PRIX DE LA COCHÈRE (L) - Madeleine Must impressionne dans un autre registre

Courses / 05.09.2019

PRIX DE LA COCHÈRE (L) - Madeleine Must impressionne dans un autre registre

PARISLONGCHAMP, JEUDI

On avait plutôt tendance à voir Madeleine Must (Motivator), pouliche brillante, en tête ou dans le sillage des premiers… Ce jeudi, nous avons vu la représentante de Guy Heald dans un autre registre : Stéphane Pasquier a pris tout son temps – de l’avant-course à l’après-course – avec cette demoiselle de caractère, qu’il découvrait. Il l’a laissée dormir à l’arrière-garde et lui a demandé son effort dans la ligne droite. La pouliche a très bien répondu et a montré une drôle d’accélération pour s’imposer d’une longueur un quart. Richmond Avenue (Invincible Spirit) a elle aussi bien fini, mais sans rien pouvoir faire contre la lauréate. Imperial Charm (Dubawi), vue en deuxième position dans le parcours), est troisième à une courte tête.

Une victoire black type en décontraction. Madeleine Must effectuait une petite rentrée ce jeudi, n’ayant pas couru depuis le mois de juillet et sa sixième place dans le Prix Amandine (L). Elle décroche sa première victoire black type et son propriétaire, Guy Heald, nous a dit : « Elle n’a pas couru depuis juillet mais elle n’est pas partie en vacances comme vous et moi ! Je ne sais pas sur quoi elle sera dirigée. Aujourd’hui, elle réalise une très jolie performance et il faut souligner le travail effectué par son jockey, qui l’a admirablement montée et l’a laissée se détendre. C’est une pouliche qui avait débuté dans le Prix des Marettes l’an dernier. Elle y avait été extrêmement malheureuse… Elle est donc estimée par Henri-Alex Pantall. Normalement, elle aime plutôt aller devant mais Stéphane Pasquier a été très doux avec elle et cela a payé. Tout s’est bien passé aujourd’hui… Et c’est une bonne pouliche ! » Madeleine Must a des moyens indéniables, il lui faut juste apprendre à se canaliser. Ce jeudi, elle décroche son black type en lettres majuscules, elle qui avait pris la deuxième place du Prix Volterra (L) : elle n’avait été battue que par la bonne Suphala (Frankel).

Le joli tour de Paquito. Stéphane Pasquier découvrait Madeleine Must ce jeudi et il a su tirer le meilleur de cette pouliche assez électrique. Il a commenté : « Est-ce qu’elle fait un drôle de truc ? Je ne crois pas… J'en suis sûr ! J'étais un peu loin dans le parcours, mais nous sommes allés sur un train assez régulier. Aujourd'hui, la piste est un peu à l'écart de la lice à zéro, du coup cela fait une ligne droite plus longue. Son entraîneur et son propriétaire m'ont dit que c'était une pouliche un peu électrique, c'est pour cette raison que j'ai mis à peu près 25 minutes pour aller jusqu'aux boîtes (rires). Une fois dedans, je l'ai un peu bloquée et éteinte en lui donnant beaucoup de rênes, elle s'est retrouvée un peu perdue. J'ai pris mon temps, il fallait être le dernier assaillant. C'est vrai qu'elle fait 200 derniers mètres assez impressionnants. C'est une belle victoire. Dans la fausse ligne droite, on a repris un petit peu. Elle s'est plutôt bien comportée. Sur ce qu'elle réalise aujourd’hui, elle peut remporter son Groupe, d'autant plus que l'on bat de bonnes pouliches. »

Rachetée 1.500 € à Deauville ! Élevée par son propriétaire, Guy Heald, Madeleine Must n’a pas trouvé preneur pour 1.500 € sur le ring d’Arqana, au mois de décembre de son année de naissance. Elle était présentée par La Motteraye Consignment, comme Pao Alto (Intello), lauréat de la deuxième épreuve de ce jeudi à ParisLongchamp.

Madeleine Must est une fille de l’étalon du haras du Quesnay Motivator (Montjeu), lequel compte 72 black types en plat dans sa production, sans oublier plusieurs chevaux de Groupe sur les obstacles.

Sa mère, Danny’s Choice (Compton Place), a gagné une course sur 1.000m à Nottingham, au mois de juillet de ses 2ans. Madeleine Must est son troisième gagnant, notamment après Iken Water (Kyllachy), gagnante de son maiden à Chantilly au mois de novembre de ses 3ans et lauréate d’un handicap sur 1.300m, à 4ans, alors qu’elle était en valeur 33.

Il faut remonter à la troisième mère, Humble Pie (Known Fact), troisième de Listed, pour retrouver du caractère gras. Humble Pie est notamment la mère de Leap for Joy (Sharpo), gagnante du Premio Omenoni (Gr3, 1.000m) à l’âge de 4ans. Cette dernière a elle-même donné Mood Indigo (Dance in the Dark), qui a gagné au niveau Gr3 au Japon, à l’âge de 4ans, sur 1.800m. Leap for Joy est l’aïeule de 15 black types, un peu partout à travers le monde.

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Montjeu

 

 

 

 

Floripedes

 

Motivator

 

 

 

 

 

Gone West

 

 

Out West

 

 

 

 

Chellingoua

MADELEINE MUST (F3)

 

 

 

 

 

 

Indian Ridge

 

 

Compton Place

 

 

 

 

Nosey

 

Danny’s Choice

 

 

 

 

 

Salse

 

 

Pie High

 

 

 

 

Humble Pie


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 56’’10

De 1.000m à 600m : 24’’58

De 600m à 400m : 12’’73

De 400m à 200m : 11’’32

De 200m à l’arrivée : 12’’09

Temps total : 1’39’’22