PRIX DES AIGLES (CLASSE 2) - Victor Ludorum et ce petit truc en plus

Courses / 14.09.2019

PRIX DES AIGLES (CLASSE 2) - Victor Ludorum et ce petit truc en plus

CHANTILLY, SAMEDI

Victor Ludorum (Shamardal) faisait une réapparition rapide en piste… Il y a moins de quinze jours, il débutait victorieusement dans le Prix de Fontenoy (Inédits), laissant ses adversaires sur place et faisant les bras à Mickaël Barzalona dans l’après-course, ne demandant qu’à galoper encore et encore. André Fabre a supplémenté le poulain de Godolphin dans le Prix des Aigles (Classe 2), ce samedi à Chantilly. Avec certainement une idée lui trottant dans la tête, une idée nommée Qatar Prix Jean-Luc Lagardère. Victor Ludorum a certainement gagné son ticket pour le Gr1, en s’imposant en trois foulées… tout en étant encore immature.

Encore immature, mais quel talent ! Comme à ParisLongchamp, Mickaël Barzalona a dû accompagner un peu Victor Ludorum aux bras à la sortie du tournant. Le poulain a ensuite pris le temps de s’équilibrer et a commencé à placer son accélération. Puis il a changé de jambes, a enclenché une nouvelle vitesse et ciao les amis. Victor Ludorum s’impose de trois longueurs et demie, tout en étant encore immature dans sa façon d’accélérer. Mais le talent compense le manque d’expérience. Dexter (Canford  Cliffs), seul inédit de la course, est deuxième, une encolure devant San Fabrizio (Siyouni), tous deux nettement détachés du quatrième, Glory Maker (The Wow Signal). Notons que, contrairement à ses débuts, où il avait été arrêté derrière le petit bois à ParisLongchamp, Mickaël Barzalona n’a pas fini sur le quai de la gare de Chantilly-Gouvieux, ayant réussi à arrêter Victor Ludorum sans trop de difficulté.

Représentante en France de Godolphin, Lisa-Jane Graffard a expliqué : « Je pense que c’est une course qui va lui faire du bien. M. Fabre pensait qu’il était bien de lui donner une deuxième course et de l’expérience avant d’aller sur des épreuves plus relevées. Aller d’une épreuve d’inédits à un Gr1, c’est difficile. Je suppose qu’il va courir le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) : cette course va lui donner de la maturité, aussi bien physiquement que mentalement. André Fabre avisera selon comment est le poulain et, si tout va bien, le Lagardère est possible. C’est un poulain très prometteur. »

Shamardal sur la famille de Shamardal. Victor Ludorum est un fils de Shamardal et il est aussi inbred en 3x3 sur Helen Street, la deuxième mère de Shamardal. La mère, Antiquities ** (Kaldounévées), était également sous la responsabilité d’André Fabre pour Godolphin. Impressionnante dans le Prix de Chaillot (F, à l’époque) pour ses débuts, elle a ensuite pris la deuxième place du Prix Cléopâtre (Gr3). Au haras, elle a donné Mary Tudor (Dawn Approach), laquelle est gagnante de Listed et avait pris la troisième place des Yorkshire Oaks (Gr1) de Sea of Class (Sea the Stars). Mary Tudor a croisé une autre pouliche de classe durant sa carrière : elle avait échoué à une tête de Magical (Galileo) lors de leurs débuts. Les deux pouliches avaient ensuite couru directement les Debutante Stakes (Gr2), où Magical avait gagné. Happily (Galileo) était deuxième et Mary Tudor troisième. Antiquities a aussi donné Ancient History (Shamardal), qui avait montré des moyens dans les courses à conditions, sans réussir à accrocher son black type. Il a été exporté en Australie à la fin de son année de 3ans.

La deuxième mère, Historian (Pennekamp), a remporté le Prix Rose de Mai (L). La troisième mère est donc Helen Street, gagnante des Oaks d’Irlande (Gr1) et génitrice du champion et top-étalon Street Cry. Helen Street est aussi la mère d’Helsinki, qui a produit Shamardal. 

 

 

 

Storm Cat

 

 

Giant’s Causeway

 

 

 

 

Mariah’s Storm

 

Shamardal

 

 

 

 

 

Machiavellian

 

 

Helsinki

 

 

 

 

Helen Street

VICTOR LUDORUM (M2)

 

 

 

 

 

 

Kaldoun

 

 

Kaldounévées

 

 

 

 

Safaroa

 

Antiquities

 

 

 

 

 

Pennekamp

 

 

Historian

 

 

 

 

Helen Street

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 39”04

De 1.000m à 600m : 25”45

De 600m à 400m : 11”77

De 400m à 200m : 11”26

De 200m à l’arrivée : 11”37

Temps total : 1’38”89