PRIX BERTRAND DE TARRAGON (GR3) - Silva n’attend personne

Courses / 21.09.2019

PRIX BERTRAND DE TARRAGON (GR3) - Silva n’attend personne

PRIX BERTRAND DE TARRAGON (GR3)

Silva n’attend personne

Gagnante des UAE 1.000 Guineas (L) à Meydan, en début d’année, Silva (Kodiac) avait été jugée digne de prendre part à The Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Inexistante ce jour-là, la représentante de Zalim Bifov avait ensuite été écartée de la compétition durant trois mois avant de se classer quatrième de l’Arqana Prix de Lieurey (Gr3). Ce samedi, elle s’est pleinement réconciliée avec l’hippodrome de ParisLongchamp en remportant de bout en bout ce Prix Bertrand de Tarragon (Gr3), succédant par la même occasion à My Sister Nat ** (Acclamation).

Devant, et qui m’aime me suive ! Partie en deuxième position, Silva a rapidement suppléé Mythic (Camelot) au commandement. Détendue, les oreilles bien pointées, elle a mené à sa guise en déployant de belles foulées. Repartant de plus belle à 400m du but, la future lauréate ne s’est jamais laissé approcher et a rallié le poteau avec deux longueurs d’avance sur la grande favorite, Duneflower (Dubawi), qui a eu un bon parcours dans le sillage de Mythic. La troisième place est revenue une courte encolure plus loin à Spirit of Nelson (Mount Nelson). Contrariée dans sa progression, Dariyza (Kitten’s Joy) a été obligée d’accélérer tout en dehors et a bien conclu à la quatrième place, privant Mythic d’un meilleur classement dans les dernières foulées.

Des vacances avant Dubaï. Pia Brandt, entraîneur de Silva, a expliqué : « Elle a gagné comme lors de sa victoire à Dubaï, en allant devant. Après ce succès, elle avait eu un petit souci, mais nous avons réglé ce problème et nous avons retrouvé notre pouliche. Je savais avant sa dernière performance à Deauville qu’elle n’était pas encore au top, et que je l’aurais à 100 % quelques semaines plus tard. C’est une toute petite pouliche, mais elle a un gros cœur. Nous allons la laisser tranquille jusqu’à la fin de l’année avant de retenter l’aventure à Dubaï. » Théo Bachelot, qui remplaçait Maxime Guyon sur la pouliche, a dit : « Elle s’est montrée très maniable, ce dont je m’étais déjà aperçu la dernière fois. Aujourd’hui, les 200m supplémentaires lui ont été vraiment bénéfiques. À l’entrée de la ligne droite, elle a sprinté et je savais que je n’allais probablement pas être rejoint. »

Duneflower sera mieux en terrain souple. Gagnante des Valiant Stakes (L) à Ascot, au mois de juin, Duneflower avait confirmé en se classant deuxième des Atalante Stakes (Gr3), à Sandown. Ce samedi, la pouliche de la princesse Haya de Jordanie a eu un parcours sur mesure, mais n’a jamais pu inquiéter Silva. Thady Gosden, fils et assistant de John Gosden, nous a dit : « Elle court bien, mais elle n’a pas eu l’accélération nécessaire pour aller chercher la gagnante. Je pense que nous allons lui trouver une course en Angleterre pour sa prochaine sortie. Avec l’automne, elle devrait trouver un terrain plus souple et je pense que ce sera mieux pour elle. Aujourd’hui, le terrain est bon léger. »

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2019/Silva.pdf

La sœur de Fas. Élevée par son propriétaire, Silva est une fille de Kodiac (Danehill), étalon à Tally-Ho Stud, et de la précoce Sotka (Dutch Art), gagnante à 2ans d’une course "F" sur les 1.000m de Maisons-Laffitte et deuxième du Prix des Rêves d’Or (L). Cette dernière a produit deux autres vainqueurs : Fas (Fastnet Rock), lauréat des Prix Sigy (Gr3) et Ronde de Nuit (L), et troisième des Minstrel Stakes (Gr2), et Vlatka (Dawn Approach), gagnante à 3ans d’un maiden mansonnien sur 1.400m. Sotka a une 2ans inédite nommée Zaur’s Heart (No Nay Never), qui est également à l’entraînement chez Pia Brandt, un yearling par Kingman (Invincible Spirit) et un foal par Lope de Vega (Shamardal). Elle a été saillie cette année par Frankel (Galileo).

La deuxième mère, Demerger (Distant View), n’a pas couru. Outre Sotka, elle a donné le champion sprinter Sole Power (Kyllachy), vainqueur à deux reprises des King’s Stand Stakes et des Nunthorpe Stakes, ainsi que de l’Al Quoz Sprint (Grs1). Ce dernier a également conclu deuxième du Hong Kong Sprint et de l’Al Quoz Sprint, mais aussi troisième des King’s Stand Stakes, des Nunthorpe Stakes et du Prix de l’Abbaye de Longchamp (Grs1). Demerger a aussi donné Cornus (Inchinor), gagnant à quinze reprises et deuxième des Cornwallis Stakes (Gr3).

Danzig

Danehill

Razyana

Kodiac

Kris

Rafha

Eljazzi

SILVA (F3)

Medicean

Dutch Art

Halland Park Lass

Sotka

Distant View

Demerger

Merida

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 55’00

De 1.000m à 600m : 25’’14

De 600m à 400m : 12’’46

De 400m à 200m : 10’’73

De 200m à l’arrivée : 11’’32

Temps total : 1’54’’65