Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

COOLMORE "FASTNET ROCK" MATRON STAKES (Gr1) - Iridessa retrouve tout son éclat

International / 14.09.2019

COOLMORE "FASTNET ROCK" MATRON STAKES (Gr1) - Iridessa retrouve tout son éclat

LEOPARDSTOWN (IE), SAMEDI

Joseph O’Brien avait sûrement été déçu de la prestation de sa pensionnaire Iridessa (Ruler of the World) dans les Irish Oaks (Gr1), où la pouliche découvrait les 2.400m. Elle avait montré pour l’occasion ses limites en tenue. De retour sur le mile à l’occasion des Matron Stakes (Gr1), elle a affiché un tout autre visage. Comme on pouvait s’y attendre, la tenante du titre, Laurens (Siyouni), a montré le chemin, avec sa grande action. Hermosa (Galileo) lui a mis la pression tôt, et les deux juments de fer se sont rendu coup sur coup. À 200m du poteau, Iridessa, montée de façon moins offensive par Wayne Lordan, est arrivée comme une fusée à l’extérieur et a ajusté les deux combattantes. Laurens a marqué le pas pour finir et a dû concéder la troisième place à Just Wonderful (Galileo), qui a bien conclu. La famille O’Brien prend donc les trois premières places de ce Gr1… sponsorisé par Coolmore.

En remportant le Fillies’ Mile (Gr1) à 2ans, Iridessa s’annonçait comme une potentielle lauréate classique. Mais elle a été battue dans les Guinées anglaises et irlandaises, comme une pouliche qui demandait plus long… Joseph O’Brien a alors décidé de la rallonger sur 2.000m, dans les Pretty Polly Stakes (Gr1), qu’elle a remportés nettement devant Magic Wand (Galileo), qui n’est pas la première venue. Joseph O’Brien a expliqué : « Elle est issue d’un gagnant de Derby mais, physiquement, elle ressemble plus à un miler qu’à un élément avec beaucoup de tenue. Cela dit, je pense qu’elle est assez versatile : elle a bien gagné sur 2.000m. Je suis vraiment ravi pour son propriétaire, Mme Regalado-Gonzalez. »

La suite logique du programme voudrait que la pouliche dispute les Sun Chariot Stakes (Gr1).

O’Brien en mode éleveur. Iridessa est issue de l’élevage familial des O’Brien. La mère, Senta’s Dream (Danehill), élevée par Newsells Park Stud, n’a pas couru et, après des débuts assez moyens avec deux gagnants ordinaires, elle a été bradée 14.000 Gns pleine d’Equiano (Acclamation) à Tattersalls December Sale en 2013. Iridessa est son sixième produit, et le deuxième élevé par les O’Brien.

La deuxième mère, Starine (Mendocino), avait fait ses débuts à Pompadour et a quitté la France avec six victoires, dont celle dans le Prix Saraca (L), au mois d’avril de ses 4ans : direction la Californie. Elle a fait carrière sous la casaque et l’entraînement de Bobby Frankel en remportant son plus beau succès dans la Breeders’ Cup Filly & Mare Turf. Quelques semaines après cette victoire, elle avait été achetée pour un million de dollars par Newsells Park Stud. Starine est morte après avoir donné son deuxième produit.