PREMIO ELENA E SERGIO CUMANI (GR3) - Stone Tornado et Style Presa reviennent dans leur jardin

International / 21.09.2019

PREMIO ELENA E SERGIO CUMANI (GR3) - Stone Tornado et Style Presa reviennent dans leur jardin

PREMIO ELENA E SERGIO CUMANI (GR3)

Stone Tornado et Style Presa reviennent dans leur jardin

Un Gr3, pour une femelle, vaut beaucoup plus que les presque 30.000 € offerts à la gagnante du Premio Elena e Sergio Cumani (Gr3). C’est pour cela que les françaises Stone Tornado (Toronado) et Style Presa (Style Vendôme) ont fait le déplacement. San Siro n’est pas une nouveauté pour elles. La pensionnaire de Christophe Ferland avait fait ses débuts gagnants à San Siro et elle est partie pour la France après avoir déçu dans le Premio Regina Elena (Gr3). Elle a décroché son black type dans le Prix La Sorellina Tattersalls (L) à La Teste et a des excuses dans l’Arqana Prix de Lieurey (Gr3). La 4ans Style Presa, quant à elle, a apprécié San Siro où elle a décroché son black type dans le Premio Royal Mares (L). Elle a tenté un Groupe à Deauville et a très bien couru dans le Prix Messidor (Gr3) et le Prix Quincey (Gr3), face aux mâles. C’est plus facile dans un lot de seules femelles et dans une course que son entraîneur, Rodolphe Collet, a déjà gagnée avec Nova Hawk (Hawk Wing).

Binti Al Nar après les États-Unis. L’allemande Binti Al Nar (Areion) connaît elle aussi San Siro, puisqu’elle a remporté cette course l’année dernière. Elle a pris ensuite le chemin des États-Unis où elle n’a pas vraiment brillé. Sa forme est difficile à juger. La meilleure des italiennes est la lauréate des Oaks d’Italia Lamaire (Casamento) qui fera sa rentrée. Le programme n’offrait pas à l’élève de la Razza Dormello Olgiata d’autre choix que de courir sur plus court et avec 2 kg de surcharge. Elle s’alignera au départ avec le regard vers le Premio Lydia Tesio (Gr2), mais son jockey Fabio Branca ne l’empêchera pas de gagner si la course se déroule bien. Intense Battle (Intense Focus), deuxième du Premio Regina Elena, peut progresser sur sa rentrée, mais les tifosi de San Siro supporteront la vieille dame Musa d’Oriente (Nayef), 8ans, 86 courses et 22 victoires, qui est encore fraîche comme une pouliche.