PRIX DES PLATANES (L) - Galleo Conti fait (encore) forte impression

Courses / 06.09.2019

PRIX DES PLATANES (L) - Galleo Conti fait (encore) forte impression

AUTEUIL, VENDREDI

Vainqueur du Prix Aguado (Gr3) et leader provisoire des hurdlers de 3ans, Nirvana du Berlais (Martaline) est prévenu ! Galleo Conti (Poliglote) pourrait être une sérieuse menace pour lui en vue du Prix Cambacérès (Gr1). C’est ce que l’on peut retenir de la brillante victoire du poulain de Pierre Pilarski et de Palmyr Racing dans le Prix des Platanes, la première préparatoire à la Grande Course de Haies des 3ans. Parti en dernière position, il a bien sauté tout au long du parcours avant de faire mouvement dans le tournant final, suivant Kool Has (Martaline) dans son effort. À l’entrée de la ligne droite, Galleo Conti s’est annoncé en pleine piste. Déployant une superbe action, il est arrivé sur la ligne de tête entre les deux dernières haies. Sur le plat, le pensionnaire de Guillaume Macaire a placé une belle accélération pour se défaire aisément de ses rivaux. Galleo Conti est ainsi resté invaincu en trois sorties alors qu’il découvrait Auteuil. Encore bébé, il a une bonne marge de progression. Une chose est sûre, il a l’étoffe d’un leader de sa génération.

Encore tendre, mais… Galleo Conti a un physique solide, mais il demande encore à évoluer sur ce point. Il se pose dorénavant à son entourage le problème suivant : aller sur le Cambacérès bien qu’il n’ait pas couru durant le printemps, ce qui n’est pas aisé, ou prendre la voie bis qui se conclut par le Prix Général de Saint-Didier (Gr3) à Compiègne. Dans l’immédiat, Pierre Pilarski a savouré la victoire de Galleo Conti. Il attendait une confirmation et il l’a eue ! Il nous a déclaré : « Le poulain est resté derrière, il donnait l’impression de vouloir avoir ses aises. Même s’il n’y a pas eu de course à la fin, dans mon petit cœur, il y avait une course. Nous avions des raisons d’espérer notamment parce que nous avions battu Fastorslow à Clairefontaine et que ce dernier avait gagné le Prix Weather Permitting. Il est encore très vert et je ne sais pas ce que Guillaume [Macaire, ndlr] décidera pour la suite. Il est peut-être encore un peu tendre pour aller face aux meilleurs. » Fidèle jockey de Galleo Conti depuis ses débuts, Bertrand Lestrade a déclaré : « Il était pas mal en dedans de lui et c’est ce qui fait sa force. Il a fait la course qu’il voulait, le petit parcours et, dans le tournant, j’ai vu que Kool Has se rapprochait. J’ai alors décidé de prendre sa roue. Il a fait la différence à la fin car il est meilleur. Au vu de sa famille et de ses trois victoires, nous avons le droit de rêver. D’autant que ce qu’il a fait aujourd’hui est enthousiasmant. »

Kool Has et Le Lude confirment. Après son succès le 2 juillet à Auteuil, Kool Has tentait de passer un cap et il l’a franchi. Après avoir patienté dans la seconde moitié du petit peloton, le représentant de Jean-Claude Rouget et Olivier Carli a entamé son effort dans le tournant final et l’a bien prolongé pour se classer deuxième devant l’imposant Le Lude (Turgeon), qui a couru en progrès, et Resplendor (Orpen), lequel a tracé une prometteuse fin de course en pleine piste. Rapidement bien placé, King Edward (Martaline) n’a fait que reculer en face. Il a tenté de revenir mais a dû se contenter de la cinquième place. Al Cuarto (Nicaron) s’est montré fautif sur la dernière haie, mais le terrain n’était pas pour lui. Il faudra le revoir en steeple et sur une piste plus souple. Quant à Godewaersvelde (Rail Link), il a été très brillant pendant la course et l’a payé à la fin.

Le frère de Silviniaco Conti. Élevé par Patrick Joubert, Galleo Conti est un AQPS qui a été vendu 180.000 € (un record !) à la vente d’été Arqana par Jean-Marie Callier à Guillaume Macaire. Il a un pedigree de rêve puisque c’est un fils de Poliglote et de Gazelle Lulu (Altayan), qui n’a couru qu’en plat, gagnant cinq courses. Neuf des onze produits de Gazelle Lulu vus en piste se sont imposés, parmi lesquels le champion Silviniaco Conti, double vainqueur des King George VI Chase (Gr1) et lauréat de six Gr1 au total, Ucello Conti (Martaline), deuxième des Prix Duc d’Anjou, Fleuret et Edmond Barrachin (Grs3), Class Conti (Poliglote), lauréat sur les haies d’Auteuil, et Toscana Conti (Dom Alco), gagnante du Prix Triquerville (L). Après Galleo Conti, Gazelle Lulu a donné Idyle Conti (Free Port Lux), une yearling. Tatiana Lulu (Quart de Vin), la deuxième mère de Galleo Conti, a pris trois places en vingt sorties. Il s’agit de la famille de Kasper Lulu, lauréat du Prix Rohan (L).

 

 

 

 

Northern Dancer

 

 

Sadler’s Wells

 

 

 

 

Fairy Bridge

 

Poliglote

 

 

 

 

 

Val de l’Orne

 

 

Alexandrie

 

 

 

 

Apachee

GALLEO CONTI (H3)

 

 

 

 

 

 

Posse

 

 

Altayan

 

 

 

 

Aleema

 

Gazelle Lulu

 

 

 

 

 

Quart de Vin

 

 

Tatiana Lulu

 

 

 

 

Kaline Lulu