois de compétition, il peut cartonner d’emblée. D’autant qu’il a couru le 2 juillet et n’est donc pas resté longtemps sans courir. A Mi Manera a, elle, couru durant l’été tout en se montrant décevante. Troisième du Jim Crow 2018, elle a ensuite remporté le Grand Steeple de Compiègne. À Compiègne, elle déçoit rarement et peut elle aussi viser la victoire. Équation ** (Network) a fait une rentrée correcte en plat, et au printemps, elle avait conclu deuxième du Prix Journaliste (Gr3). Elle a elle aussi les moyens de gagner cette Listed. Surtout si l’on considère qu’elle avait battu Carriacou (Califet) dans le Prix Tofano… Al Roc (Great Pretender) a fait ses preuves dans les gros handicaps et n’a plus trop le choix des engagements. Il s’est déjà imposé sur le parcours et peut accrocher une place. Via Dolorosa (Koning Shuffle) avait terminé deuxième du Romati 2018. Absent depuis plus d’un an, ce gagnant du Président 2017 a été déclaré non-partant dans le Prix de l’Orléanais. Il court bien frais et peut en profiter pour causer une petite surprise. Dauteuil Précieux (Balko) a terminé troisième du Prix du Cher (L). Il est capable de finir vite, mais semble plus percutant en haies.

14 H 05 • COMPIÈGNE • PRIX ASTON BLOUNT

Haies - 4ans - 3.600m

Une belle épreuve aux multiples inconnus

Le Prix Aston Blount ne s’annonce pas facile à décoder. Il y a plusieurs inconnus qui se posent. Rebellio ** (Cockney Rebel) et Beau Saônois (Saônois) sont deux bons éléments, mais ils n’ont pas couru depuis, respectivement, l’hiver et l’automne 2018. Duc de Meran (Nathaniel) est dans le même cas, n’ayant pas été revu depuis sa cinquième place dans le Prix Camille Duboscq (L) derrière Rebellio. Dès lors, trois chevaux semblent appeler à se mesurer pour la victoire : Fandango (Poliglote), Grisy Apple’s (Montmartre) et Bébé d’Or (Poliglote). Fandango a couru en steeple au printemps, mais il a déjà bien fait sur les haies, notamment à Compiègne. Grisy Apple’s appréciera le bon terrain et il aime la piste. Quant à Bébé d’Or, ses débuts parisiens, sur le steeple d’Auteuil, ont été probants. Si le terrain plus ferme ne le gêne pas, il peut rester invaincu en haies.

14 H 35 • COMPIÈGNE • PRIX SUMMIT

Steeple-chase - 4 et 5ans - 3.450m

Fogo de Chao et Pat du Pont découvrent le steeple

Après son succès dans le Prix Virelan et son échec relatif dans le Prix Alain du Breil (Gr1), Fogo de Chao (Agent Secret) a profité d’un bon break au pré. Il va effectuer sa rentrée dans le Prix Summit, et par la même occasion faire ses premiers pas sur les gros obstacles. S’il affiche d’emblée sa valeur, il ne sera pas loin du compte. Mais il devra compter avec un autre bon poulain, bien placé, Pat du Pont (Cokoriko). Cet imposant poulain est taillé pour le steeple. Troisième du Prix d’Indy (Gr3), il a démontré qu’il pouvait bien courir frais. Ce sera un logique favori. Peggy (Jukebox Jury) a couru durant l’été et se présentera en forme. Elle peut en profiter pour accrocher un bon résultat. Lolla Belle (Saint des Saints) s’est déjà imposée sur les gros obstacles de Compiègne, mais, même avec une bonne décharge, elle devra rendre du poids aux deux poulains de classe. Pessac (Elusive City) s’est placé de Groupe à Merano mais ça s’annonce plus dur jeudi. Echo d’Estruval et Emak d’Airy sont deux produits d’Anzillero qui peuvent progresser en vieillissant.

17 H 05 • PARISLONGCHAMP • PRIX DES TOURELLES-FONDS EUROPÉEN DE L’ÉLEVAGE-PARISBEACHCOMBER

L - 3ans - 2.400m

Golden Box cherche sa victoire black type

Quatrième du Prix Minerve (Gr3) en dernier lieu, Golden Box (Kitten’s Joy) a les moyens de signer un premier succès black type dans ce Prix des Tourelles-Fonds Européen de l’Élevage-Parisbeachcomber (L). Elle n’avait auparavant échoué que d’une tête dans le Prix Mélisande (L), face à sa compagne d’entraînement Edisa (Kitten’s Joy), laquelle vient de s’imposer dans les très bien dotés Jockey Club Oaks Invitational Stakes, à Belmont Park. Golden Box devra se méfier en priorité de la britannique Blue Gardenia (Mastercraftsman), qui reste sur une quatrième place (sur cinq) face aux mâles dans les March Stakes (Gr3), à Goodwood. Gagnante de Listed à 2ans sur le mile de Newmarket, elle avait été jugée digne de prendre part aux Oaks d’Epsom (Gr1), dont elle avait conclu neuvième. Confirmées au niveau des handicaps anglais, Sea of Faith (Sea the Stars), Manorah (The Factor) et Mannaal (Dubawi) seront également à surveiller de près. Muette (Deep Impact) vient d’ouvrir son palmarès dans un bon style sur les 2.900m de Clairefontaine-Deauville, pour sa deuxième sortie. Il s’agissait d’une rentrée pour la pouliche des frères Wertheimer, qui devrait progresser sur cette course. Quatrième du Prix Luth Enchantée (L), River on the Hills (Sinndar) peut prendre part une nouvelle fois à l’arrivée.

 

19 H 43 • PARISLONGCHAMP • PRIX SHANDRANI BEACHCOMBER RESORT & SPA (PRIX DES PAVILLONS DE BERCY)

Classe 1 - 4ans et + - 1.600m

Revoilà Graphite **

Absent depuis sa cinquième place dans le Prix du Muguet (Gr2), le double lauréat de Groupe Graphite ** (Shamardal) va effectuer sa rentrée dans ce Prix Shandrani Beachcomber Resort & Spa (Prix des Pavillons de Bercy) (Classe 1). Le représentant de Godolphin devra porter 60 kg, mais il peut renouer avec le succès sur sa classe. Kourkan (American Post) n’a plus été revu depuis sa victoire dans le Prix Tantième (L), au mois de novembre. Cet habitué de l’hippodrome de Saint-Cloud va découvrir le tracé de ParisLongchamp. Deuxième du Prix Luthier (L) en fin d’année, Indyco (Rio de la Plata) reste sur deux performances en demi-teinte et a besoin de rassurer. Récent vainqueur du Grand Handicap de Deauville (Classe 1), Infirmier (Distorted Humor) peut briguer une place sur le podium. Auteur de débuts victorieux à 2ans, sur le sable de Chantilly, Mount Pelion (Raven’s Pass) avait ensuite été revu l’année suivante dans le Prix de Suresnes (L), dont il avait conclu sixième. Il va effectuer sa réapparition ce jeudi après 17 mois d’absence, mais possède d’indéniables moyens et il faudra le suivre.