PRIX LA ROCHETTE (GR3) - Kenway sur une accélération foudroyante

Courses / 01.09.2019

PRIX LA ROCHETTE (GR3) - Kenway sur une accélération foudroyante

PARISLONGCHAMP, DIMANCHE

Très séduisant en dernier lieu, à Vichy, lors de son succès dans le Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L), Kenway (Galiway) s’annonçait comme l’un des favoris de ce Prix La Rochette (Gr3). Le poulain du haras de la Gousserie faisait face à une opposition relevée, et surtout à l’estimée Les Hogues (Bated Breath), qui restait sur une facile victoire face aux mâles dans le Critérium du Béquet - Ventes Osarus (L). Pourtant, le bel alezan a relevé le défi à l’issue d’une accélération foudroyante, démontrant une nouvelle fois qu’il était pétri de classe.

Un bon travail du leader. Frédéric Rossi, entraîneur du lauréat, avait décidé judicieusement d’adjoindre un leader à Kenway, afin d’assurer un rythme sélectif. C’est donc Patzefredo (Penny’s Picnic), vainqueur à deux reprises cette année sur l’hippodrome de Marseille-Borély, qui a hérité de ce rôle. Ayant tiré l’as dans les stalles, il n’a eu aucun mal à s’emparer du commandement et a tout de suite imprimé un rythme sélectif à l’épreuve, Sujet Libre (Hurricane Cat) galopant dans son sillage. Kenway, quant à lui, avait hérité d’un numéro en dehors et a été placé en dernière position par son jockey, Théo Bachelot, qui le découvrait en compétition. Lorsqu’il a entamé sa progression en dehors, à 400m du but, il avait beaucoup de terrain à combler et la victoire semblait devoir lui échapper. Mais Kenway, tout en louvoyant quelque peu lors de l’effort, a placé une pointe de vitesse dévastatrice et est venu décrocher son titre de gloire dans la dernière foulée, s’imposant d’une courte encolure devant Wooded (Wootton Bassett). La troisième place est revenue une demi-longueur plus loin à Sujet Libre, tandis que Les Hogues a dû se contenter d’une nette quatrième place.

Un temps record. Kenway arrivait sur ce Gr3 avec beaucoup plus d’expérience que ses adversaires. En effet, il avait effectué ses premiers pas le 30 mars dans le Prix du Début, où il avait été battu d’une encolure par la future black type Brand New Day (Épaulette). Troisième ensuite à Marseille-Borély, il avait dû attendre sa troisième sortie pour ouvrir son palmarès dans un maiden, sur la ligne droite de Maisons-Laffitte. Par la suite, Kenway a été battu par Nunzia (Épaulette), sur le mile de Marseille-Borély, avant de prendre une éclatante revanche sur la protégée de Fabrice Vermeulen dans le Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles. Ce jour-là, il avait été monté pour la première fois en dernière position, une tactique qu’il a renouvelée avec succès ce dimanche. Frédéric Rossi, entraîneur du lauréat, a expliqué : « C’est une très belle victoire et je pense que Kenway est un vrai bon cheval. Il a beaucoup couru, mais il est encore très immature. On l’a vu encore aujourd’hui : dès qu’il est venu sur les autres, il a voulu se caler sur les jambes d’un concurrent et il a fallu que son jockey le remette droit. En début d’année, nous avions parié que nous allions gagner le Prix du Début avec lui. Il fallait attendre qu’il mûrisse. Je l’ai amené deux fois à Marseille-Borély et il a été battu à chaque fois là-bas, mais ce n’est pas du tout un hippodrome pour lui. Après sa victoire dans les Jouvenceaux et les Jouvencelles, son programme était tout indiqué. Ce jour-là, on a eu de la chance d’avoir de vrais leaders, et j’avais alors dit à la famille Chehboub que si l’on courait la Rochette, on pouvait avoir une fausse course vu qu’il risquait d’y avoir un faible nombre de partants. C’est pourquoi Kenway a bénéficié d’un leader aujourd’hui. Il est bien meilleur quand il vient de derrière. Je pense qu’il va aller sur le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) ; il ne fait pas partie des engagés, mais c’est un oubli de ma part ! » Théo Bachelot a quant à lui déclaré : « Il a très bien accéléré. L’idée de lui adjoindre un leader était très judicieuse, et Eddy Hardouin a assuré un train parfait. Du coup, mon cheval était "off", et j’ai eu un peu peur au premier poteau car les chevaux de tête avaient pris de l’avance. Mais quand je l’ai équilibré, j’ai vu que j’avais beaucoup de gaz. Il a une très belle action mais il est perfectible, car parfois, quand il galope, il se déséquilibre facilement. » Le poulain a bouclé le parcours en 1’20’’35 : il s’agit du meilleur temps de l’épreuve depuis son passage sur 1.400m, le deuxième meilleur temps ayant été établi par My Name Is Bond (Monsieur Bond) en 2010 (1’20’’50).

Wooded va rester sur 1.400m. Battu de peu lors de ses débuts à Dieppe, Wooded avait ensuite ouvert plaisamment son palmarès sur le tracé de Deauville. Francis-Henri Graffard, entraîneur du poulain, nous a dit : « Il confirme que c'est un poulain de qualité. Je suis content de l'avoir laissé sur 1.400m : il peut paraître un peu lymphatique avant la course, mais il a beaucoup de vitesse. Je croyais qu'il avait fait le plus dur, mais le gagnant était plus fort aujourd'hui. Il a failli gagner la Rochette pour sa troisième sortie, c'est un bon poulain. Et il a de la marge physiquement, il est encore faible de l'arrière-main. Je vais voir comment il rentre, mais il n'est pas impossible qu'il aille sur le Thomas Bryon et, pourquoi pas, sur le Critérium International (Gr1) ensuite. »

Un premier Groupe pour Galiway. Élevé par Guy Pariente, Kenway avait trouvé preneur sur le ring d’Arqana. Présenté par le haras de Colleville, il avait été cédé 56.000 € à Kamel Chehboub. C’est un fils de Galiway (Galileo), étalon au haras de Colleville, à qui il offre une première victoire de Groupe pour sa première production. Il fait la monte à 3.000 € seulement. Sous les couleurs Wertheimer, il est gagnant de Listed et placé de Gr3.

La mère de Kenway, Kendam (Kendargent), a remporté deux courses à 2ans, dont le Prix Éclipse (Gr3), et s’est classée deuxième des Chartwell Filles’ Stakes et du Prix d’Arenberg (Grs3). Elle compte également une troisième place dans le Prix Morny (Gr1), entre autres. Kendam est une propre sœur de Kenfreeze, vainqueur du Prix Roland de Chambure et deuxième du Prix du Pont-Neuf (Ls).

La deuxième mère, Damdam Freeze (Indian Rocket), s’est placée à plusieurs reprises à 2ans. C’est une sœur de Grand Reporter (Nombre Premier), lauréat du Critérium du Béquet (L), et de Damdam (Verglas), deuxième du Prix Zeddaan et troisième du Prix du Pont-Neuf (Ls). La troisième mère, Freeze Frame (In the Wings), a remporté deux courses à 2ans sur 1.600m.

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Galiway

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Danzigaway

 

 

 

 

Blushing Away

KENWAY (M2)

 

 

 

 

 

 

Kendor

 

 

Kendargent

 

 

 

 

Pax Bella

 

Kendam

 

 

 

 

 

Indian Rocket

 

 

Damdam Freeze

 

 

 

 

Freeze Frame


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 23’’08

De 1.000m à 600m : 22’’23

De 600m à 400m : 11’’63

De 400m à 200m : 11’’47

De 200m à l’arrivée : 11’’94

Temps total : 1’20’’35