Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX AS D’ATOUT (INÉDITS) - Ketil, une première française pour Karakontie

Courses / 18.09.2019

PRIX AS D’ATOUT (INÉDITS) - Ketil, une première française pour Karakontie

SAINT-CLOUD, MERCREDI

Ketil (Karakontie) était le premier partant en France de son père, Karakontie (Bernstein), lequel a ses premiers 2ans en piste en 2019. Le représentant de la famille Niarchos est ainsi devenu le premier gagnant de l’étalon de Gainesway dans l’Hexagone. Jamais loin, il a placé une longue accélération pour s’imposer d’une longueur, n’étant pas vraiment inquiété par la bonne fin de course d’Océan Atlantique (American Pharoah). Les débuts de ce dernier étaient très attendus puisque le représentant de Coolmore avait été acheté 1.100.000 € à la breeze up Arqana. Physiquement, il sortait du lot mais il a fait quelques difficultés à entrer dans sa stalle et, dans la ligne droite, a mis un peu de temps à trouver son action avant de bien finir, échouant à une longueur de Ketil. Il y a eu ces deux poulains et les autres, Icatcher (Manduro) pointant à quatre longueurs et demie.

Un grand poulain. Assez grand poulain, Ketil devrait continuer à évoluer physiquement en prenant de la force. Le pensionnaire de Pascal Bary laisse entrevoir quelques moyens ce mercredi. L’entraîneur nous a dit : « Il a très bien accéléré et a été bien monté. Le poulain était à son travail et a eu un beau passage. » Alan Cooper, qui manage les intérêts de la famille Niarchos, a ajouté : « Il a bien repoussé l’attaque du deuxième. Pascal Bary avait demandé à Stéphane Pasquier de le monter pas trop loin de la tête. C’est un poulain que nous avions acheté yearling à Deauville. Et c’est un grand poulain : il n’a que 2ans et devrait encore prendre de la force. Si nous prenons notre temps avec lui, il devrait bien évoluer. »

La famille d’Invincible Spirit. La famille Niarchos a beaucoup soutenu Karakontie qui avait remporté le Breeders’ Cup Mile, le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère et la Poule d’Essai des Poulains (Grs1). Le jeune étalon, qui a officié à 10.000 $ (9.000 €) chez Gainesway, a une première génération de 88 juniors, dont sept ont gagné, et trois ont déjà décroché leur black type. Ketil est passé deux fois sur les rings : vendu 35.000 Gns (41.500 €) foal à la vente de décembre de Tattersalls, puis 50.000 € à la vente d’août Arqana, où il était présenté par le haras de Grandcamp. Son père a trois autres juniors à l’entraînement dans l’Hexagone.

La mère, l’inédite Matroshka (Red Ransom), a donné trois autres gagnants. Elle est issue de Wosaita (Generous) qui a très bien produit pour Bill Greedley en donnant, entre autres, la gagnante du Premio Sergio Cumani (Gr3) Whazzis (Desert Prince), et Whazzat (Daylami), qui a remporté les Chesham Stakes (L) avant de donner le très bon 2ans James Garfield (Exceed and Excel), qui a gagné les Mill Reef Stakes (Gr2) et officie chez Rathbarry Stud. Une autre fille de Wosaita, Unaided (Dansili), a donné la bonne Uni (More than Ready), qui a gagné le Prix Matchem (L) avant de de faire carrière aux États-Unis, où elle a remporté les Sands Point Stakes (Gr2) et s’est classée troisième dans les Belmont Oaks (Gr1). Wosaita est une demi-sœur de la gagnante du Prix de Diane et grande poulinière Rafha (Kris), qui a donné les étalons Invincible Spirit (Green Desert) et Kodiac (Danehill).

Matroshka a un yearling par Flintshire (Dansili), acheté 22.000 € par Equine Advisory Agency à la vente d’élevage.

 

 

 

Storm Cat

 

 

Bernstein

 

 

 

 

LA Affirmed

 

Karakontie

 

 

 

 

 

Sunday Silence

 

 

Sun Is Up

 

 

 

 

Moon Is Up

KETIL (M2)

 

 

 

 

 

 

Roberto

 

 

Red Ransom

 

 

 

 

Arabia

 

Matroshka

 

 

 

 

 

Generous

 

 

Wosaita

 

 

 

 

Eljazzi


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 38’’09

De 1.000m à 600m : 26’’55

De 600m à 400m : 12’’42

De 400m à 200m : 11’’78

De 200m à l’arrivée : 12’’14

Temps total : 1’40’’98