PRIX JIM CROW (STEEPLE-CHASE) (L) - The Stomp s’offre A Mi Manera

Courses / 12.09.2019

PRIX JIM CROW (STEEPLE-CHASE) (L) - The Stomp s’offre A Mi Manera

COMPIÈGNE, JEUDI

Cheval de cœur de l’écurie Nicolle, Pompon, alias The Stomp (Layman) a démontré qu’il était toujours l’un des rois de Compiègne en gagnant pour sa rentrée le Prix Jim Crow (L), première étape vers le Grand Steeple-Chase de Compiègne (Gr2). Le représentant de Jean-Claude Rouget n’a jamais fini plus loin que troisième sur l’hippodrome du Putois. Et après ses succès dans les Prix Romati (Gr3), en 2017 et 2018, et de Besançon (L) en 2017, The Stomp a ajouté une nouvelle belle épreuve de Compiègne à son palmarès ce jeudi. Magnifique d’état au rond de présentation, The Stomp a patienté en quatrième position avant de faire mouvement dans le tournant final. Entre les deux dernières haies, A Mi Manera (Great Pretender) semblait aller au-dessus du lot, prenant facilement l’avantage. Mais sur le plat, au sprint, The Stomp est venu dominer la dernière lauréate du Grand Steeple de Compiègne. Le fils de Layman avait pour lui le bon terrain, sa classe de plat et la distance. Il a pu renouer avec la victoire qui le fuyait depuis le 26 avril 2018 et son succès dans le Romati. Il devrait maintenant suivre la voie qui mène à la Grande Course de Haies de Compiègne (Gr3). À l’inverse, A Mi Manera tentera de conserver son titre dans le Gr2 du 1er novembre.

The Stomp, un seigneur. François Nicolle a fait le jumelé dans cette nouvelle Listed grâce à The Stomp et A Mi Manera. Joint par téléphone, il nous a dit : « À ce moment précis, The Stomp était un peu mieux qu'A Mi Manera. Il va monter sur cette course. C'est un cheval tellement attachant, c'est un grand seigneur. Le matin, il est plein de cinéma, avec l’air de dire de ne pas l’embêter. Lorsqu'il va partir de l'écurie, ça fera bizarre. Normalement, il va revenir sur les haies ensuite. A Mi Manera court bien aussi mais la classe de plat de The Stomp a fait la différence. Elle sera mieux sur plus long et plus lourd. Elle va rester sur le steeple de Compiègne. »

Une belle publicité pour Osarus. À la tête d’Osarus, agence par laquelle est passé The Stomp, Emmanuel Viaud nous a déclaré : « The Stomp a été élevé au haras d'Haspel, fidèle vendeur des vacations d'Osarus. Peu de chevaux sont capables de gagner 20 courses. The Stomp avait couru huit fois à 2ans et, à 9ans, il approche avec réussite des 50 courses. Jean-Claude Rouget l'a acheté yearling à La Teste. Nos ventes ont vu passer de très bons sauteurs, à l'image de Master Dino, Gémix, Laurina, Punch Nantais, Sceau Royal... C'est une discipline très chère à toute l'équipe d'Osarus. »

Via Dolorosa (König Shuffle) effectuait son retour après 480 jours d’absence. Le gagnant du Président 2017 a emmené le peloton à son rythme et a conclu troisième, effectuant un bon retour. Dauteuil Précieux (Balko) a terminé quatrième devant Al Roc (Great Pretender), fautif. Équation ** (Network) est tombée au dernier passage en face, après avoir fait plusieurs erreurs.

Le meilleur élément de la famille. Élevé par le haras d’Haspel, The Stomp est le fils de Layman et de Version Originale (Poliglote), gagnante de trois courses en plat. The Stomp est le seul vainqueur de sa mère et il est le meilleur produit de la famille. Une famille dont le meilleur élément était auparavant Superstar Leo (College Chapel), deuxième du Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1). Superstar Leo est la fille de Council Rock (General Assembly), la troisième mère de The Stomp.

 

 

 

Halo

 

 

Sunday Silence

 

 

 

 

Wishing Well

 

Layman

 

 

 

 

 

Nureyev

 

 

Laiyl

 

 

 

 

Alydaress

THE STOMP (H9)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Poliglote

 

 

 

 

Alexandrie

 

Version Originale

 

 

 

 

 

Anshan

 

 

Any Colour

 

 

 

 

Council Rock