PRIX GLADIATEUR (GR3) - Called to the Bar conserve sa couronne

Courses / 08.09.2019

PRIX GLADIATEUR (GR3) - Called to the Bar conserve sa couronne

PARISLONGCHAMP, DIMANCHE

Absent depuis sa tentative dans la Gold Cup (Gr1), au mois de juin, Called to the Bar (Henrythenavigator) était de loin le meilleur cheval au départ de ce Prix Gladiateur (Gr3). Tout semblait indiquer qu’il pouvait garder son titre à ParisLongchamp, mais encore fallait-il que le représentant de Fair Salinia et de Pia Brandt n’ait pas été trop éprouvé par le voyage à Ascot. Ce dimanche, il a balayé les doutes en réalisant une véritable démonstration, prouvant qu’il faisait toujours partie des meilleurs stayers français.

Une course animée bon train. L’épreuve a été rythmée sous l’impulsion d’Haky (Muhtathir), lequel s’est rapidement porté au commandement après s’être élancé à l’extérieur. Le futur lauréat, quant à lui, a été placé en avant-dernière position par son jockey, Maxime Guyon. Au début de la ligne opposée, Haky a accéléré la cadence, menant avec plusieurs longueurs d’avance sur le peloton. Dans la descente, Called to the Bar s’est vivement rapproché et a quitté l’arrière-garde pour se porter en deuxième position. Rattrapant le fuyard à l’entrée de la ligne droite, il a pris facilement l’avantage et a filé vers un net succès, sans avoir reçu le moindre coup de cravache. Haky a conservé la deuxième place à deux longueurs du vainqueur, précédant Boulevard (Galileo) de deux longueurs. Pour son premier essai sur une longue distance, le rentrant Petit Fils (Makfi) s’est bien comporté en s’emparant de la quatrième place en dehors, à l’issue d’un parcours au dernier rang.

Prochain objectif, le Prix Royal-Oak. Called to the Bar remporte donc un quatrième Groupe suite à ses succès dans les Prix du Lys, Gladiateur (Grs3) et Vicomtesse Vigier (Gr2). Il est aussi devenu le 13e cheval à remporter le Prix Gladiateur à deux reprises, le dernier en date à l’avoir fait étant le champion Vazirabad (Manduro), en 2016 et en 2017. Souvent confronté à l’excellent Holdthasigreen (Hold that Tiger), Called to the Bar n’avait aucun rival à sa hauteur ce dimanche. Son entraîneur, Pia Brandt, a déclaré : « Le peloton n’avançait pas et personne ne se rapprochait du leader. Maxime Guyon a donc pris la bonne décision en laissant glisser Called to the Bar de bonne heure. Il savait que le cheval pourrait faire les derniers 1.600m sans problème. À Ascot, la distance n’a pas été un problème, mais le terrain s’est avéré trop souple pour ses aptitudes. Cependant, il n’ira pas sur le Prix du Cadran (Gr1) mais plutôt vers le Prix Royal-Oak (Gr1). » L’an dernier, Called to the Bar avait conclu deuxième du Royal-Oak, à trois quarts de longueur d'Holdthasigreen (Muhtathir). Son jockey, Maxime Guyon, a expliqué : « Le cheval de tête est un cheval qui a beaucoup de rythme, qui est très dur et ne craque jamais. C’est pour ça que lorsque j’ai vu que le peloton était assez loin et ne suivait pas, j’ai pris une décision, d’autant que j’avais le meilleur cheval du lot. C’est vraiment un chic cheval. »

Direction l’Australie pour Haky. Récent troisième du Darley Prix Kergorlay (Gr2), pour son premier essai au niveau Groupe, Haky a confirmé ce dimanche qu’il avait tout d’un stayer d’avenir. John Hammond, son entraîneur, nous a dit : « Il court bien et le gagnant est un bon cheval. Haky va désormais prendre la direction de l'Australie. Je ne sais pas encore ce qu'il va y courir : il pourrait aller vers la Caulfield Cup (Gr1), à condition de pouvoir rentrer dans la course. Sinon, il y a d'autres options, comme la Geelong Cup (Gr3), avant la Melbourne Cup (Gr1). »

Pedigree Weatherbys http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2019/Called-to-the-Bar.pdf

Un fils de Perfect Hedge. Élevé par Fair Salinia, Called to the Bar est un fils d’Henrythenavigator (Kingmambo) et de Perfect Hedge (Unfuwain), gagnante du Prix Pénélope (Gr3) et des Salsabil Stakes (L), troisième du Prix Saint-Alary (Gr1) et du Prix Niel (Gr2). Elle a donné quatre autres vainqueurs, parmi lesquels Stand my Ground (Cape Cross), deuxième des Prix Tantième et Altipan, troisième du Doncaster Mile (Ls), et quatrième du Prix Messidor (Gr3), et Defrost my Heart (Fastnet Rock), qui compte une deuxième place dans le Prix Madame Jean Couturié (L).

La deuxième mère, Via Saleria (Arazi), a gagné à 4ans sur les 1.800m de Cork. Outre Perfect Hedge, elle a produit I’m your Man (Cape Cross), gagnant du Star Epsom Handicap (Gr1) en Australie, et les placés de Listed Sacrifice my Soul (Nayef) et Ragazza Mio (Generous). La troisième mère n’est autre qu’Alexandrie (Val de l’Orne), lauréate du Prix Cléopâtre (Gr3) et mère de du regretté Poliglote (Sadler’s Wells) et de la placée des Oaks d’Epsom (Gr1) Animatrice (Alleged). Il s’agit d’une grande famille Wertheimer, celle d’Américaine (Cambremont).

 

 

 

Mr Prospector

 

 

Kingmambo

 

 

 

 

Miesque

 

Henrythenavigator

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Sequoyah

 

 

 

 

Brigid

CALLED TO THE BAR (H5)

 

 

 

 

 

 

Northern Dancer

 

 

Unfuwain

 

 

 

 

Height of Fashion

 

Perfect Edge

 

 

 

 

 

Arazi

 

 

Via Saleria

 

 

 

 

Alexandrie


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 2’23’’08

1.000m à 600m : 23’’94

600m à 400m : 12’’73

400m à 200m : 11’’45

200m à l’arrivée : 12’’22

Temps total : 3’23’’42