John Hammond arrête d’entraîner à la fin de l’année

Courses / 24.09.2019

John Hammond arrête d’entraîner à la fin de l’année

Ce lundi, John Hammond a annoncé qu’il allait arrêter d’entraîner à la fin de l’année 2019. À l’âge de 59ans, une nouvelle carrière s’ouvre à lui. Il restera dans l’histoire comme l’un des rares à avoir remporté le Prix de l’Arc de Triomphe avec deux chevaux différents.

Par Adrien Cugnasse

John Hammond a travaillé pour l’agence de courtage de Susan Piggott, l’épouse du mythique jockey, et c’est par son intermédiaire qu’il est arrivé chez André Fabre. Après avoir été son assistant, il s’est finalement installé dans l’écurie qui jouxte la cour Godolphin (ex-cour Mathet) du maître cantilien, sur le chemin des Aigles à Chantilly. En 1999, John Hammond confiait d’ailleurs au Racing Post : « Il fut mon mentor et m’a aidé à mettre le pied à l’étrier. C’est un homme remarquablement intelligent. » C’est en 1987 que l’Anglais a sellé ses premiers partants et lorsque, quelques années plus tard, le Racing Post l’interrogeait au sujet du choix de la France pour faire carrière, il répondait avec une pointe d’humour typiquement britannique : « Je me suis installé ici… car j’étais là ! » Pourtant, sollicité pour entraîner à l’étranger, John Hammond est resté fidèle à Chantilly. Dès 1989, Passionaria (Beldale Flutter) lui offre une victoire de classe dans le Prix de Royallieu (Gr2). Elle était montée par Cash Asmussen. Le flamboyant Américain a formé avec l’Anglais tout en contrôle un duo explosif : ensemble, ils ont remporté près d’une cinquantaine de courses black types…

Des instants de grâce. Le parcours de cet homme de cheval reconnu est jalonné par quelques instants de grâce, signés par des sujets de premier plan. L’année 1991 occupe certainement une place à part dans sa mémoire. À l’âge de 31ans, grâce à Suave Dancer (Green Dancer), il remporte le Prix de l'Arc de Triomphe, le Prix Lupin, les Irish Champion Stakes et le Prix du Jockey Club (Grs1). Mais 1991, c’est aussi la saison d’un exploit méconnu en France, celui de Polar Falcon (Nureyev). En 2018, John Hammond nous avait d’ailleurs confié : « Sa victoire dans la Ladbrokes Sprint Cup (Gr1) à Haydock avait vraiment marqué les esprits. Il était encore dernier à 300m du poteau et avait gagné en étant presque arrêté, établissant au passage le nouveau record de la piste. » Polar Falcon, mort rapidement au haras, a néanmoins donné l’excellent Pivotal. Suave Dancer, disparu après cinq saisons de monte, a produit plusieurs lauréats de Gr1, dont deux en France, Volvoreta (Prix Vermeille) et Execute (Prix Ganay)… Un pensionnaire de John Hammond.

Montjeu, le crack. C’est avec Montjeu (Sadler’s Wells) que John Hammond a écrit l’une des belles histoires des courses. Aussi délicat que doué, ce dernier s’était promené en gagnant le Prix du Jockey Club (Gr1) de quatre longueurs, puis de cinq longueurs le Derby d’Irlande (Gr1). Toute l’attention des médias hippiques internationaux s’était alors tournée vers ce phénomène, qui a ensuite remporté un spectaculaire Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) où il était vendu fondre sur le champion japonais El Condor Pasa (Kingmambo). Mais les performances les plus spectaculaires de Montjeu sont peut-être ses victoires à 4ans dans la Tattersalls Gold Cup et les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Grs1). Dans ces deux courses, sous la selle de Mick Kinane, il avait littéralement humilié l’opposition, s’imposant dans un véritable canter. Deux décennies plus tard, le visionnage de ces deux courses sur Youtube reste toujours aussi saisissant. Devenu un grand étalon à Coolmore, Montjeu a transmis sa classe mais aussi son caractère lunaire. Et John Hammond a entraîné plusieurs de ses produits avec succès, à l’image de Sarah Lynx (Canadian International Stakes, Gr1) ou encore de Walk in the Park (deuxième du Derby, Gr1).

Hors des sentiers battus. John Hammond restera comme l’un des rares entraîneurs français à avoir remporté certains des plus grands sprints anglais, grâce à Polar Falcon bien sûr, mais aussi Nuclear Debate (Sprint Cup & Nunthorpe Stakes, Grs1) ou encore Cherokee Rose (Sprint Cup, Gr1). Avec un effectif moins important, ses dernières années d’exercice furent moins fructueuses, atteignant néanmoins la barre des 100 victoires de Quinté en 2018. Avec Haky (Muhtathir), un cheval qu’il a façonné depuis l’âge de ses 2ans, John Hammond est le seul entraîneur français présent sur la longue liste de la Melbourne Cup (Gr1) 2019. Ce cheval porte les couleurs d’Oti Racing, et son mentor expliquait lundi soir à la journaliste Emma Berry : « J’ai été gâté avec de bons propriétaires, du bon personnel, plusieurs grands chevaux et d’inoubliables souvenirs. Néanmoins, tout a une fin et je n’ai jamais eu l’intention d’entraîner indéfiniment. J’ai plusieurs projets, notamment celui d’être le représentant en Europe d’Oti Racing. » Sa très belle cour sera occupée par le jeune Japonais Hiroo Shimizu.

Retrouvez dans notre prochaine édition une interview de John Hammond.

LES VICTOIRES DE JOHN HAMMOND AU NIVEAU GR1

Année Course Gagnant  Propriétaire
2011 Pattison Canadian International  Sarah Lynx Robert Ehrnrooth
2004 Prix Vermeille Sweet Stream Team Valor
2004 Prix Ganay Execute Écuries Chalhoub
2001 Prix de l'Abbaye de Longchamp Imperial Beauty John Magnier & Michael Tabor
2001 Sprint Cup  Nuclear Debate J.R. Chester
2000 Nunthorpe Stakes Nuclear Debate  J.R. Chester
2000 King George VI and Queen Elizabeth Diamond Stakes  Montjeu Michael Tabor
2000 Grand Prix de Saint-Cloud  Montjeu  Michael Tabor
2000 Tattersalls Gold Cup  Montjeu  Michael Tabor
1999 E.P. Taylor Stakes  Insight Flaxman Holdings
1999 Prix de l'Arc de Triomphe Montjeu Michael Tabor
1999 Irish Derby Montjeu Michael Tabor
1999 Prix du Jockey Club  Montjeu Michael Tabor
1995 Sprint Cup Cherokee Rose Cheikh Mohammed Al Maktoum
1995 Prix Maurice de Gheest Cherokee Rose Cheikh Mohammed Al Maktoum
1993 Prix de la Forêt  Dolphin Street Succession. S. Niarchos
1992 Prix du Cadran  Sought Out Succession Lord Weinstock
1992 Arlington Million  Dear Doctor Henri Chalhoub
1991 Prix de l'Arc de Triomphe Suave Dancer  Henri Chalhoub
1991 Irish Champion Stakes  Suave Dancer  Henri Chalhoub
1991 Sprint Cup  Polar Falcon David Thompson
1991 Conqueror Mehmet II Trophy (Gr1 local) Audio Maktoum Al Maktoum
1991 Prix du Jockey Club Suave Dancer Henri Chalhoub
1991 Prix Lupin Suave Dancer Henri Chalhoub