Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

KEENELAND SEPTEMBER SALE - Le cheikh Mohammed Al Maktoum en quête d’étalons

International / 10.09.2019

KEENELAND SEPTEMBER SALE - Le cheikh Mohammed Al Maktoum en quête d’étalons

Le cheikh Mohammed Al Maktoum, entouré de son état-major, était bien présent ce lundi lors de la première session de la vente Keeneland de septembre. Il a acheté trois poulains, dont les deux plus chers, pour 5.250.000 $ (4,75 M€), alors que son frère, le cheikh Hamdan, en a acquis cinq pour 3.060.000 $ (2,77 M€). Les achats des deux frères représentent 17,9  % du chiffre d’affaires de cette session, qui a atteint 46,23 millions (41,87 M€). Le prix moyen s’est fixé à 432.065 $ (391.350 €) et le médian à 325.000 $ (294.500 €). Établir une comparaison avec 2018 est un peu risqué car l’offre était plus réduite, mais le prix moyen a enregistré une hausse de 22,6 % et le médian de 25 %. Les achats effectués par les Maktoum lors des cinq premières sessions de l’an passé, celles avec au moins un lot millionnaire, représentaient 11,8 % du chiffre d’affaires.

Le demi-frère de Nyquist à 2,5 millions. Si le cheikh Hamdan poursuit sa politique d’achat agressive, Godolphin s’est montré cette année plus sélectif. Un demi-frère par Tapit (Pulpit) de Nyquist (Uncle Mo), champion invaincu des 2ans et lauréat du Kentucky Derby (Gr1), présenté par Hinkle Farms, a réalisé le top price à 2,5 millions (2,26 M€). Nyquist, qui officie à 40.000 $ (36.000 €) chez Jonabell Farm, l’antenne américaine Darley, a ses premiers yearlings. Le cheikh Mohammed Al Maktoum avait déjà acheté sa demi-sœur de 2ans, Maria Rosa (War Front), pour 1,75 million de dollars (1,58 M€). Tom Hinkle ne peut vraiment pas regretter d’avoir acheté la poulinière Seeking Gabrielle (Forestry), laquelle lui avait coûté 100.000 $ (90.570 €) en 2013, à Keeneland, en novembre, quand Nyquist était foal. Ses quatre produits suivants ont été vendus pour 5,04 millions (4,56 M€) pour un investissement en saillies de 580.000 $.

Un Medaglia d’Oro à 2,15 millions. C’est pour 2,15 millions (1,94 M€) que Godolphin s’est fait adjuger un fils de Medaglia d’Oro (El Prado), premier produit de la gagnante de Gr1 Tara’s Tango (Unbridled’s Song). Le beau poulain a un pedigree d’étalon et il était présenté par Denali Stud pour Barbara Banke, son éleveur. Le troisième achat de Godolphin, pour 600.000 $ (543.000 €), est lui aussi un Medaglia d’Oro, qui officie chez Jonabell. En 2018, lors de cette vente, Godolphin avait acheté au total 23 lots, dont une large majorité de mâles (15) et dont sept d’entre eux s’étaient vendus à plus d’un million de dollars. Ce lundi, il n’a acquis aucune femelle.

Coolmore et ses associés américains. Lors de cette première session, sept sujets ont dépassé le million de dollars. Parmi eux ne figure pas le demi-frère, par Pioneerof the Nile (Empire Maker) du lauréat de la Triple crown, Justify (Scat Daddy), qui a été racheté 950.000 $ (860.000 €) par John et Tanya Gunther. En 2018, un autre demi-frère du champion, par Will Take Charge (Unbridled’s Song), s’était arrêté à 1,75 million (1,58 M €) et avait connu le même sort. Coolmore s’est associé à des partenaires différents sur deux millionnaires. C’est avec les Italo-Américains Mike Repole et Vinnie Viola que les Irlandais ont acheté pour 1,5 million (1,35 M€) un Medaglia d’Oro propre frère de la double lauréate de Gr1 New Money Honey, alors qu’avec Peter Brant et pour un million tout rond, ils ont acquis un Pioneerof the Nile demi-frère du prometteur 2ans Monarch of Egypt (American Pharoah).

Le frère d’Unique Bella au Japon. Parmi les acheteurs à avoir dépensé plus d’un million de dollars, on trouve le Japonais Yuji Hasegawa. C’est pour 1,5 million qu’il s’est offert un propre frère de la multiple lauréate de Gr1 Unique Bella (Tapit). Le rêve du propriétaire est de qualifier le poulain pour la Japanese Road to the Kentucky Derby et de se présenter à Churchill Downs le premier samedi de mai 2021. Une autre entité japonaise, North Hills Farm, de la famille Maeda, s’est assuré, pour 710.000 € (643.000 €), la seule Galileo (Sadler’s Wells) du catalogue, issue de Turbulent Descent (Congrats), quadruple gagnante de Gr1.