PRIX DE MAISONS-LAFFITTE (GR3)  Cavalier seul de L’Autonomie, une future grande

Courses / 28.09.2019

PRIX DE MAISONS-LAFFITTE (GR3) Cavalier seul de L’Autonomie, une future grande

PRIX DE MAISONS-LAFFITTE (GR3)

Cavalier seul de L’Autonomie, une future grande

« Elle me rappelle une jument noire que j’ai bien connue… » François Nicolle n’y va pas par quatre chemins en comparant sa protégée L’Autonomie (Blue Brésil), lauréate du Prix de Maisons-Laffitte (Gr3), à la reine De Bon Cœur (Vision d’État). Il est vrai qu’elle a fait encore quelque chose dans ce Gr3. Elle est apparue plus posée ce samedi, alors qu’elle faisait une rentrée. Et au rond de présentation, au regard de son magnifique état, on comprenait encore mieux pourquoi elle était proposée à 2,5/1. Comme à son habitude, la représentante de Catherine Coiffier a fait le spectacle aux avant-postes, menant à une allure régulière. Elle a très bien sauté tout au long du parcours, même si elle a penché sur sa droite à chaque saut. Entre les deux dernières haies, elle avait la course bien en main et sur le plat, L’Autonomie a réaccéléré pour l’emporter de cinq longueurs et demie et s’offrir un deuxième Groupe après le Prix Questarabad (Gr3). Elle a précédé son compagnon d’entraînement Polirico (Cokoriko), permettant à leur entraîneur François Nicolle de signer le jumelé. Longuement attentiste, Always Magic (Sunday Break) a tracé une belle ligne droite pour se classer troisième devant Doctor Squeeze (Doctor Dino) et Saint Sonnet (Saint des Saints) qui a plafonné à la fin.

Impressionnante ! Comment ne pas avoir les yeux de l’amour pour une pouliche comme L’Autonomie qui fait toutes ses courses, au plus haut niveau ? En l’absence de Feu Follet (Kapgarde) parti sur le steeple, il y avait une place à prendre au sommet de la hiérarchie des hurdlers de 4ans et L’Autonomie l’a prise. François Nicolle a déclaré : « C’est une très bonne jument, elle m’a impressionné. C’est une grande championne, une future grande. Elle a sauté sur sa droite, mais c’est peut-être parce qu’elle est restée en milieu de piste. Elle a beaucoup d’abattage et saute bien. Je ne pense pas que l’allongement de la distance la dérangera. Elle est calme. Pour le terrain, je ne sais pas si l’assouplissement sera contraignant. Elle va aller directement sur le Prix Renaud du Vivier (Gr1). Polirico a très bien couru, il avait travaillé avec L’Autonomie et avait fait à peu près le même boulot. C’est un très bon cheval, mais il est un ton en dessous de la jument. Polirico devrait aller sur la prochaine préparatoire. Il ne sera pas contrarié par le terrain plus souple. »

http ://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/LAUTONOMIE.pdf

Always Magic confirme au niveau supérieur. Always Magic avait déjà bien couru au printemps dans les Groupes. Cependant, après un logique succès dans un gros handicap, il a encore accusé des progrès pour se classer bon troisième. Son entraîneur Gabriel Leenders a déclaré : « Je suis ravi. Avant le coup, j’aurais signé pour être troisième. Aujourd’hui, il y avait un très bon lot, et je ne le voyais pas finir devant Saint Sonnet par exemple. Le cheval a mis son cœur sur la piste et Kilian l’a très bien monté. Je ne sais pas ce que je vais faire avec lui maintenant. À la base, je pensais prendre une cinquième ou sixième place et l’emmener ensuite en steeple à Fontainebleau. Mais comme il n’aime pas le terrain lourd, je ne sais pas s’il ira sur le Gr1 à Auteuil. Je vais en parler avec ses propriétaires» La bonne Listenmania ** (Martaline) est tombée à la haie du Pavillon, alors qu’elle était en position d’attente. Elle s’est relevée apparemment sans mal.

Une petite-fille de L’Authie. Élevée par son propriétaire, Catherine Coiffier, L’Autonomie est une fille de Blue Brésil (Smadoun), désormais étalon outre-Manche à Yorton Farm et de L’Automne (Kahyasi). Sur le site de France Galop, elle est le premier gagnant de sa mère. La deuxième mère est L’Authie (Linamix), troisième du Prix Renaud de Vivier (Gr1) et mère de La Canche (Le Havre), troisième du Prix de Bagatelle (L) cette année. La troisième mère, La Bucaille (Labus), a donné Clety (Sillery), gagnant du Prix Right Royal (L), deuxième du Prix Kergorlay (Gr2) et troisième du Royal-Oak (Gr1). Sous la quatrième mère, La Bate (Frontin), qui a pris des places en obstacle, on retrouve les noms de Tingry (Amen), gagnant de la Grande Course de Haies de Printemps (L, à l’époque), Anaking (Astarabad) lauréat de la Gran Corsa di Siepi di Milano (Gr1), ou encore de Saint Palois (Saint des Saints) gagnant du Jean Stern (Gr2) et deuxième du Prix La Haye Jousselin et du Prix Ferdinand Dufaure (Grs1).

Kaldoun

Smadoun

Mossma

Blue Brésil

Exit to Nowhere

Miss Récif

Miss Brésil

L’AUTONOMIE (F4)

Ile de Bourbon

Kahyasi

Kadissya

L’Automne

Linamix

L’Authie

La Bucaille